LES BLOGUES

Le Lorbeer, un gastropub à l'Américaine

26/09/2014 05:47 EDT | Actualisé 26/11/2014 05:12 EST

Un endroit où bien manger et boire de la bière artisanale, c'est possible? Et quelle est la différence entre un brewpub et un gastropub?

Lorbeer, c'est un nouveau pub sur Laurier qui offre la bière de la micro West Shefford et une cuisine abordable et soignée. C'est un concept qui vient de loin, évidemment: les Allemands et les Anglais ont des endroits similaires depuis toujours. Mais depuis quelques années, aux USA, les brasseries artisanales qui portent aussi une attention particulière à l'expérience culinaire offerte poussent comme des champignons.

Au sujet de la cuisine, Simon Roy, gérant de l'endroit, la décrit comme suit: «On cherche des aliments de qualité, et on veut rester convivial. Ce sont des plats à partager»

Et contrairement à bien d'autres brasseries à Montréal, on n'y trouve pas de frites congelées ni de burgers ratés: plutôt, entre autres, un tartare d'onglet léger, fragrant, réussi, qui s'éloigne de la version originale par l'absence d'assaisonnements relevés; aussi, une panzanella, salade de tomates et croutons, avec un féta de chèvre super-soyeux.

«En plus, la cuisine ferme à minuit, donc on peut aussi manger très tard», précise M. Roy.

De leur côté, les bières de la West Shefford sont plutôt légères, encore une fois en ligne avec ce qui se fait de mieux chez nos voisins du sud depuis quelques années. Ces bières se laissent boire, ce qui pourrait amener le consommateur à en boire quelques-unes à un rythme avancé. Dangereux, ce Lorbeer!

La déco de l'endroit est aussi faite pour plaire: des bois vernis, du cuivre, des «subway tiles» et un réseau compliqué de mini chandelles qui parcourt un des murs confèrent à l'endroit une touche sophistiquée. Un bon spot à date!

Une autre particularité vient donner un différent caractère au Lorbeer: les «beertails». Ce sont des cocktails à base de bière. C'est d'ailleurs la suggestion du gérant, M. Roy. Selon lui, les clients devraient en essayer au moins un. «On s'assure de s'inspirer du goût de la bière et de le rehausser. Par exemple, avec le cocktail «Fleur du mâle», on s'inspire des côtés orangés, café et chocolat de la bière noire.» Dans ce cocktail, la stout de la micro West Shefford est combinée avec de la liqueur d'orange et un sirop de de fleur de sureau, qui ajoute un côté acidulé mais fragrant.

Et puis, si un pub est un endroit où on peut boire de la bière, tranquillement assis à une table, et si un brewpub est un pub qui brasse sa propre bière, le gastropub, lui, est un brewpub qui met l'accent sur le côté bouffe de son entreprise. Ces termes anglais sont relativement difficiles à traduire: le mot "pub" est utilisé en français, et les brewpubs sont souvent nommés "microbrasseries" à tort. Que faire avec le mot-valise gastropub, donc? (Laissez-moi savoir dans les commentaires si vous avez un terme à suggérer!)

Lorbeer a aussi la particularité d'être sous le même toit que le restaurant Laurea. Cliquez ici pour lire mon appréciation de ce tout nouveau restaurant sur mon blogue, Continents et condiments, et pour voir plusieurs photos des deux endroits.

À voir aussi sur Le HuffPost:

Le Lorbeer

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter