LES BLOGUES

Toyota C-HR 2018 : pourra-t-il se démarquer?

26/04/2017 07:59 EDT | Actualisé 27/04/2017 10:05 EDT

2017-04-26-1493250964-5146353-ToyotaCHR20172.jpg

Le segment des véhicules utilitaires sport sous-compacts est particulièrement « hot » en ce moment, et c'est pourquoi les nouveaux modèles se succèdent à un rythme soutenu. Le plus récent concurrent dans ce créneau en pleine croissance est le Toyota C-HR 2018 présenté pour la première fois au Salon International de l'auto de Detroit en 2016.

À l'époque il portait l'emblème de Scion, la division de Toyota qui avait comme mandat de séduire les jeunes consommateurs jusqu'à son retrait du marché l'an dernier. Le C-HR est donc devenu un produit Toyota juste à temps pour rivaliser avec les Honda HR-V, Mazda CX-3, Jeep Renegade et Nissan Qashqai de ce monde, notamment.

Le Toyota C-HR 2018 a donc du pain sur la planche, surtout que, comme nous l'avons découvert lors de notre premier contact avec le modèle dans la région de Montréal, le fait qu'il était un produit Scion à la base fait en sorte qu'il lui manque quelques éléments offerts par ses rivaux.

Un design réussi et une conduite agréable

Jetons d'abord un coup d'œil aux choses que le Toyota C-HR 2018 fait bien. En premier lieu, son design est certainement plus frappant et dynamique que celui de ses rivaux plus conservateurs... et des produits Toyota en général.

2017-04-26-1493251001-1245156-ToyotaCHR201711.jpg

Bien sûr, chaque acheteur potentiel aura son opinion sur le style du nouveau C-HR, mais personne ne pourra dire que Toyota a mis en vente un produit fade ou sans personnalité. C'est le même constat à l'intérieur où l'habitacle moderne donne l'impression que nous sommes dans un produit plus haut de gamme que le prix de départ du C-HR laisse présager. Le design du tableau de bord est juste assez futuriste et unique tout en étant assez facile à naviguer. Bref, c'est beau, mais c'est aussi fonctionnel.

2017-04-26-1493251027-2646320-ToyotaCHR201714.jpg

Puis, un petit arrêt à l'autodrome Saint-Eustache a permis de constater que le C-HR 2018 est particulièrement aiguisé au niveau du comportement routier et de l'agilité, pour un VUS sous-compact l'on s'entend. Même quand nous attaquons les virages avec l'agressivité d'un journaliste automobile qui conduit un véhicule qui ne lui appartient pas, le nouveau Toyota demeure stable et solide.

Personne n'ira sur un circuit avec un C-HR, mais l'exercice a permis de constater que les limites du VUS sous-compact sont difficiles à atteindre et que si vous devez éviter d'urgence un obstacle quelconque sur la route, le VUS d'entrée de gamme de Toyota pourra s'en sortir sans difficulté.

Sur la route, le Toyota C-HR 2018 affiche un comportement routier axé sur le confort, mais la direction précise et sa tenue de route rappelle le Mazda CX-3. Il propose donc un équilibre intéressant dans le segment des VUS sous-compacts, et il plaira aux consommateurs qui recherchent une certaine agilité qui ne vient pas au détriment du confort. En d'autres termes, c'est un entre-deux entre le HR-V et le CX-3.

2017-04-26-1493251064-5982191-ToyotaCHR201715.jpg

Il faut aussi mentionner les technologies de sécurité impressionnantes du Toyota C-HR. Il propose l'ensemble de dispositifs d'assistance à la conduite Toyota Safety Sense-P qui comprend un système d'avertissement de collision avec détection de piétons, un système de détection des sorties de voie avec assistant à la direction, le régulateur de vitesse adaptatif et les phares de route automatique. Déjà que plusieurs de ces dispositifs ne sont même pas offerts chez la compétition, mais en plus le C-HR les inclut de série.

Il manque quelques détails

Le Toyota C-HR 2018 est donc en mesure de se démarquer au niveau de la sécurité, du style et du comportement routier, mais il a également certaines lacunes qui pourraient nuire à son succès. Tout d'abord, le C-HR n'est pas offert avec la traction intégrale. Et si vous croyez que Toyota va remédier éventuellement à la situation, détrompez-vous.

Les responsables de la marque affirment que le rouage intégral n'est pas un critère si important pour les acheteurs de ce type de véhicule, et que ceux et celles qui ne peuvent s'en passer pourront se tourner vers le RAV4. Tout cela est bien beau, mais le C-HR est offert à partir de 24 690 $, soit le même prix qu'un Honda HR-V ou encore un Mazda CX-3 à quatre roues motrices.

LIRE AUSSI:Le Nissan Qashqai 2018 sera le modèle le plus abordable de son segment

Et bien que le C-HR offre une liste d'équipement relativement complète avec les sièges chauffants, la climatisation à deux zones, des jantes de 17 pouces, un système audio avec écran tactile de 7 pouces et les dispositifs de sécurité active cités précédemment de série, il est impossible d'obtenir un toit ouvrant, un système de navigation ou encore les systèmes Apple CarPlay ou Android Auto.

Ces éléments sont prisés par les jeunes acheteurs, alors un véhicule qui vise les jeunes acheteurs devrait normalement les inclure, non?

2017-04-26-1493251114-1835069-ToyotaCHR20173.jpg

Puis il y a cette caméra de recul dont l'image de ce qui se trouve derrière le véhicule est projetée sur le rétroviseur et non sur l'écran central. C'est comme si on vous rappelait que le C-HR n'était pas un produit Toyota à la base chaque fois que vous activez la marche arrière.

Au niveau des performances, le Toyota C-HR 2018 et son moteur quatre cylindres de 2,0 litres développant 144 chevaux et 139 lb-pi de couple offre un rendement dans la moyenne pour le segment, autant au niveau des accélérations que de la consommation de carburant.

Dans la bonne moyenne peut s'appliquer également si nous voulons décrire l'espace de chargement de 538 litres du C-HR.

2017-04-26-1493251086-8343865-ToyotaCHR201713.jpg

Conclusion

Le Toyota C-HR 2018 a beaucoup à offrir à commencer par sa sécurité avancée et son style sportif. Par contre, la traction intégrale aurait certainement aidé à mieux se démarquer, et il lui manque un peu d'équipement face à ses rivaux.

Source: EcoloAuto.com