LES BLOGUES

Ce qu'on ne vous dit pas sur le voyage longue durée

29/09/2013 10:37 EDT | Actualisé 29/11/2013 05:12 EST

La décision est prise. Vous prenez une sabbatique, ou même, vous quittez votre emploi dans le but de passer 6, 9 mois ou même une année en voyage.

Économies en poche, guides de voyage en main, c'est le temps de planifier. Puis, le jour du départ est déjà arrivé... Avez-vous prévu inclure quelques semaines de préparation à votre horaire? Vous aurez de la paperasse à remplir (saviez-vous que vous devez aviser la province si vous prévoyez partir plus de 6 mois?), des achats à faire... Et le temps passera beaucoup trop rapidement.

Enfin, sur place. La liberté! Sauf que... le voyage longue durée ne semble pas toujours avoir l'effet escompté. Ceux qui croient partir pour 3 mois finissent souvent par allonger leur voyage, alors que bien des gens qui prévoyaient être partis pour un an retourneront à la maison plus tôt que prévu. Même si vous avez voyagé plusieurs fois auparavant, la dynamique du voyage longue durée est différente et on le ressent dès les premiers jours.

Le voyage longue durée, c'est un mode de vie. C'est le nomadisme, même s'il y aura tôt ou tard un retour au bercail. Ça va à certains, mais certainement pas à tous.

Une étude a démontré que le voyage longue durée a plusieurs effets sur la personnalité des voyageurs. Ces effets sont clairs et surtout, ils sont positifs. Ceux qui voyagent pour une longue période deviendront souvent plus extrovertis, consciencieux, ouverts aux nouvelles expériences, sociables et plus stables émotionnellement.

Certains se verront transformés après un voyage alors que d'autres réaliseront qu'ils aiment bien leur petit train de vie.

Dans mon cas, c'est peu après mon arrivée en Australie pour un périple de 6 mois que j'ai réalisé que le mode de vie « traditionnel », ce n'était pas pour moi. J'ai besoin de nouveauté, d'excitation, d'inconnu, et je n'aurais pas eu cette certitude sans plusieurs mois sur la route.

Lorsque l'on voyage pour une durée de temps plus courte, il est rare que l'on rencontre beaucoup de gens. Certes, si on désire se faire des amis il est possible de le faire, mais ce n'est souvent pas une priorité. On est là pour découvrir un lieu précis. En voyage longue durée, il semble que d'autres voyageurs ne cessent d'apparaître devant nous. Une communauté se forme. Ces rencontres forgent notre personnalité, nous permettent de sortir de notre zone de confort et de grandir.

Les plans, même les meilleurs, prennent rapidement le bord. Il est difficile de deviner notre réaction à de nouveaux lieux, à de nouveaux amis. Planifier, c'est bien, mais pour voyager pendant une période de temps prolongée, il faut garder l'esprit ouvert et accepter que certaines activités ne seront confirmées qu'à quelques heures d'avis.

Oui, on peut lire, se renseigner sur les destinations; mais l'impact de nos rencontres, nos impressions, changeront tout. Ce qu'il faut prévoir avant de partir pour une telle aventure, c'est qu'il est impossible de tout prévoir.

C'est le vide, nous permettant de vivre de nouvelles expériences que l'on n'aurait jamais tentées à la maison.

Le voyage longue durée, ce n'est pas simplement la découverte de nouveaux paysages. C'est la découverte de qui nous sommes.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les destinations les plus populaires du monde

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.