Cheryl Kirkness

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Cheryl Kirkness
 

Pourquoi les nouvelles mères doivent s'entraider plutôt que se juger

Publication: 29/11/2012 11:05

Nous avons toutes entendu ces interminables querelles opposant les mères au foyer aux mères professionnelles, ou encore les militantes de l'allaitement aux adeptes du lait maternisé - si ce n'est ces obscurs débats sur la théorie de l'attachement. La liste des sujets propices à la controverse est longue, et toute mère sait à quel point il est difficile de ramener un bébé à la maison pour la première fois. Nous voulons assurer le bien-être maximal de notre poupon et combler du même coup les attentes élevées que nous avons envers nous-mêmes. Le défi est de taille, et il arrive parfois que les circonstances réduisent à néant nos meilleures résolutions.

« Il faut un village pour élever un enfant », dit le proverbe. Pourtant, la plupart d'entre nous n'en comprenons pas la signification avant d'avoir nous mêmes vécu la maternité. Alors voilà: plutôt que nous critiquer les unes les autres au sujet de nos choix, nous devrions commencer à envisager les moyens de nous entraider. Après tout, même si nos méthodes diffèrent, nous avons le même objectif d'élever des enfants heureux et en bonne santé.

Le billet se poursuit après la galerie

Loading Slideshow...
  • Fondez un groupe de soutien aux nouvelles mères

    Parcourez votre réseau d'amies et de contacts, et rassemblez des mères expérimentées afin de venir en aide aux femmes enceintes de votre quartier. Vous pourriez leur cuisiner des repas complets, ou même des biscuits pour soulager leur rage de sucre ! À la naissance du bébé, soyez prêtes à répondre à des questions pratiques, ou du moins à orienter les nouvelles mamans vers des ressources auxquelles elles n'auraient pas pensé. Faites le ménage dans leur logement dans les semaines suivant l'accouchement. Elles vous en seront très reconnaissantes et seront heureuses de prendre le relais lorsqu'une autre femme du voisinage tombera enceinte.

  • Faites don de vos articles pour bébé

    Votre enfant a grandi si vite ! Avez-vous des vêtements ou des jouets qui ne lui conviennent plus ? Avez-vous des échantillons de lait maternisé non utilisés et dont la date de péremption n'est pas encore atteinte ? Parcourez les pages jaunes pour trouver les organismes qui sauront redistribuer ces articles aux familles nécessiteuses.

  • Donnez votre lait à une banque de lait maternel

    Saviez-vous que des banques de lait maternel ont fait leur apparition récemment au Canada ? Celles-ci permettent aux mères incapables d'allaiter de fournir cet aliment précieux à leur nourrisson. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles une femme ne pourrait pas ou ne voudrait pas allaiter. Plutôt que la juger, aidez-la en faisant don de votre lait excédentaire. Pour plus d'informations, contactez l'organisme Partage de lait de Montréal au 514-909-9037, le Calgary's Mothers' Milk Bank au 403-475-6455, ou le B.C. Women's Milk Bank au 604-875-2424 (poste 7634).

  • Fondez un groupe mère-enfant

    Si aucun groupe mère-enfant n'existe dans votre secteur, pourquoi ne pas en mettre un sur pied ? Vous pourriez en faire l'annonce dans votre journal de quartier, à votre cours prénatal ou sur le babillard de votre clinique de santé. Rencontrer d'autres mères de famille régulièrement est le meilleur moyen de renforcer vos liens et de formaliser vos rencontres. Ainsi, vous pourrez tenir des conversations avec d'autres adultes concernant les soins à donner à votre enfant (ou tout autre sujet pertinent), pendant que ce dernier apprend à socialiser avec les jeunes de son âge.

1) Fondez un groupe de soutien aux nouvelles mères

Parcourez votre réseau d'amies et de contacts, et rassemblez des mères expérimentées afin de venir en aide aux femmes enceintes de votre quartier. Vous pourriez leur cuisiner des repas complets, ou même des biscuits pour soulager leur rage de sucre ! À la naissance du bébé, soyez prêtes à répondre à des questions pratiques, ou du moins à orienter les nouvelles mamans vers des ressources auxquelles elles n'auraient pas pensé. Faites le ménage dans leur logement dans les semaines suivant l'accouchement. Elles vous en seront très reconnaissantes et seront heureuses de prendre le relais lorsqu'une autre femme du voisinage tombera enceinte.

2) Faites don de vos articles pour bébé

Votre enfant a grandi si vite! Avez-vous des vêtements ou des jouets qui ne lui conviennent plus? Avez-vous des échantillons de lait maternisé non utilisés et dont la date de péremption n'est pas encore atteinte? Parcourez les pages jaunes pour trouver les organismes qui sauront redistribuer ces articles aux familles nécessiteuses.

3) Donnez votre lait à une banque de lait maternel

Saviez-vous que des banques de lait maternel ont fait leur apparition récemment au Canada? Celles-ci permettent aux mères incapables d'allaiter de fournir cet aliment précieux à leur nourrisson. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles une femme ne pourrait pas ou ne voudrait pas allaiter. Plutôt que la juger, aidez-la en faisant don de votre lait excédentaire. Pour plus d'informations, contactez l'organisme Partage de lait de Montréal au 514-909-9037, le Calgary's Mothers' Milk Bank au 403-475-6455, ou le B.C. Women's Milk Bank au 604-875-2424 (poste 7634).

4) Fondez un groupe mère-enfant

Si aucun groupe mère-enfant n'existe dans votre secteur, pourquoi ne pas en mettre un sur pied ? Vous pourriez en faire l'annonce dans votre journal de quartier, à votre cours prénatal ou sur le babillard de votre clinique de santé. Rencontrer d'autres mères de famille régulièrement est le meilleur moyen de renforcer vos liens et de formaliser vos rencontres. Ainsi, vous pourrez tenir des conversations avec d'autres adultes concernant les soins à donner à votre enfant (ou tout autre sujet pertinent), pendant que ce dernier apprend à socialiser avec les jeunes de son âge.

***

Avec un peu d'imagination, vous pouvez établir toutes sortes de mécanismes d'entraide qui vous aideront à vivre le merveilleux défi qu'est la maternité. En guise de récompense, songez par la suite à organiser une sortie de groupe entre filles (toutes les mamans ont besoin d'une pause, non ?)

 

Suivre Cheryl Kirkness sur Twitter: www.twitter.com/momsandmunchkin

Suivre Le HuffPost Québec