Catherine Martel

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Catherine Martel
 

Top 5 des snacks nocturnes - ou comment éviter la poutine après minuit

Publication: 27/08/2012 09:27

La Banquise et autres restos à poutines forment une oligarchie des late lunches. En sortant d'un 5 à 7 qui s'est étiré jusqu'à 9h-10h, l'envie d'aller s'attabler pendant des heures nous apparaît peu attrayante. Et il y aura toujours quelqu'un pour propose d'aller déguster une bonne poutine avant de poursuivre la soirée ; repas que l'on finit invariablement par regretter lorsque le mélange frites/fromage/bière fige en pain dans l'estomac.

Pourtant, comme l'a prouvé le récent épisode à Montréal de Layover, notre ville regorge d'endroits où l'on peut bien manger (et comme un porc) à toutes les heures possibles et imaginables, et ce, sans pour autant avoir à se tourner vers du fast food. Voici donc notre liste de recommandations pour différentes heures de la soirée - comme ça, vous n'avez plus aucune excuse pour conserver cette poutine pound de trop.

21h - À la base, il faut comprendre que c'est la pire heure pour manger. Les restos sont encore pleins des réservations de 20h qui sont à peine rendues au plat principal. Donc, à moins d'avoir le courage d'attendre 35 minutes, mieux vaut opter pour quelque chose de plus efficace. L'Emporte-Pièce sur le Plateau (418 rue Gilford) est un des rares bastions à défendre l'art sous-estimé du grilled cheese avec autant de brio. Avec des grilled cheese assez simple pour plaire aux plus conservateurs et d'autres assez funky pour convaincre les plus blasés, c'est l'idéal pour un bon petit repas en vitesse.

22h - Respectivement dans le Vieux-Port et dans le coin du marché Jean-Talon, Les Sœurs-Grises (32 rue McGill) et Le Pouvoyeur (184 rue Jean-Talon est) sont nos coups de cœur côté bistro-bar de quartier. À 22h, vous aurez encore une bonne heure pour manger gravlax, sandwiches de porc effiloché, burger de bison, côtés levés, etc. avant que la cuisine ferme et que les lieux assument complètement leur statut de bar. Entre les deux, on priorise quand même Les Sœurs-Grises pour leur carte des bières importées tout à fait décadente et leurs bières brassées maison.

23h - À partir de 22h, c'est le moment de se diriger vers les menus de fin de soirée des bistros plus dispendieux. Dans Outremont, on vous recommande le Leméac (1045 rue Laurier ouest), un des premiers restos à Montréal à avoir offert le format 25$ après 22h, et Les Enfants Terribles (1257 rue Bernard ouest) avec ses 10 plats à 10$ après 10hPM. Sur le plateau, Chez Victoire (1453 avenue Mont-Royal est) reste un bon choix avec son menu entrée/plat principal pour 20$. L'attrape ? Les consommations qui pourraient faire doubler vos factures si vous ne faites pas attention (mais vous pouvez bien patienter un peu pour vous attraper un pichet pas cher après le repas, non ?).

2h - À cette heure, vous êtes certains de croiser une bonne partie des cuistots et des serveurs de tous les restos du plateau au Big in Japan (3723 boulevard St-Laurent). On aime pour sa cuisine ouverte jusqu'à 3h, ses plats diversifiés qui sauront plaire autant au végétarien qu'au boudeur qui voulait vraiment aller manger une poutine ainsi que pour sa sélection de saké et de whisky japonais. L'ambiance est pas mal en début soirée, mais son apogée se trouve définitivement aux petites heures.

3h et plus - Bon, là, vous n'avez plus vraiment le choix, il faut revenir aux bases avec La Banquise. Vous vouliez manger autre chose ? Manger plus santé ? Écoutez, à ce point-là, il fallait y penser plus tôt.

 

Suivre Catherine Martel sur Twitter: www.twitter.com/querellesblog

Suivre Le HuffPost Québec