LES BLOGUES

<em>One Night Stand</em> 101

03/09/2014 11:34 EDT | Actualisé 03/11/2014 05:12 EST

Dans un autre billet, j'avais abordé la question du sexe le premier soir. J'y disais entre autres que je ne crois pas que ce soit une bonne idée de passer au lit le premier soir, du moins pas avec quelqu'un qu'on espère revoir ailleurs qu'entre des draps ou sur une banquette arrière. Bien entendu, c'est mon opinion, libre à vous d'en faire ce que vous voulez.

Comme dit ma mère: «C't'à toi les oreilles, fais à ta tête.»

***AVERTISSEMENT ***

Ce post contient des allusions au sexe et contient des mots comme cul, fesses et baise.

Si c'est trop XXX pour vous, je vous invite à partir lire ceci à la place .

Sinon, je vous invite à ne pas venir vous plaindre après en disant que ça parlait trop de sexe. Parce que oui, oui, le sexe, ça fait partie de la vie des célibataires et oui, oui, parfois même le sexe à deux.

Qui dit sexe dit aussi sexe d'un soir, celui qui n'est rien d'autre que ça, du sexe d'un soir: le one night stand. Parce qu'on n'est pas faits en bois et qu'un être vivant est un être sexué, ben oui, ça arrive.

Et laissez-moi vous dire qu'il y a autant de positions sur le one night stand qu'on peut en pratiquer durant celui-ci.

1) Il y a ceux qui adorent, qui sont pro One Night Stand:

«Moi quand j'ai envie de baiser, j'ai envie de baiser! Suffit que je trouve quelqu'un de mon goût, un endroit, un condom et bang et rebang bang!»

2) Y'a ceux qui les collectionnent, les pros du One Night Stand

«Avec combien de personnes j'ai couché? Hum... Je sais pas. Dans les 3 chiffres mettons?»

3) Y'a ceux qui détestent, juste l'idée les écœure au plus haut point, les pas pros du tout.

«Ark, moi du sexe pour du sexe, pas capable! Il faut que je ressente quelque chose pour la personne. Je ne comprends pas comment les gens peuvent faire ça! C'est... sale! On n'est pas des animaux!»

4) Il y a bien sûr les One Night Stand qui n'étaient pas prévus, ceux dont on se rend compte en même temps qu'apparaît la gueule de bois, parce que oui, ceux-là sont souvent précédés de drinks et de shooters.

Pas pour rien qu'on dit souvent que l'alcool permet aux gens moches de baiser. On sait bien que si l'amour rend aveugle, l'alcool, lui, rend parfois l'amour flou et myope...

«Je me suis réveillée toute nue à côté de lui et je me suis dit Oh my god, non!»

Si c'était bon?

Je l'sais-tu, moi! J'me souviens même pas de son nom!»

Quand on a des One Night Stand à répétitions avec quelqu'un (et là je parle de sur plusieurs jours et non de sur plusieurs surfaces) on finit par dire qu'on est des amants ; des fuck friends, des copains-copule, des friends-with-benefits ou encore des friend-with-ben-des-fesses ; des tout ce que vous voudrez qui veut dire : On couche ensemble, mais y'a pas d'amour, du moins... pas des deux bords en tout cas.

Parce que c'est ça qui vient toujours mêler la patente, les #*%?&* de sentiments.

Idéalement, il ne faut pas avoir de sentiments pour l'autre personne lors d'un One Night Stand parce que sinon: faux pas, on s'expose à une mini craque (de plus!) dans le cœur. En gros, le fait d'éprouver quelque chose risque de vous éprouver vous.

Le One Night Stand idéal, c'est celui où l'on passe la nuit avec quelqu'un qui nous attire, qu'on désire, et qui nous désire aussi, mais pas trop. Le genre «J'ai envie de ton corps, mais pas de ton cœur».

Comme dans Sois belle et tais-toi, mais plutôt à la sauce «Sois beau (belle) et baise-moi».

Bref, vaut mieux s'attarder à regarder et désirer l'autre qu'à trop lui jaser et lui demander de penser. C'est du sexe d'un soir qu'on envisage ici, un échange de fluides, pas d'opinions sur les grands enjeux mondiaux. Conséquemment, on opte plus pour «Qu'est-ce que tu manges en hiver pour être cute de même» que «Toi le conflit israélo-palestinien t'en penses quoi?»

Tsé, vaut mieux demander à l'autre c'est quoi sa position préférée que sa position sur la charte.

En fait, j'ose dire que pour qu'un One Night Stand soit une réussite, faut voir ça un peu comme une partie de Monopoly.

Là j'en entends déjà me dire que c'est donc bien épouvantable de comparer l'amour à un jeu!!

Coudonc, écoutiez-vous au début? Je vous l'ai dit: on parle de cul là, pas d'amour!

Pour revenir à mon analogie, le cul d'un soir ça peut être comme un jeu de Monopoly.

Oui, oui, pour vrai, ça se peut : tu vois quelqu'un qui a une face à jouer à ça au Monopoly et avec qui tu as envie de jouer une partie ? Tu tâtes le terrain à coups de phrases pas trop subtiles ou des textos kinky, et si la personne a envie de jouer avec toi, ben yeah! Passe à Go, pis laisse faire le 200.

Là, comme au Monopoly, tout le monde n'a pas les mêmes règles quand vient le temps de jouer. Parce qu'un One Night Stand dans le fond c'est ça, jouer aux fesses avec un partenaire. Rappelez-vous, combien de fois vous vous êtes obstinés avec quelqu'un parce qu'il ne voulait pas que vous mettiez l'argent des impôts dans le milieu parce que lui ne joue pas comme ça et n'a jamais joué comme ça? Hein?

C'est ça aussi un One Night Stand : essayer de trouver une façon commune de jouer et là, hélas, il n'y a pas de boîte avec les règlements imprimés dedans, à laquelle se référer et non le porno ce n'est pas une référence, au contraire. Je dis ça parce que j'ai vécu et entendu des histoires qui me font réaliser qu'y'en a qui abusent du One night Stand et de la personne qui se fait One Night Stander. Et là je répète, tout ça ne m'est pas tout arrivé, ni juste à moi, pas besoin de m'écrire pour me traiter de guidoune. Merci.

Ce n'est pas parce que c'est une histoire d'un soir que vous pouvez dépasser les bornes.

C'est pas comme aller au restaurant lors d'un voyage en se disant «Pas besoin de laisser de pourboire, on reviendra jamais ici anyway!»; on parle d'une personne et de son corps, pas du tip pour un club sandwich avec un Pepsi.

Comme dans toute relation sexuelle, il faut être attentif à ce que l'autre renvoie comme réponse à ce qu'on lui fait et s'assurer que tout se fait dans le consentement. One Night Stand, ça veut pas dire le droit de tout faire, c'est pas parce qu'on est en manque qu'on doit manquer de jugement. Si l'autre dit non, vous dit «moins vite», «moins fort», vous repousse dans votre geste, a l'air horrifié ou essaie de se sauver c'est pas bon signe. Si vous vous reconnaissez pas mal dans tout ça, vous devriez aussi probablement prôner la masturbation et tiens, peut-être aussi consulter, just sayin'.

À toi, le gars qui essaie de faire tout ce qui se passe dans un film porno : un One Night Stand c'est pas une qualification pour le Record Guiness du sexe. Vas-y au feeling plutôt qu'au scénario. Essayer de rentrer autre chose qu'un sexe dans un autre lors d'une première rencontre, même si c'est une rencontre purement sexuelle, c'est pas mal un Big no-no à moins d'être spécifiquement demandé.

Autre conseil, même si une One Night Stand n'est que ça, c'est gentil de pas partir comme un voleur après. C'est pas parce que ce n'est que du sexe que faut enlever son condom pis vite enfiler ses bas. C'est ordinaire et ça fait généralement que les filles se sentent vraiment poches. Vous êtes pas obligé de rester pour discuter du réchauffement climatique et faire des crêpes Suzette, mais ne pas partir tout de suite après, c'est vraiment tout à votre honneur. Vraiment.

Et de grâce messieurs, ne dites pas merci. Ça part sûrement d'un bon sentiment, mais c'est vraiment, vraiment malaisant pour tout le monde.

Finalement, il faut toujours garder en tête que jouer aux fesses ça implique d'avoir du fun, d'où le mot «jouer». Et idéalement, du fun des deux côtés. Parce que sinon, y'a des professionnelles qui se feront un plaisir de faire le reste qui est pas trop l'fun ou habituel contre de l'argent.

Malheureusement, y'a souvent de l'alcool, de la drogue ou les deux avant et/ou pendant un One Night Stand. Ce que vous faites à ce niveau-là ne regarde que vous, vos poumons, votre foie et votre cerveau, mais je vous souhaite d'être assez là pour ne pas oublier de vous protéger. Déjà que ça arrive de regretter les histoires d'un soir, pas besoin de devoir prendre des antibiotiques pour complètement oublier non plus. Et élever un enfant avec quelqu'un avec qui on a passé quelques heures, c'est rarement dans ses plans de vie. Alors protégez-vous. Même si la personne jure être clean. Il y a plein de maladies qui sont asymptomatiques, on peut être convaincu de ne rien avoir et pourtant être porteur d'une ou même deux maladies.

Et si quelqu'un insiste en vous disant : «Mais je te dis que je suis clean.» Répondez : «Je comprends, mais moi je suis loin d'être sûr que je le suis.» En général, ça fait effet.

Et si la personne vous répond que ça ne la dérange pas...

Hum, j'ai pas besoin de vous faire un dessin, right?

Finalement, toutes les études s'entendent pour dire qu'une vie sexuelle satisfaisante fait partie d'un mode de vie en santé. Le sexe c'est bon pour le moral, pour la peau, pour le cardio et surtout c'est bon... quand c'est bon!

Alors si vous avez l'occasion ou le goût d'avoir un One Night Stand, hé bien pourquoi pas?

Mais pour vrai, assurez-vous de vous protéger.

Le sexe, le cœur et la dignité.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Le monde sauvage du sexe entre insectes

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?