LES BLOGUES

Après le carnage de Nice, il est grand temps de passer à l'action!

21/07/2016 01:33 EDT | Actualisé 22/07/2016 10:57 EDT

Nous venons de vivre un autre horrible attentat islamique. Depuis trop longtemps, les djihadistes, ces monstrueux soldats d'Allah, frappent sans répit et avec une barbarie inouïe. Une centaine de morts à Nice le jour de la fête nationale française : de pauvres innocents fauchés par un camion lancé à toute vitesse par un musulman fanatique, des familles décimées, des enfants écrasés, des blessés mutilés pour la vie.

Des deux côtés de l'Atlantique, le peuple a dû subir encore les discours convenus et lénifiants de ses dirigeants politiques irresponsables. Dans leur incurie et leur cécité, ils ne savent que répéter leur refrain dérisoire de l'appel à la solidarité sociale, à la résistance et surtout à l'ouverture à la « diversité », expression truquée pour faire accepter l'islamisation de nos sociétés. Ils nous disent que nous sommes en guerre. Mais ils échouent lamentablement à l'arrêter. Rien d'étonnant à cela puisqu'ils n'arrivent même pas à nommer l'ennemi, en l'occurrence le fondamentalisme islamique.

Soyons clairs ! Le terrorisme de ce début du 21e siècle découle de l'islam. Cette religion est loin d'être pacifique comme on essaie de le faire croire. Ses textes fondateurs, le Coran et la Sunna, débordent de passages sectaires, intolérants, sexistes, homophobes et bellicistes. Son fondateur, Mahomet, apparait comme un prophète armé, cruel, qui a réussi à imposer sa religion par l'épée. L'islam s'est répandu dans le monde par des conquêtes militaires sanglantes. S'inscrivant dans la longue tradition guerrière de l'islam, les terroristes islamiques sont convaincus de mener la guerre sainte du djihad. De nos jours, l'islam radical essaie par tous les moyens d'imposer son traditionalisme rigoriste et obscurantiste en opposition avec la modernité occidentale. Voilà la première cause de la violence actuelle !

Cet ennemi politico-religieux qu'est le fondamentalisme islamique, nous devons le combattre par des moyens fermes qu'exige une guerre et non par les faux-fuyants dont abusent nos gouvernements de pleutres et de collaborateurs. Notre époque ressemble à l'entre-deux-guerres où les pacifistes d'alors ont contribué à la montée d'Hitler par leur compromission et leur faiblesse. Les politiques et les médias d'aujourd'hui sont tombés dans le même piège en nous enjoignant ad nauseam à nous montrer « inclusifs » face à l'islam. Basta de ces Chamberlain ! Il nous faut imiter Churchill, ce géant de l'histoire qui a eu le courage de s'opposer à la classe pacifiste de son temps en dénonçant sans relâche la menace nazie et qui a réussi à conduire les Alliés à la victoire et à sauver la civilisation.

Voici quelques mesures à mettre en place pour contrer le fondamentalisme islamique, appelé aussi l'islamo-fascisme :

1. Sur le plan du culte et des pratiques de l'islam

  • Restreindre la liberté de religion au seul domaine privé du foyer et des lieux de culte.
  • Obliger les musulmans à expurger le Coran et la Sunna de tous les passages discriminatoires, haineux et violents contraires aux valeurs humanistes modernes.
  • Interdire la circulation du Coran et de la Sunna dans leur forme actuelle et n'accepter que les versions expurgées.
  • Bannir toute publication s'inspirant du fondamentalisme islamique.
  • Encadrer et surveiller les mosquées et les centres islamiques de manière à endiguer tout discours fondamentaliste violent.
  • Expulser tous les imams radicaux et intégristes.
  • Fermer toutes les mosquées où sont diffusés des propos radicaux et violents.
  • Interdire le financement de tout organisme musulman par des pays étrangers.
  • Bannir la charia et les tribunaux islamiques.
  • Exclure dans l'espace public, dans les services de l'État et dans les entreprises toute coutume à caractère religieux, par exemple le voile islamique, la séparation des sexes, les repas halal, la prière de rue.
  • Faire suivre obligatoirement aux fidèles musulmans des sessions de formation sur les valeurs de notre société démocratique laïque, en insistant sur la présence des femmes afin que celles-ci soient mises au courant de leur droit à une pleine égalité.
  • Amener les musulmans à abandonner leur attitude de victimisation, à prendre acte de leur responsabilité dans les dérives de leur religion et à recourir eux-mêmes à des moyens efficaces pour éradiquer les sources de violence en leur sein.
  • Donner le plus possible la parole aux intellectuels progressistes issus du monde arabo-musulman.

2. Sur le plan de la sécurité nationale

  • Suspendre l'immigration musulmane tant que le monde arabo-musulman n'aura pas été pacifié.
  • Interdire tout commerce, spécialement celui des armes, avec les pays qui propagent le fondamentalisme islamique, particulièrement l'Arabie saoudite et le Qatar.
  • Dissoudre toute association en lien avec des mouvements du fondamentalisme islamique.
  • Bloquer les sites islamiques radicaux.
  • Imposer des peines sévères à toute personne liée au terrorisme islamique sans possibilité de révision.
  • Expulser tous les ressortissants étrangers identifiés comme partisans du fondamentalisme islamique.
  • Assurer la surveillance des zones à dominante musulmane pour éviter la création de ghettos islamiques.
  • Renforcer les effectifs et les moyens de la police et de l'armée pour lutter contre le terrorisme islamique en prenant garde à l'infiltration islamiste.

Citoyennes, citoyens, l'heure est grave. Notre pays peut basculer facilement lui aussi dans le chaos dont souffre la France, elle qui a laissé l'islam radical s'incruster sur son territoire, car ceux qui nous dirigent au fédéral comme au provincial ne sont nullement gênés de favoriser l'islamisation de notre société. Leurs discours et leurs gestes trahissent leur islamophilie complaisante et aveugle.

Puisque nous ne pouvons pas vraiment compter sur nos gouvernements pour assurer notre sécurité et le maintien de notre mode de vie, il est impérieux que nous prenions nous-mêmes en main notre destinée et que nous déployions tous les efforts nécessaires pour contenir l'islamisation de notre pays et pour y éradiquer le fondamentalisme islamique. Seule une action citoyenne forte, soutenue, collective nous sortira de ce guêpier politico-religieux : je vous engage entre autres à appuyer les mouvements pour la laïcité, à exercer des pressions constantes sur les parlementaires, à boycotter les firmes accommodantes, à contester les signes et les coutumes rétrogrades de l'islam fondamentaliste. Nous ne devons absolument pas nous soumettre à une religion qui idolâtre un gourou armé !

Pour en savoir plus sur la pensée et l'histoire de l'islam, lire mon livre: L'islam dévoilé publié aux Éditions Dialogue Nord-Sud, Montréal, 2015.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Images des attaques de Nice du 14 juillet 2016

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

PLUS: