Anne Minh Thu Quach

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Anne Minh Thu Quach
 

Pétrole: une stratégie fédérale à revoir

Publication: 01/09/2012 10:28

Deux nouvelles plutôt inquiétantes ont attiré mon attention ces derniers jours.

La première: alors que s'achèvent les audiences publiques sur le projet Northern Gateway de la compagnie pétrolière Enbridge, des documents montrent que les plans d'urgence en cas de déversement ne sont pas adéquats.

La seconde: le gouvernement conservateur de Stephen Harper refuse pour l'instant de tenir une consultation publique au sujet de l'offre d'achat de la pétrolière Nexen par la société d'État chinoise China National Offshore Oil Corporation. La transaction, évaluée à plus de 15 milliards de dollars, permettrait à cette société d'État étrangère de notamment consolider son emprise sur les sables bitumineux de l'Alberta.

Ces deux événements sont révélateurs de l'attitude de laissez-faire des conservateurs en matière de ressources naturelles et d'environnement. Personne n'est contre le développement; moi-même, je considère qu'il est profitable de mettre en valeur les ressources de notre territoire. Mais il faut le faire de façon durable, afin que les générations futures puissent elles aussi profiter des merveilles naturelles de notre pays et des retombées économiques d'un développement intelligent et durable.

C'est ici que le bât blesse. Je suis d'avis qu'on ne peut pas faire aveuglément confiance à l'industrie pétrolière quant à la protection de l'environnement. Comme pour de nombreux secteurs d'activités, le développement des ressources naturelles doit être supervisé par le gouvernement, qui agit alors comme gardien du bien commun. Dans ma perspective, l'État a un rôle important à jouer dans ce domaine.

On le voit, les conservateurs semblent croire le contraire. Ils préfèrent discuter de l'achat de Nexen derrière des portes closes, à l'abri des critiques et des questions légitimes des citoyens, des experts, des économistes, des travailleurs et des gens d'affaires. Concernant le projet Northern Gateway, ils donnent carte blanche à Enbridge et font tout pour que le projet obtienne l'autorisation finale le plus vite possible.

Au moins, la rentrée parlementaire à Ottawa approche à grand pas. Aux côtés de mes collègues néo-démocrates, je pourrai interpeller le gouvernement sur ces importantes questions et leur expliquer pourquoi leur attitude met en péril les ressources et les beautés naturelles de notre pays.

Nous ne pouvons qu'espérer qu'ils mettront de côté leur idéologie pour une fois et qu'ils entendront enfin ce que les autres ont à dire sur ces importants sujets.

 

Suivre Anne Minh Thu Quach sur Twitter: www.twitter.com/@AnneMTQuach

Suivre Le HuffPost Québec