LES BLOGUES

<em>L'Ordre et le Chaos </em> de Maud Tabachnik: psychopathe sur la route!

25/03/2014 10:56 EDT | Actualisé 25/05/2014 05:12 EDT

L'Ordre et le Chaos est un thriller psychologique dans lequel en s'engouffrant, le lecteur accepte tout doucement ce périple au cœur même de la violence schizophrénique et de l'irresponsabilité criminelle. Si Meryl était américaine, portait des collants et un masque, elle serait la représentation même du superhéros dont elle partage la pensée unique... Rendre justice. Sa justice.

Au Pays de Galles, Meryl, 43 ans, vit avec sa maman. Elles travaillent aux mêmes heures, ont le même employeur, prennent leurs vacances ensemble, au même endroit. Jusqu'au jour où, subitement, sa mère meurt.

style="float:

À partir de ce moment, Meryl, qui mourait d'ennui, abandonne son emploi, vend la maison pour s'acheter une caravane et part à la découverte du Royaume-Uni. Au gré des rencontres et des situations qui la blessent, le voyage initiatique se parsème de cadavres. Meryl est devenue une meurtrière en série. Comme aucune de ses actions n'est préméditée, elle ne brouille pas les pistes. Elle laisse dans son sillage un nombre invraisemblable d'indices qui, l'un dans l'autre, font la preuve d'un dérapage aberrant. Malgré le désordre mental apparent, on est loin de se douter de la direction que le polar va prendre.

« Supprimer un pervers c'est aider l'humanité. »

Meryl la recluse n'a développé aucune habileté sociale. Ses réflexes intellectuels sont ceux d'une enfant sauvage et sa connaissance du monde lui vient des émissions de télévision et des tabloïds anglais. Elle s'insurge contre la violence des autres, le mépris, l'arrogance et la lâcheté. Une sourde révolte en elle ne demande qu'à s'exprimer. De sociopathe, elle devient psychopathe. La glissade de l'innocente Meryl vers la violence se fait tout naturellement. L'organisation de sa pensée et de ses réflexions se dégrade à mesure que le récit avance pour devenir de plus en plus tordu.

En parallèle, on assiste aux enquêtes menées par la police locale, mais toutes les pistes sont des culs-de-sac parce que ces inspecteurs de province forment une troupe hétéroclite plus habituée à disperser les ivrognes et à contrôler une foule après un match de football qu'à résoudre des crimes. Sauf l'inspecteur Milland, un ancien de Scotland Yard rétrogradé loin de Londres, à Chester, un bled aussi paumé que perdu, à proximité du Pays de Galles. Il n'est plus l'ombre du policier qu'il a déjà été depuis une intervention qui a très mal tourné auprès de terroristes présumés. Depuis, sa carrière stagne et sa vie d'homme marié a tourné court. Lorsqu'il se met sur la piste de Meryl, il ne le sait pas encore, mais il court après une rédemption fatale.

L'Ordre et le Chaos n'est pas qu'un autre polar sur les tueurs en série. Maud Tabachnik, sous le prétexte de raconter une histoire de tueuse, s'immisce dans la pensée résolument complexe d'un cerveau malade. Meryl passe du statut de justicière à criminelle pour finir par être complètement dingue et donc criminellement irresponsable.

Ce quotidien sans danger, toujours constitué des mêmes répétitions, qui ennuyait tant Meryl, était une savante routine élaborée par sa mère pour que sa fille schizophrénique ait une vie stable à l'abri des dérapages, une hygiène de vie qui a fonctionné jusqu'à la mort de la dame. En sous-couche de ce polar, c'est donc aussi un roman sur le dévouement maternel et les aidants naturels qui vont jusqu'à s'oublier aux profits de leurs rejetons défectueux!

Deux points de vue se superposent : celui de la tueuse et ses justifications insensées et celui des policiers qui ressemblent à des poules sans tête à force de chercher une piste, un motif. Flics de campagne ou de petites municipalités qui finissent par démêler l'inextricable et croire que oui, peut-être qu'une femme pourrait avoir commis ces atrocités.

L'ordre et le chaos présente pratiquement la genèse d'une psychopathe, avec tous les aspects psychologiques, nourrie aux déviances et aux sophismes. Un polar en forme de coup de poing. Intelligent, court et punché.

* * * * *

Au même moment sort en version poche le roman précédent de Maud Tabachnik, Je pars demain pour une destination inconnue. Un thriller politique sur la tragédie de l'Exodus à l'origine du partage de la Palestine et de la création de l'État d'Israël.

* * * * *

Maud Tabachnik, L'Ordre et le Chaos, Éditions Albin Michel /Spécial Suspense. Février 2014. 310 pages. Livre et Ebook.

Maud Tabachnik, Je pars demain pour une destination inconnue, Éditions Archipoche. Février 2014. 277 pages.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les meilleurs polars de 2013

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



>Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?