Bob Miglani

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Bob Miglani
 

21 raisons pour lesquelles certaines personnes ont tant de chance

Publication: 22/10/2013 13:43

Avez-vous déjà regardé quelqu'un en vous disant: «Il a tellement de chance. Il a de l'argent, sa vie de couple est géniale et sa carrière est au sommet, il voyage tout le temps!»

Ça m'est arrivé aussi. Et tandis que mon esprit était occupé à cette pensée, je sentais la dépression monter, obnubilé que j'étais par les raisons qui faisaient que je n'avais pas autant de succès que «ce gars-là.»

Je n'avais pas autant de chance. La chance d'être né beau ou dans la bonne famille. Je n'avais pas la chance de recevoir une bonne éducation ou juste d'être au bon endroit au bon moment.

Mais alors que j'avançais dans ma carrière et dans ma vie, et en rencontrant des gens du monde entier, d'origines sociales diverses et variées, je me suis fait la réflexion suivante:

Bien sûr, on peut recevoir cette chance dès le départ. Mais j'ai rencontré tellement de gens -- des couples vivant une relation heureuse et longue, des femmes épanouies dans leur carrière, des milliardaires ou des gens heureux même s'ils n'ont pas grand chose -- qui sont devenus "chanceux" parce qu'ils pensent différemment et passent à l'action.

Tandis que je réfléchissais au combat que je menais en ce moment contre l'incertitude, j'ai réalisé que même si la chance ne nous est pas donnée à la lotterie de la naissance, nous avons tous l'opportunité d'être chanceux.

Voici 21 raisons pour lesquelle certaines personnes ont tant de chance dans leur vie:

Les personnes chanceuses...

  1. Travaillent dur... mais en silence. Elles ne se vantent pas, ne crient pas sur tous les toits, ne fêtent pas. Elles font. Elles travaillent jour et nuit à leur tâche. Elles n'en parlent pas sur Facebook ou sur Twitter. Les personnes chanceuses sont occupées à travailler.
  2. S'entourent de gens positifs qui les tirent vers le haut, pas vers le bas. la vie est assez dure comme ça sans avoir à se soucier de gens négatifs qui vous ralentissent.
  3. Plantent des pensées positives dans leur esprit chaque jour. Nous nous réveillons tous avec des pensées inopinées capables de nous affaiblir. En choisissant d'avance les mots et actions justes, certaines personnes surmontent ces obstacles matinaux qu'apporte le matin. Ils ont leurs rituels. Ils courent, méditent, prient ou boient leur gobelet de café en promenant leur chien.
  4. Combattent chaque jour les cogitations de leur esprit. Vous n'êtes pas seul. Nous cogitons tous sur les choix qui nous attendent. C'est souvent une bataille quotidienne. Est-ce dans leurs gènes? Peut-être. Mais j'ai appris que les personnes les plus heureuses font le choix d'imposer des limites à leur esprit trop pensif.
  5. Ont un but précis. Les personnes chanceuses ont des objectifs clairs comme de l'eau de roche. Que ce soit pour offrir à leurs enfants plus que ce qu'ils ont eu eux-mêmes ou pour lancer une affaire à succès. Quelle qu'en soit la cause, les personnes chanceuses ont un magnet les attirant vers leurs objectifs.
  6. Acceptent l'imperfection. Elles ne disent pas: «Ce n'est pas le bon moment.» Mais plutôt: «C'est toujours le bon moment, ici et maintenant.» Elle savent que le bon moment ne viendra jamais à elles. Elles doivent prendre les devants et faire de ce moment le bon moment.
  7. Elles ne font pas de potin et ne prêtent pas l'oreille aux critiques. les personnes chanceuses ne se laissent pas distraire par les gens négatifs, frileux ou pleins de haine. Elles ne laissent pas la négativité envahir leur esprit. En laissant de côté le désir de faire des potins ou de répondre aux critiques, les personnes chanceuses sourient et continuent à avancer.
  8. Elles ressentent plus qu'elles pensent. Elles sont souvent guidées par l'émotion et la passion. Il est important de penser mais nous laissons souvent nos esprits nous diriger. Et face à une circonstance difficile, nous balançons entre ce que nous ressentons et ce que nous pensons. Les personnes chanceuses semblent diriger avec le coeur, pas la tête.
  9. Elles se concentrent sur l'objectif, pas le plan. Les plans peuvent changer. Les plans les mieux préparés peuvent être rapidement anéantis. Mais pas les objectifs. Un mariage heureux, des enfants talentueux, un travail plein de sens et une carrière à succès -- ces buts ne changent, mais ce qui change c'est la manière d'y arriver.
  10. Elles passent à l'action. Les personnes chanceuses aiment essayer de nouvelles choses, même si elles risquent d'échouer. Elles créent leur certitude en allant de l'avant plutôt que de rester assises. L'élan arrive lorsque l'énergie afflue.
  11. Elle sont ouvertes à toute rencontre, à tout moment. En parlant ouvertement à tout individu prêt à écouter leurs idées, les personnes chanceuses sourient et suscitent l'intérêt -- ouvrant leur esprit aux rencontres non préparées avec des inconnus, où une chose peut en amener une autre.
  12. Vivent au jour le jour. En laissant de côté le passé et en se concentrant sur le présent, les personnes chanceuses concentrent leurs efforts sur ce qu'elles peuvent contrôler ici et maintenant. Sans trop s'inquiéter d'aujourd'hui et maintenant.
  13. Elles souffrent autant de l'échec que n'importe qui mais elles persévèrent parce qu'elles savent qu'elles vont s'en sortir. Elles ont cette croyance puissante que les moments difficiles passent et que si elles persévèrent assez longtemps, elles dépasseront les échecs.
  14. Elles croient en elles-mêmes. Elles ne sont pas arrogantes. Les personnes chanceuses pensent que nous avons tous une force intérieure... cette force de résistance de l'esprit humain, capable d'accomplir de grandes choses.
  15. Elles sont curieuses, posant des questions sur les choses les plus simplesà toute personne qu'elles rencontrent. Elles veulent comprendre comment fonctionnent les choses. Comme des explorateurs, elles veulent comprendre le fond des choses. Elles accueillent les idées et pensées nouvelles.
  16. Elles savent que le chemin vers le succès n'est pas une ligne droite mais une route pleine de courbes. Les personnes chanceuses ont traversé la vie en nageant en eaux troubles.
  17. Elles sont reconnaissantes. Conscientes que la vie n'est pas un droit mais un cadeau, les personnes chanceuses agissent avec une grande humilité.
  18. Elles admettent qu'elles ne sont pas les plus intelligentes. Les personnes chanceuses s'instruisent et apprennent. Elles lisent. Elles travaillent dur. Elles admettent leurs erreurs. S'excusent rapidement et continuent leur chemin. En reconnaissant que le bonheur et le succès viennent en apprenant constamment.
  19. Ils aident les autres. Qu'il s'agisse de lancer une affaire qui marche ou de vivre un mariage heureux, cela demande de servir qulqu'un d'autre que soit-même. les eprsonnes chnaceuses donnent généreusement aux autres à travers leurs emplois, leurs carrières, leurs affaires et leurs vies personnelles. Leurs efforts consistent à s'assurer que les autres aient ce dont ils ont besoin avant de satisfaire leurs envies prorpes.
  20. Elles savent qu'elles ne sont pas nées chanceuses. Elles deviennent chanceuses en étudiant, en travaillant et en perfectionnant leur travail. Elles ne sont pas nées intelligentesmais le deviennent en lisant, en développant, en cultivant et en grandissant. Les personnes chnaceuses ne comptent pas sur la chance. Elles font le choix de penser différemment et de passer à l'action.
  21. Elles ont faim. Elles veulent vraiment y arriver. Elles ont la conviction d'avoir une valeur à apporter au monde et meurent d'envie de l'apporter. Les eprsonnes chanceuses sautent du lit le matin. Elles sacrifient -- renonçant aux luxes du monde moderne (TV, Facebook, etc.) -- pour réaliser la promesse qu'elles se sont faites.


Loading Slideshow...
  • Ils ont un réseau social étendu

    Les gens heureux restent en contact avec leur famille, leurs voisins, leur lieu de culte et leur communauté en général. Ces liens sociaux sont un rempart contre la dépression, un phénomène qui a pris une ampleur dramatique au cours des 50 à 75 dernières années. L’Organisation mondiale de la Santé prédit que la dépression deviendra la deuxième cause de mortalité et touchera près d'un adulte sur trois dans le monde d'ici à 2020. Bien que plusieurs autres facteurs contribuent à cette augmentation, la rupture des liens sociaux et familiaux est sans contredit l'une des plus importantes causes de dépression.

  • Leurs activités correspondent à leurs forces et à leurs valeurs

    Il n'y a pas d'approche uniforme en matière de recherche du bonheur. Les gens qui s'adonnent à l'activité physique suivent généralement un programme visant à atteindre des objectifs précis. Les gens heureux font la même chose avec leurs objectifs émotionnels. Toutefois, certaines méthodes de promotion du bonheur me semblent galvaudées. Personnellement, je préfère celles qui permettent aux individus d'exprimer leur générosité et de s'impliquer davantage dans leur communauté. À cet effet, le livre The How of Happiness, de Sonja Lyubomirsky, offre un bon diagnostic permettant de jumeler les individus aux activités qui leur correspondent le mieux.

  • Ils expriment leur gratitude

    La gratitude a des effets physiques très concrets. Quelques mots d'appréciation permettent de diminuer le stress, d'augmenter son estime de soi, de vaincre les émotions négatives et d'acquérir une plus grande confiance en tenant compte du chemin parcouru. D'après certains chercheurs, la capacité d'un individu à exprimer sa gratitude serait directement liée à son degré de satisfaction envers la vie en général [1].

  • Ils font preuve d'optimisme

    Les gens heureux ont trois manières de vaincre leurs pensées négatives. Premièrement, ils consacrent leur temps et leur énergie à des tâches qu'ils maîtrisent bien. Autrement dit, ils savent lâcher prise et changer de direction lorsque leur stratégie ne fonctionne pas ou lorsque les circonstances échappent à leur contrôle. Deuxièmement, ils savent que le temps règle bien des choses et que les situations houleuses ne durent pas éternellement. Enfin, les gens heureux sont les plus aptes à « compartimentaliser » leur vie. Ils ne laissent pas les difficultés et les échecs propres à une sphère de leur existence gâcher toutes les autres.

  • Ils sont généreux

    Faire le bien fait du bien ! En effet, plusieurs études ont démontré la corrélation entre l'aptitude à aider autrui, d'une part, et la santé, le bien-être et la longévité, d'autre part. Les gestes de générosité contribuent à rehausser l'estime de soi et l'appréciation d'autrui. Les émotions positives qui en découlent se traduisent par une plus grande résilience physique et psychologique. Il n'y a donc rien de surprenant à ce que les gens heureux aient une propension plus marquée au bénévolat. Par exemple, une étude a suivi cinq femmes souffrant de sclérose en plaques pendant trois ans. [2] Ces femmes, qui devaient aider bénévolement 67 patients atteints de la même maladie, ont vu leur état s'améliorer davantage que les personnes qu'elles devaient aider.

  • La richesse matérielle n'est pas leur priorité

    Les gens heureux savent garder une saine distance entre leurs attentes personnelles et leurs possessions matérielles. Dans son livre The How of Happiness, la docteure Lyubomirsky explique qu'en 1940, 7,5 Américains sur 10 se disaient « très heureux ». À l'heure actuelle, cet indice de bonheur se situe à 7,2 malgré un revenu plus élevé et l'omniprésence de voitures sport, d'ordinateurs, de iPods et de téléviseurs dernier cri. Une étude s'est penchée sur le comportement de 12 000 étudiants universitaires de première année, puis a mesuré leur degré de satisfaction une fois parvenus à l'âge de 37 ans. Ceux qui avaient exprimé des attentes matérialistes à l'âge de 18 ans se sont avérés les moins satisfaits de leur vie deux décennies plus tard.

  • Ils s'adaptent mieux aux épreuves

    Les gens heureux font face aux mêmes situations stressantes que les autres, mais se démarquent par leurs stratégies d'adaptation plus efficaces. La croissance personnelle post-traumatique se définit comme l'ensemble des changements positifs qui surviennent chez les individus ayant dû faire face à des défis très sérieux. Ces changements surviennent chez des personnes de tous les horizons et ayant vécu toutes sortes d'épreuves. Selon les chercheurs Richard Tedeschi et Lawrence Calhoun, la croissance personnelle post-traumatique peut prendre cinq formes : une appréciation renouvelée de la vie; la définition de nouveaux objectifs de vie; une plus grande confiance en soi; l'amélioration des relations interpersonnelles et une vie spirituelle plus riche. Bref, les gens heureux savent tirer le meilleur parti des expériences les plus difficiles.

  • Ils accordent une grande importance à leur santé

    La gestion efficace du stress et une bonne santé physique et mentale sont des ingrédients essentiels au bonheur. Cependant, la santé ne se résume pas à l'exercice physique. La plupart du temps, les gens heureux agissent comme tels : ils sourient, ils font preuve d'entregent, ils insufflent une bonne dose d'énergie et d'enthousiasme à tout ce qu'ils entreprennent.

  • Ils ont des objectifs précis

    </strong>Les gens heureux ont un système de valeurs très développé et des buts pour lesquels ils sont prêts à redoubler d'efforts. Selon messieurs Diener et Biswas-Diener, la définition d'objectifs de vie pertinents est une composante très importante du bonheur. En ce qui me concerne, j'ai négligé cet élément lorsque je pratiquais le droit. Il a fallu que je fasse un burn out pour me rendre compte de l'importance de trouver un sens à ma vie. Pour sa part, le regretté Chris Peterson a résumé sa quête du bonheur en ces termes : « J'ai passé ma vie de jeune adulte à remettre à plus tard les petites choses que je savais importantes. Heureusement, je me suis rendu compte que je n'aurais jamais l'occasion de faire ces choses à moins d'aménager mon temps en conséquence. C'est à ce moment que le reste de ma vie a commencé. » En résumé, la capacité d'être heureux repose sur des stratégies à long terme qui nous font voir la vie différemment. Elle repose sur un bon dosage d'émotions et d'aptitudes pratiques.

  • Ils ont une vie spirituelle plus riche

    Selon la docteure Lyubomirsky, des recherches scientifiques de plus en plus nombreuses démontrent que les personnes pratiquant une religion sont plus heureuses, en meilleure santé et plus aptes à se rétablir après un traumatisme. [5] Dans leur livre Unlocking the Mysteries of Psychological Wealth, les chercheurs Ed Diener et Robert Biswas-Diener soutiennent que le sentiment religieux est essentiel au bonheur et à la plénitude psychologique, car il aide les individus à s'identifier à un univers plus vaste.


 

Suivre Bob Miglani sur Twitter: www.twitter.com/@bobmiglani

Suivre Le HuffPost Québec