LES BLOGUES

Il roulait vite...

29/11/2014 08:21 EST | Actualisé 29/01/2015 05:12 EST

Tout le monde a parlé, discuté, donné son avis sur ce que le policier de filature aurait dû faire. Il aurait dû ralentir, allumer ses gyrophares au lieu de les laisser éteints, respecter les limites de vitesse. Quelques personnes ont même décidé de sa culpabilité, suggérant la prison. Par chance, il échappe de justesse à la décapitation.

Je ne viens pas ici vous dire que la mort d'un enfant n'est pas un terrible malheur. La mort d'un enfant est toujours une tragédie et je compatis à la douleur des parents. Un enfant ne devrait jamais mourir avant ses père et mère.

LIRE AUSSI

- Enfant tué par un policier: on prend notre gaz égal svp? - Stéphane Gendron

- Lundi tu tues un enfant, mardi tu déjeunes chez Cora - Vanessa Robitaille Delisle

- Des procureurs indépendants feront une enquête complémentaire

Oui, le policier roulait vite. Plus de 120 km/h. Il y a plusieurs années, tout le monde roulait à 140 dans ces zones. Je ne vais pas vous dire que c'était correct, ils n'étaient pas en pleine filature, mais c'était dans l'air du temps.

Quelqu'un connait le métier de filature? Moi je le connais. Prendre constamment des risques, rouler trop vite, brûler des feux rouge, reculer dans une bretelle d'autoroute, rouler dans l'accotement sur le boulevard Décarie, risquer sa vie et possiblement celle des autres.

Pourquoi? Pour que des citoyens puissent dormir en paix. Oui, les gars de filature font ce que tout le monde voit au cinéma et que tout le monde trouve extraordinaire. Malheureusement, ces gars et ces filles-là le font dans la vraie vie.

Vous passez trois ou quatre heures sans bouger, tout à coup vous entendez le mot magique «C'est un warm-up ». Tous vos sens s'allument. L'adrénaline est dans le tapis. Votre cible roule à fond la caisse. J'ai souvent vu du 180, même du 200 sur l'autoroute alors que la cible est déjà en avance sur nous. Nous pourrions juste arrêter la filature et se dire que ça devient dangereux. Alors, plus besoin de les suivre. Nous pourrions aussi demander aux cibles de rouler plus lentement, mais ça ne fonctionne pas comme ça.

Maintenant, comparons le nombre d'accidents des gars de filature avec celui des gens ordinaires. Un accident mortel est un accident de trop, mais nous en sommes à 0,01%. Mais bon, c'est une vilaine police qui se permet de rouler trop vite. Peut-être devrions-nous arrêter les filatures et laisser les criminels travailler en paix.

C'était un accident et comme dans tous les accidents, il y a le concept d'évitable ou non. Oui, c'était évitable, le policier allait très vite. Il est aussi possible que l'autre conducteur ait mal évalué cette vitesse et que dans ce grand malheur, la faute soit partagée. Allons-nous trouver un coupable ou trouver une raison?

Dans un autre ordre d'idées : la jeune femme qui a tenté de sauver des canetons sur l'autoroute devra faire de la prison. En Australie, dans l'émission Le Vet de Bondi, un jeune couple a fait exactement la même chose, sauvant 9 des 10 oiseaux. Ils furent aidés par des camionneurs et même un policier. Ils ont été traités en héros. Pourtant, le geste est le même et à une heure de grosse circulation. Comme quoi, des situations identiques sont vues de façon différente.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter