RECEVEZ LES NOUVELLES DE Daniel Marois
 

Polar : Malphas 2 de Patrick Senécal: damné cégep!

Publication: 08/09/2012 11:42

Patrick Senécal revient pile pour la rentrée avec le second tome des aventures de Julien Sarkozy. Avec Malphas 2. Torture, luxure et lecture, c'est le retour du plus ludique des auteurs québécois. Un roman délirant, ensorcelant.

Dans le premier épisode, le professeur de littérature Julien Sarkozy était confronté à des casiers qui broyaient les corps des étudiants. Il n'est pas indispensable, mais préférable, d'avoir lu le premier tome pour apprécier le second. Cette fois, une semaine après les casiers carnassiers, le cégep Malphas ouvre à nouveau ses portes. Les événements antérieurs ne sont toujours pas résolus, le suspect est encore en fuite, que de nouveaux drames pointent déjà.

Le professeur Michel Condé lance un club de lecture. Zola, Vian, Houellebecq, Éco, Nabokov, Thui, Gilbert, Soucy et Sade sont au programme. Inscrit au club, le héros du premier tome, Julien Sarkozy opte pour Romain Gary. Les rencontres se tiendront dans une classe nouvellement rénovée suite à un incendie. Sarkozy, qui essaie toujours de comprendre ce qui est arrivé avec les casiers, est à nouveau face à des énigmes. Il parvient à éclaircir certains éléments, mais d'autres s'ajoutent et viennent obscurcir davantage le mystère. Les participants du club commencent à sérieusement dérailler. Le local semble hanté et les lectures à haute voix deviennent des pièges mortels.

Je n'en dirai pas plus, vous laissant le privilège de découvrir ce qui se trame dans ce cégep damné!

Patrick Senécal met en mots la petite communauté de Saint-Trailouin et son improbable cégep Malphas, du nom d'un obscur démon. Complètement lâché lousse, il explore cet univers avec un bonheur jouissif, imaginant souvent le pire, décrivant l'odieux enrubanné d'un humour grinçant, ironique, sarcastique, voire sadique. Malphas est une série qui oscille avec allégresse entre les codes des romans de genre. Policier, humour, fantastique et horreur sont ainsi enchevêtrés, et l'auteur navigue de l'un à l'autre, véritable écrivain-funambule, créant un univers duquel le lecteur ne décroche pas, admettant l'improbable, l'invraisemblable jusqu'à l'impossible.

Senécal distribue généreusement son imaginaire débridé, l'ennui étant certainement le dernier qualificatif qu'on peut attribuer à la série. Je ne suis pas près d'oublier la scène d'anthologie où une pauvre bougresse, après avoir récité un extrait du livre d'Umberto Eco Le nom de la rose, grignote avidement un livre en verre.

Malphas est prodigieusement divertissant, intelligent et écrit avec une efficacité troublante. C'est possible au Québec. Roman après roman, Patrick Senécal le prouve.

Patrick Senécal, Malphas 2. Torture, luxure et lecture, Éditions Alire, 23 août 2012. 498 pages.

 

Suivre Daniel Marois sur Twitter: www.twitter.com/@danimarois

Suivre Le HuffPost Québec