LES BLOGUES

Voici pourquoi je continue de m'afficher comme je suis

22/06/2017 09:32 EDT | Actualisé 22/06/2017 09:33 EDT

Je me suis rendu compte assez rapidement que j'étais différente des autres. Ma mère m'a filmée alors que j'étais très jeune en train de comparer mes deux bras dans le miroir! Je suis née avec la moitié d'un bras manquant, alors j'ai eu le temps de m'habituer.

Ça n'a pas toujours été une partie de plaisir, loin de là. Plus jeune, on m'a énormément intimidée à l'école. Heureusement, j'ai fait la connaissance d'amis extraordinaires pour me soutenir. Un handicap apporte son lot de défis auxquels la plupart des gens ne pensent même pas. Par exemple, il m'a fallu développer une technique spéciale pour attacher mes chaussures et une autre pour couper ma nourriture. Plus tard, j'ai appris à me coiffer toute seule et à développer mon autonomie, mais ça ne s'arrête pas là. Je crois que ce qui a été le plus difficile a été de m'aimer moi-même.

Je suis une personne extrêmement perfectionniste. Je trouvais mon corps inégal, trop différent des autres; je me cachais souvent en public pour éviter les regards indiscrets et le nombre de questions interminables des passants. Hé oui, des passants! Si vous saviez le nombre de fois où l'on m'aborde pour me poser des questions. Ce qui me crée encore plus d'inconfort, ce sont les gens qui ont littéralement peur de moi, me fixent et ne veulent pas s'approcher de moi. Tout ça parce que je suis différente physiquement.

L'Association des Amputés de guerre a toujours été d'une grande importance pour moi. J'avais six mois lorsque ma mère m'a inscrit au Programme LES VAINQUEURS. Celui-ci offre du soutien aux personnes amputées que ce soit de naissance ou en raison d'un accident ou d'une maladie. L'association a joué un rôle clé dans ma vie. Elle m'a permis de m'accepter moi-même, de réaliser qu'il y a tellement d'autres jeunes qui vivent la même chose que moi au quotidien et qu'il est possible de vivre une très belle vie, même avec un bras manquant. Elle m'a offert un grand soutien financier pour mes membres artificiels et mes études. Au sein du Programme LES VAINQUEURS, nous sommes incités à faire ce que nous aimons malgré notre amputation. Avoir un membre en moins ne doit pas nous arrêter.

Comme j'ai toujours été une personne très passionnée, mes loisirs sont une grande source de motivation... et de défis. Mes passions incluent les jeux vidéo, la couture, la mode et la danse. Il a fallu que j'adapte ma posture pour jouer à des jeux vidéo et j'ai eu accès à une adaptation spéciale pour la couture. Pour ce qui est de la danse et de la mode, j'apprends tranquillement à me sentir fière de ce que je suis et de ce que je fais. Lorsque l'on me prend en photo, je ne cache plus mon bras. Les personnes amputées sont peut-être en minorité, mais cela ne devrait pas les empêcher de prendre leur place dans la société. En publiant mes vidéos de danse et mes séances photo sur Internet, j'espère toucher beaucoup de personnes amputées. Même si mes mouvements de danse ne sont pas parfaits (parce qu'ils ne sont pas totalement symétriques), c'est une activité que je fais pour le plaisir uniquement. J'espère en inciter plusieurs à faire ce qu'ils veulent sans se soucier des regards extérieurs. À ce propos, une fille, en Suisse, m'a contactée lorsqu'elle a vu mes photos sur Internet. Elle a la même amputation que moi et m'a dit que mes photos l'ont aidée à se sentir bien dans sa peau.

C'est pour des raisons de ce genre que je continue de m'afficher comme je suis.

C'est pour des raisons de ce genre que je continue de m'afficher comme je suis.

Je m'efforce chaque jour de répondre aux questions qui me sont posées au sujet de mon amputation, que ce soit par mon entourage ou par des gens qui m'abordent lorsque je me rends au travail. Je leur explique que je suis née comme ça et que je ne porte pas nécessairement ma prothèse tous les jours, surtout quand il fait chaud. Mon mandat en tant que représentante de l'association est de sensibiliser les jeunes à la prudence et à la vie des personnes amputées.

J'aimerais terminer en soulignant l'importance de la générosité du public envers l'Association des Amputés de guerre. Les dons reçus permettent à des milliers de Vainqueurs, comme moi, de bénéficier d'une aide incroyable dans leur vie quotidienne. Cet été, je contribue au travail de l'association en faisant le tour des camps de jour de l'île de Montréal. En effet, j'animerai des présentations JOUEZ PRUDEMMENT. Les jeunes doivent savoir repérer les dangers avant de s'amuser. Plusieurs Vainqueurs ont été amputés à la suite d'un accident: faites en sorte que cela ne vous arrive pas!

LIRE AUSSI:

» Le vélo réduirait le stress au travail

» À 12 ans, elle fait un coming out très controversé dans son église mormone

» 5 mythes autour des rêves


VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter