LES BLOGUES

Qu'ils mangent de la brioche!

19/12/2014 08:43 EST | Actualisé 18/02/2015 05:12 EST

J'étais dans ma voiture et j'ai eu un élan de colère. À la radio, ils parlaient du garçon de 5 ans qui a été tué par un cowboy avec un badge et une arme qui s'est cru justifiés de rouler à 120 km/h dans une zone de 50. «Rappelons que le policier allait prendre la relève de collègues qui poursuivaient un ancien directeur du PLQ, dans le cadre d'une filature de l'UPAC». C'est là que je me suis fâché. Je me suis fâché contre tous ceux qui pigent dans nos poches impunément sans regarder les conséquences directes ou indirectes, se justifiant de pâles excuses et se gargarisant d'une supposée justice sociale qui ne sont en fait que des rationalisations de gens qui croient que tout leur est dû!

Ce garçon est décédé parce qu'une enquête sur un bonze du PLQ était en cours. Sans cette culture de la corruption chez nos politiciens, il n'y aurait jamais eu d'enquête et ce garçon serait aujourd'hui bien vivant.

Ça ne s'arrête pas là! Regardez toutes les mesures d'austérités imposées par le gouvernement. Lesquelles touchent nos dirigeants? Les fonds de pension? Non. Les CPE? Pas pour la majorité. Les écoles publiques? Certainement pas! Par contre, il y a plus qu'assez d'argent pour les fonds de pension des élus, des juges, des policiers de la Sureté du Québec (tous déficitaires 1), pour les écoles privées2, les écoles religieuses3, les bilans de santé annuels au privé des cadres de Loto-Québec4, les lieutenant-gouverneurs56, les trous dans les lois sur les paradis fiscaux qui permettent à des compagnies multimillionnaires comme Bombardier7 d'éviter de payer l'impôt dû tout en tétant sans gêne des subventions et des crédits d'impôts8 aux gouvernements. Nous sommes assez riches pour continuer à les engraisser eux et tous ces autres privilégiés de la société qui vivent dans l'opulence sur notre bras pendant qu'on nous chante que tout le monde doit faire sa part.

Le décès de ce pauvre garçon est une conséquence directe de la corruption. Pensez-vous que ceux qui en profitent s'empêchent de dormir? Absolument pas!

Pourtant des conséquences, indirectes, mais tout aussi gravissimes, se produisent chaque jour : chaque enfant qui décroche parce qu'il n'a pas eu les services nécessaires à sa réussite, chaque personne âgée qui se fait traiter comme du bétail dans un CHSLD, chaque malade qui décède à l'urgence par manque de personnel et j'en passe. Tous ces gens sont ignorés parce que la corrélation est difficile à faire... mais elle existe.

Tout le monde doit « faire sa part »? Alors soit! Que les cochons que nous engraissons à même notre salaire se serrent aussi la ceinture. Les fonds de pension des élus, des juges et des policiers de la SQ sont déficitaires? Ils doivent être soumis à la Loi 3 comme les autres. Les écoles publiques souffrent d'un manque de financement? Réduisons (ou coupons) leurs subventions comme en Ontario pour que les écoles publiques soient meilleures et que les écoles privées deviennent un véritable luxe. Les lieutenants-gouverneurs coûtent trop cher? Combien d'argent a-t-on vraiment besoin de garrocher à une vulgaire potiche? On coupe!

Quand nos élus voteront des lois qui les toucheront eux ainsi que leurs vaches sacrées, alors on parlera de justice sociale. En attendant, qu'ils cessent de nous prendre pour des imbéciles et qu'ils soient honnêtes avec la population : « Nous avons un train de vie de riche à maintenir alors les contribuables devront payer plus. De toute façon, ils n'ont pas de limites et sont légalement forcés de payer. Et s'ils n'ont plus de pain, qu'ils mangent de la brioche!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

L'année politique 2014 en quelques citations

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter