LES BLOGUES

Un nouveau Rebus: l'année 2016 va se terminer dans le bonheur!

10/12/2016 08:25 EST | Actualisé 10/12/2016 08:25 EST

Tels des loups affamés, de Ian Rankin

Chic! Un nouveau Rebus, l'année 2016 va se terminer dans le bonheur!

À Édimbourg, le référendum pour l'indépendance de l'Écosse est chose du passé et les tensions sont retombées. L'inspecteur John Rebus est à la retraite et le patron de la pègre locale, Darryl Christie, est moins sanguinaire que l'ancien chef Big Ger Cafferty. Lorsque soudain des caïds de Glasgow envahissent la Capitale, qu'un ex-juge est assassiné et que Cafferty se fait tirer dessus, la pagaille reprend et Rebus est appelé en renfort.

2016-12-06-1481043693-3612320-Loups.jpg

L'histoire prend un peu de temps avant de se mettre en place. Par conséquent, j'ai douté. Et si le temps avait rejoint John Rebus et fait de lui un vétuste personnage dont on se souvient avec tendresse, mais qui n'intéresse plus? Car si les autres protagonistes, Siobhan Clarke et Malcolm Fox, ont leur caractère, ils demeurent dans l'ombre de Rebus. Et cela, l'auteur écossais le sait trop bien. Aussi l'enquête décolle-t-elle lorsque Rebus, sorti de sa retraite, fait son entrée dans l'aventure.

Sur un fond post-référendaire, la ville, véritable personnage, est tiraillée par une guerre de territoire qui se dessine entre malfrats. Rebus doit calmer la colère des caïds et teigneux, comme toujours, il découvre un indice qui remonte à une école de réforme, fermée depuis, où de jeunes délinquants servaient d'objets sexuels aux notables de la ville.

Le roman met en opposition les contrastes générationnels. La justice actuelle versus les abus d'antan; les vieux brigands sanguinaires et les bandits cravatés d'aujourd'hui. Et bien entendu, un vieux policier qui, entre deux morceaux de musique et quelques verres, vient prêter main-forte avec ses intuitions et sa connaissance de la psychologie criminelle, méthodes éprouvées qui n'ont plus cours.

Depuis le temps que nous lisons du Rebus, il faudra bien admettre un jour que Ian Rankin est un écrivain tout simplement formidable. Tels des loups affamés est un polar complexe, raconté avec brio, doigté et sobriété. Un régal!

Sur les tablettes

Scott Manson, l'entraîneur du club de football de London City, se rend à Athènes avec son équipe pour disputer leur premier match de la Ligue des Champions. Alors qu'ils se préparent à affronter l'Olympiakos, la Grèce fait face à de violentes émeutes. La température monte en ville comme dans le stade, et le coach surveille de près ses joueurs. Aucune distraction n'est permise : ni alcool, ni soirées, ni jolies filles. Tout est parfaitement sous contrôle. Du moins, c'est ce qu'il croit. Jusqu'à ce que la mort s'invite sur le terrain et que le buteur star du City s'effondre en pleine action dans le stade de Piraeus. C'est le choc. Accident ou règlement de compte?

2016-12-06-1481043825-1835127-lamain.jpg

Les autorités mènent l'enquête, mais Scott Manson doit lui aussi découvrir la vérité, et vite, s'il veut rapatrier son équipe à temps pour le championnat. AprèsLe Mercato d'hiver, Philip Kerr nous emporte une nouvelle fois dans les méandres du football international, un monde où le vice et la violence sont maîtres du jeu.

Tels des loups affamés, de Ian Rankin ( Éditions du Masque), traduit de l'anglais par Freddy Michalski (Even Dogs in the Wild, 2015). Novembre 2016. 444 pages.

La Main de Dieu, de Philip Kerr (Éditions du Masque)

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter