LES BLOGUES

Ces kids technolisés

03/10/2015 08:58 EDT | Actualisé 03/10/2016 05:12 EDT

Quand je vais au resto, en train, ou dans un lieu d'attente, je m'amuse à regarder les enfants avec leurs parents. À regarder leurs agissements, ce que les enfants font pour tuer le temps etc.

Depuis que j'ai moi aussi des enfants, je suis plus critique. Les enfants qui se lèvent en train, qui mettent leurs chaussures sur les bancs, qui crient ou se tiennent tout croche m'exaspèrent. Mais ces comportements me dérangent moins que les enfants «plugués».

Oui oui PLUGUÉS. En 2013 j'ai remarqué qu'il y a une alternative à l'éducation et à la supervision: pluguer les kids sur un iPhone, iPad ou un ordi. Ton enfant est agité, n'écoute pas, ne respecte pas les consignes, simplement à lui donner un de ces bidules pour que tout rentre dans l'ordre. D'un coup, le kid est assis calmement plugué sur son bidule et fait tout ce que le parent veut.

Plus besoin d'intervenir, de discuter, de lui faire respecter les consignes, etc. Ça évite la job de parent et ça simplifie l'existence de l'enfant, du moins pour le moment.

Je suis d'une autre génération. Celle où les enfants doivent écouter les parents jaser au resto en gossant avec leur napkin pendant deux heures ou en se faisant des scénarios dans leur tête. Je suis de la génération où rester assis plus de 15 minutes n'est pas considéré comme un supplice pour un enfant. Je suis le genre de mère qui croit qu'en voiture les enfants peuvent faire deux heures de route avec un livre, une bouteille d'eau et leur imagination.

Petite, en voiture j'ai regardé la couleur des autos, ensuite je les ai comptés, puis j'ai demandé à ma mère «c'était quelle sorte d'auto», puis j'ai appris les panneaux de signalisation, j'ai joué à «j'pars en vacances je mets dans ma valise...», j'me suis chicané avec mes frères, j'ai pleuré, je me suis fait des scénarios de film, j'ai lu, j'ai écrit... mais je n'ai jamais été plugué. Je suis de ces personnes qui croient que toutes les activités, si l'on peut appeler ça activités, que je faisais en voiture étaient constructives, plus que n'importe lesquelles que l'on pourrait faire avec un bidule électronique.

Il y a quelques jours au restaurant ma fille de 6 ans m'a demandé pour la première fois mon téléphone «pour faire comme son frère» (qui a 11 ans et qui n'est pas mon fils). Je lui ai prêté. La serveuse est arrivée et ma fille ne l'a même pas regardé, j'ai commandé et elle n'a même pas levé les yeux. Je lui ai commandé un verre d'eau au lieu de son jus, qu'elle a droit seulement au resto, et elle n'a rien dit. D'habitude elle commande elle-même, s'obstine avec moi pour les frites, dit merci à la serveuse, regarde le menu, mais là elle était PLUGUÉE, tranquille mais PLUGUÉE. C'est à ce moment-là que j'ai réalisé que c'était une très mauvaise idée.

J'ai envie que mes enfants regardent les gens, les paysages, j'ai envie que mes enfants s'emmerdent, s'ennuient, j'ai envie que mes enfants disent ce qu'ils veulent, ce qu'il ne faut pas. J'ai envie que mes enfants agissent de la mauvaise façon pour que je leurs enseigne la bonne. J'ai envie d'être la mère d'ENFANTS pas de robots.

Peut-être que mes enfants ne sauront pas manier un iPad à 6 ans (ils n'ont même pas encore le droit d'ouvrir la télé seuls) et le grand de 14 ans demande la permission avant de le faire. Un jeune enfant «trop bon» avec la techno, a clairement trop passé de temps là-dessus. Pis je trouve ça laid. Il y'a toujours quelque chose d'autre à faire quand on est jeune que de passer du temps devant un iPod.

Puis cette semaine après avoir attendu une heure pour le repas dans un beau restaurant de sushis avec trois enfants (sans techno) ma fille me dit:

«Regarde maman, la petite fille là-bas est impolie.

- Pourquoi?

- Au lieu de parler avec sa famille elle est sur son téléphone.»

Là, j'ai su que je montrais la bonne chose à mes enfants.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les enfants apprennent souvent à la dure

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter