LES BLOGUES

Un chariot autonome qui vous assiste à l'épicerie

20/02/2016 09:07 EST | Actualisé 20/02/2017 05:12 EST

Le concept

Le Kartum est un chariot électrique autonome qui vous permettrait aussi de faire vos emplettes à distance. Il vous ferait économiser temps et argent en plus de vous aider à choisir des aliments sains.

Contexte

Les chariots d'épicerie n'ont presque pas évolué depuis des décennies. Ils vous servent simplement à charger vos articles, et vous devez les pousser ou les tirer selon le cas. Ils ne vous indiquent ni l'endroit où se trouvent les produits qui vous intéressent, ni le prix total de votre commande (taxes et ristournes incluses). Pourquoi ne pas faire appel à certaines technologies modernes pour faciliter notre visite au supermarché ? C'est ce que propose le Kartum.

kartum

Fonctionnement

Le Kartum serait dirigé à partir d'une application sécuritaire en ligne à laquelle vous pourriez vous brancher n'importe où. Si vous avez déjà dressé une liste d'articles dans l'application, il suffirait de la relier au chariot choisi pour faciliter vos achats.

Par exemple, si vous indiquez un budget dans l'application du Kartum, elle pourrait faire la somme de tous les articles sélectionnés et vous dire si vous risquez de dépasser votre limite. Elle calculerait la moyenne du prix des articles que vous avez déjà dans le chariot et vous dirait, par exemple, que vous aurez dépassé la limite dans trois articles. Cela vous aiderait à respecter votre budget d'épicerie si vous êtes pressé.

Le Kartum pourrait aussi devenir un compteur de calories. Il vous suffirait d'inscrire le maximum acceptable de calories (ou de grammes de gras, grammes de sucre, etc.) dans votre application, et celle‑ci calculerait le total applicable aux articles de votre chariot en faisant une moyenne par jour étalée sur plusieurs jours. Vous pourriez également inclure les autres membres de votre famille, et l'application adapterait la cible selon vos objectifs et vos antécédents.

Comme le Kartum connaîtrait bien vos habitudes de consommation, il pourrait aussi créer automatiquement une liste de ce dont vous auriez besoin et que vous seriez susceptible d'acheter. Il choisirait le meilleur parcours à suivre dans le magasin en se branchant sur la base de données du magasin et en y repérant les produits. Il pourrait vous guider à la voix, à la manière de ce que Fluent.ai est en train de développer, si vous êtes à la recherche d'un article précis.

Chaque Kartum se rechargerait seul à l'électricité sans fil. Il se déplacerait lentement et resterait devant ou derrière vous, à votre choix. Comme il serait relié à votre application, vous pourriez payer à l'aide de votre empreinte numérique, ce qui vous éviterait de faire la queue à la caisse. Après avoir chargé vos articles dans votre voiture, vous n'auriez qu'à dire «merci» pour que le chariot retourne de lui-même au magasin pour se mettre au service d'un autre client.

À quoi ça sert ?

Les avantages d'un chariot d'épicerie relié à une application de ce genre sont évidents : il vous aidera à trouver les articles que vous cherchez, à planifier votre budget, à mettre votre liste en mémoire et même à acheter de la nourriture saine. Et qui n'apprécierait pas d'éviter de faire la queue à la caisse et de rapporter le chariot au magasin ?

À mon avis, le Kartum devrait être développé comme plateforme ouverte et commune, qui servirait à de nombreux supermarchés pour qu'elle puisse fonctionner n'importe où. Un chariot électronique ne serait pas nécessaire puisqu'il suffirait d'ajouter un ordinateur simple à un chariot conventionnel pour exécuter de nombreuses tâches. J'ai d'autres idées en tête au sujet de la connectivité entre les objets et Internet et sur le lien que cette application pourrait avoir avec d'autres appareils - comme votre réfrigérateur, vos exerciseurs, vos listes d'achats à l'épicerie, etc. Le tandem application/chariot est cependant l'idéal pour commencer.

Le dessinateur

Je voudrais remercier Xavier Gordillo, qui a créé les images du concept. Xavier habite près de Blansko, en République tchèque. Il a étudié le dessin automobile à l'Institut européen du design (IED) et il travaille à la pige en tant que dessinateur industriel. Xavier a aussi créé les images de l'autobus transparent Pixi et de la poussette automatisée Mujïn.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les véhicules-concepts de Charles Bombardier

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter