LES BLOGUES

Le Zepelix, un dirigeable pour les missions humanitaires

16/08/2014 09:21 EDT | Actualisé 16/10/2014 05:12 EDT

Le Zepelix est un immense dirigeable qui serait capable de transporter plus de 500 tonnes de nourriture, de matériel et des personnes lors des missions humanitaires ou lors d'opérations d'évacuations suite à une catastrophe naturelle.

Au cours des dernières décennies, le nombre de conflits dans le monde n'a cessé d'augmenter, tout comme le nombre de catastrophes naturelles. Lorsque ces événements se produisent, les gens sont forcés de fuir leurs maisons. Ils ont besoin rapidement de nourriture, de fournitures médicales, des couvertures, et même d'un moyen de transport pour être relocalisés. J'ai imaginé le concept du Zepelix pour mener à bien ce type de mission humanitaire.

Les dirigeables existent depuis le 19e siècle. Récemment, j'ai lu quelques articles sur le prototype d'Aeroscraft et de leur technologie pour compenser la flottabilité de leur appareil. Le Zepelix est essentiellement une continuité du prototype de cette compagnie et de la façon dont on pourrait utiliser ce type d'appareil. La plate-forme MLX-86 de Aeroscraft a pour cible de transporter 500 tonnes et d'atteindre un rayon de 9 500 kilomètres. Si le développement des modèles d'Aeroscraft se passe bien, il serait enviseagble de construire un dirigeable comme le Zepelix et de l'adapter à des missions humanitaires ou des secours.

Le Zepelix serait en mesure d'atterrir dans un champ, faire le plein de nourriture et de fournitures afin de les transporter là où il faut. Le fuselage inférieur disposerait de très grandes portes à travers lesquelles des chariots élévateurs et même des camions pourraient entrer. Le tissu recouvrant le dirigeable pourrait être tapissé et/ou composé de panneaux solaires flexibles afin de capter l'énergie du soleil en tout temps, et ce même à l'arrêt. Cette énergie pourrait être utilisée pour refroidir l'habitacle et certaines chambres de stockage ou fournir en puissance d'autres équipements électriques. La dimension du Zepeliz pourrait également servir comme Quartier Général pour le personnel de l'ONU ou de la Croix-Rouge.

La forme du Zepelix ressemble à une tortue de mer. Les quatre pattes pourraient être utilisées comme des conduits d'air orientables alimentés par un petit turbopropulseur situé à l'intérieur. (non représenté). Ces ventilateurs carénés serviraient à propulser le Zepelix dans l'air à une vitesse de 70 à 100 nœuds ils serviraient également pour effectuer des atterrissages en douceur. Ces pattes pourraient être encastrées dans la structure du dirigeable afin d'améliorer ses courbes et les rendre plus aérodynamiques. Elles seraient également en mesure de pivoter vers le haut et le bas et ainsi que de s'éloigner de l'enveloppe de l'Aéronef. Peut-être que la conception actuelle avec des hélices apparentes est plus simple et efficace.

Mon idée de départ était d'utiliser le Zepelix pour transporter des grains de l'Amérique du Nord vers l'Afrique. Mais 500 tonnes de fret, ce n'est probablement pas suffisant pour atteindre un cout raisonnable. Cependant, si on l'utilise pour des missions humanitaires, il pourrait transporter un grand nombre de personnes et de matériel à un coût raisonnable et de façon assez rapide. Il pourrait également se poser dans la plupart des champs, alors que les avions doivent atterrir sur des pistes d'atterrissage qui sont parfois non utilisables. Ces types de dirigeable pourraient être détenus et exploités par l'ONU et la Croix-Rouge, car ce sont des organisations comme celles-ci qui s'en serviraient le plus.

Je tiens à remercier Abhishek Roy qui a créé les images du Zepelix. Abhishek est le fondateur de Lunatic Koncepts, un laboratoire de design start-up basée en Inde. L'équipe d'Abhishek a également créé les rendus pour le concept Hypership et la motoneige Rakoon.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?