Bouazza Mache

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Bouazza Mache
 

Publicité gratuite en Afrique de L'Ouest

Publication: 18/07/2012 12:49

C'est chose connue: le commerce informel constitue une place significative dans la majorité des économies africaines. De la vision des occidentaux, cette économie parallèle est associée à quelque chose d'illégal, de négatif voir même de souterrain. Ce qu'on oublie c'est l'apport réel de ce secteur. Pas uniquement en termes d'emplois créés ou de taxes payées à l'État, mais en terme de service rendu aux grandes entreprises qui vendent leurs produits.. Pour ce billet je vous ai choisi deux cas dans deux secteurs différents au Sénégal.

Pour l'opérateur en télécommunication Orange, une grande partie de ses cartes de recharge pour le prépayé, formule très appréciée en Afrique de l'Ouest, est écoulée dans les rues de Dakar par des marchands ambulants (des revendeurs) qui sillonnent chaque mètre et chaque feu de la ville pour assurer une proximité à cet opérateur que le meilleur des réseaux formels de distribution aurait de la difficulté à assurer. Ce réseau de marchands ambulants constitue un bon levier pour la promotion de la marque et la stimulation des occasions d'usage par client.

2012-07-17-Vendeur_cartes_recharge_tel_Dakar.jpg
(Revendeur de cartes de recharge pour téléphone cellulaire à Dakar. Photo Bouazza MACHE)

D'ailleurs, pendant un voyage au Mali, j'avais remarqué la même situation.

Nestlé, une multinationale de l'agroalimentaire, bénéficie aussi d'un réseau de proximité sans trop se mouiller les manches.

Des milliers de personnes circulent à Dakar avec des ''pousse-pousse'', ces engins à deux roues qui fonctionnent à l'énergie de la sueur (voir photo), et servent du café instantané Nescafé aux personnes qui se dirigent au travail ou pendant leur pause. Ce café est servi dans des gobelets en plastique jetables. Le logo de la marque Nescafé garnit tous les espaces et cette multinationale s'offre même des slogans personnalisés selon la créativité de chaque vendeur. Ainsi Nestlé gagne de la notoriété sans payer pour la publicité qui est mobile en plus.

2012-07-17-Nescafe.jpg
(Vendeurs du café instantané prêt à boire - Dakar. Photo Bouazza MACHE)

Ce sont deux cas parmi les opérateurs qui profitent d'une publicité gratuite (Earned Media) plus connue dans le domaine du marketing interactif, en particulier les médias sociaux.

Merci qui ? Merci le secteur informel.

 

Suivre Bouazza Mache sur Twitter: www.twitter.com/b_mache

Suivre Le HuffPost Québec