Huffpost Canada Quebec qc
LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Bernard Drainville Headshot

La Charte du rapprochement

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Depuis le début de la campagne, le Parti libéral du Québec (PLQ) et Québec solidaire (QS) ont utilisé toutes les tribunes à leur disposition pour diaboliser la Charte des valeurs que nous proposons aux Québécois. De notre côté, nous avons toujours abordé la question de la laïcité dans le plus grand respect des opinions de tous: dans ce débat, le ton est aussi important que le fond.

Malheureusement, ce n'est pas le cas de nos adversaires, qui ne se gênent pas pour nous traiter de tous les noms, nous et la majorité de Québécois qui croient que la meilleure façon de protéger toutes les religions, c'est que l'État n'en ait aucune. Je ne pense pas que QS et le PLQ servent l'intérêt de la démocratie québécoise en usant de démagogie et de faussetés pour articuler leur position.

En fait, Philippe Couillard et Françoise David font preuve de mépris envers les Québécois qui ne pensent pas comme eux.

Pour que la Charte des valeurs voie le jour, nous avons besoin d'un gouvernement du Parti Québécois majoritaire. Parce qu'un vote pour Philippe Couillard et le PLQ est un vote contre la Charte. Et parce qu'un vote pour Françoise David et Québec solidaire est aussi un vote contre la Charte.

La Charte des valeurs propose d'inscrire dans la Charte des droits de la personne du Québec la reconnaissance de l'égalité entre les femmes et les hommes, la neutralité religieuse de l'État, la séparation des religions et de l'État ainsi que la laïcité des institutions publiques dans le respect du patrimoine historique du Québec. Ces principes sont des valeurs fondamentales de la société québécoise comme l'est la protection de la langue française.

La Charte des valeurs propose aussi de baliser, avec des règles claires, les demandes d'accommodements religieux pour que celles-ci respectent l'égalité entre les femmes et les hommes et la neutralité religieuse de l'État.

Enfin, la Charte propose l'interdiction du port de signes religieux par les employés de l'État durant les heures de travail. Le message est clair : l'État est neutre, et celles et ceux qui le représentent le sont aussi. Les croyances ou les non-croyances des employés de l'État ne doivent pas interférer dans leurs relations avec les citoyens.

Voilà ce que nous proposons. Ce sont des propositions modérées et inclusives. Tous, de toutes les religions, de toutes les origines, peu importe leur sexe, leur orientation sexuelle ou leur âge, sans aucune discrimination, auront droit au même accueil de l'État québécois.

Loin de contribuer à nous éloigner, la Charte vise à nous rapprocher, à déterminer un lieu neutre où tous puissent se sentir bienvenus. En plus, notre proposition a deux effets secondaires positifs. Un, elle contribue à la lutte contre l'intégrisme religieux en affirmant clairement qu'au Québec, il est hors de question de confondre État et religion. Et deux, la Charte des valeurs rapproche les Québécois de toutes les origines et de toutes les confessions parce qu'elle élimine l'impression de privilège des uns par rapport aux autres.

La Charte des valeurs s'appuie sur l'égalité de toutes les citoyennes et de tous les citoyens. Elle fait la promotion de cette égalité. Elle vise le rapprochement de tous. Parce que nous voulons un Québec plus accueillant.

Il faudra bien se rendre compte que ce sont les partis de Françoise David et de Philippe Couillard qui encouragent la division, qui montrent du doigt, qui font preuve d'intolérance.

Au Parti québécois, nous sommes déterminés à rassembler. Et nous avons besoin de votre appui.

> Élections 2014: les nouvelles et les blogues du HuffPost sur la campagne.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Close
La campagne électorale en citations
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


> Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?