LES BLOGUES

Pourquoi en devenant parents, on ne veut plus passer de temps avec vous (mais pas pour les raisons que vous croyez)

15/05/2014 01:49 EDT | Actualisé 15/07/2014 05:12 EDT

Avant la naissance de mes enfants, certains amis proches ont commencé à avoir une famille, et après la naissance de leurs enfants, je ne les ai plus vraiment revus. J'ai essayé de les appeler de temps en temps pour un café, comme avant. Mais l'offre était régulièrement rejetée, et après quelques tentatives pour garder le contact, j'en ai eu assez et j'ai laissé tomber.

Je me souviens de ce que j'ai pensé: «Quelle bande de cons. Ils se foutent de ce que deviennent leurs amis?»

Quelques années plus tard, j'ai eu un enfant à mon tour, et même si je fais de mon mieux pour pouvoir m'accorder avec l'emploi du temps de mes amis,je suis sûre que certaines personnes pensent la même chose de moi aujourd'hui. Peut-être même certains membres de ma famille.

Donc pour pour les non parents, voici mes excuses.

1. L'emploi du temps d'un enfant est plus important qu'on le pense. Les enfants doivent manger, boire, bouger, dormir et faire caca. Tous les jours de l'année. Et, en général, le temps et le lieu sont importants. Les parents n'ont aucune envie d'avoir à faire face à des enfants déshydratés, en hypoglycémie, fatigués ou avec de la m*rde sur leurs pantalons.

2. Les parents ont aussi leur emploi du temps. En vérité, nous avons nous aussi notre emploi du temps. Avant que les enfants se lèvent, nous nous préparons pour la journée, vidons le lave-vaisselle, préparons les repas et profitons de 15 minutes pour un café seul. Avant d'aller travailler, notre journée a commencé depuis plusieurs heures. Et à 8:30 p.m, nous sommes LESSIVÉS.

2014-05-13-candids1.jpg

3. Nous aimons passer du temps avec nos enfants. Et si nous travaillons en-dehors de la maison, nous avons l'impression que le temps passé avec eux est très limité. Aller dîner nous empêche de les voir de toute la journée; sortir en fin de semaine peut vouloir dire qu'on ne les voit pas pendant 80% de la semaine.

4. Oui, on pourrait amener les enfants. Mais c'est une solution ennuyeuse. Même si nous aimons le temps passé à la maison, nous aimons aussi vous voir. Pourtant nous déclinons vos invitations car nous savons que ça ne serait pas aussi amusant pour nous.

5. Des tâches normalement sans importance semblent soudain consumer nos vies. Des gestes qui nous semblaient anodins auparavant semblent maintenant insurmontables. Laver, sécher, frotter, cuisiner. Je n'ai toujours pas compris comment deux petits humains pouvaient autant multiplier les tâches.

6. Les enfants vont se coucher vraiment très tôt. Ce qui signifie que nous devons quitter les dîners encore plus tôt.

7. Les périodes de repos sont si rares que nous préférons les garder pour nous-mêmes. Aller se faire une manucure ou une coupe de cheveux ou aller à la gym requière une sacrée organisation au niveau de l'emploi du temps, ainsi que de tout le reste, pour que tout fonctionne selon nos plans .

2014-05-13-candids3.jpg

8. Parfois nous avons juste besoin de temps pour réfléchir et ne rien faire. Nous passons tellement de temps à transporter des choses, nettoyer, courir, écouter, raisonner, apprendre que parfois nous avons juste besoin de nous asseoir dans un espace calme prendant 10, 30 ou 120 minutes d'affilée, pour notre propre santé mentale et celle des personnes qui nous entourent.

À voir aussi sur Le HuffPost:

Recettes pour parents pressés

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.