LES BLOGUES

Aimer la Femme

15/08/2016 10:30 EDT | Actualisé 16/08/2016 08:52 EDT

J'aimerais te parler à toi, mon ami, mon voisin, mon frère, mon père, toi qui aimes «la Femme» parce qu'elle réchauffe ton cœur de sa beauté et de sa gentillesse. Parce qu'elle prend soin. Parce qu'elle ne fait pas la guerre. Parce qu'elle est tellement mieux que «les Hommes».

Je sais que tu penses bien faire et que tu vois dans ce culte du féminin une réelle admiration, de celles qui te poussent, toi, homme, à devenir plus humain et à te surpasser pour les yeux doux et fragiles d'une femme. Après tout, ta mère ou une autre femme t'a donné ce que tu as de plus doux dans le cœur. Tu es amoureux des femmes, de celles qu'ont célébrées nombre d'auteurs, de compositeurs et de producteurs de tous les temps. Tu vas parfois jusqu'à te dire féministe parce que tu as pleinement accepté que ce soit ton rôle de protéger et de défendre les femmes. Elles sont fragiles et un peu instables. C'est ce qu'on te répète de toutes les façons depuis que t'es tout petit. C'est ce qu'on m'a dit à moi aussi, et ce que j'ai longtemps cru.

Je ne sais pas quoi te dire quand j'ai besoin de déconstruire d'abord ce pour quoi tu admires sincèrement les femmes, dans un monde ou La Femme, c'est aussi la figure de l'hystérie, de l'irrationalité, des sautes d'humeur et de la jalousie puérile.

Parfois, ton admiration réductrice est accueillie avec reconnaissance, parce qu'il est rare que la gentille faiblesse qu'on a attribuée aux femmes soit valorisée ou que l'on célèbre les rôles qu'on leur a traditionnellement dévolus. J'ai tout de même besoin de te dire, à toi que j'apprécie comme humain, que ton image de la femme est sexiste et qu'elle fait du mal à toutes les femmes.

Tes rêves d'un monde doux, porté par des femmes, perpétuent les stéréotypes qui permettent aux gens d'être violents.

Les femmes sont capables de violence, de cruauté et de despotisme, au même titre que tous les hommes. Elles sont aussi capables de se battre, d'inventer, de gagner, d'être fortes. Elles sont avant tout des humaines comme tous les autres, habitées de passion, de colère, de soif de justice, de tiraillements, d'intelligence et d'éthique. Si tu les vois moins dans les pans sombres de l'histoire comme dans les meilleurs, c'est parce qu'on les a longtemps privées, juridiquement et socialement, de la capacité d'être autre chose que des mères, et qu'on a invisibilisé l'apport de celles qui osaient sortir de ce cadre-là.

Quand tu réduis ma capacité d'être gentille et aimante à un attribut congénital lié à mes ovaires, tu dévalorises le choix conscient que j'ai fait de continuer de l'être avec toi. Tu excuses aussi la violence perpétrée par des hommes, qui seraient, eux, prédisposés à l'agressivité. Tes rêves d'un monde doux, porté par des femmes, perpétuent les stéréotypes qui permettent aux gens d'être violents.

Quand tu crois que le féminin est douceur, fragilité et soins des autres, tu dépossèdes aussi les petites filles de ta vie de tout ce qu'elles pourraient être, au-delà de ce pour quoi on les socialise. Tu prives également les petits garçons de toutes ces choses douces, et dites féminines, qui sont aussi importantes que la force et le pouvoir pour l'équilibre du monde.

Être féministe, et aimer réellement les femmes, c'est reconnaître qu'elles sont les égales des hommes, aussi pleines de possibilités que n'importe quel être humain, mais ça ne s'arrête pas là. C'est aussi reconnaître qu'elles ont été privées de toutes ces possibilités-là et que ton admiration de «La Femme», comme si elle n'était pas toute aussi plurielle et diverse que «l'Homme», contribue à son oppression. C'est t'ouvrir les yeux et changer le monde avec les femmes, en leur laissant de la place, en te changeant d'abord.

Tu ne peux pas aimer «les Femmes» à moins d'être amoureux d'un stéréotype vaporeux.

Tu peux, par contre, aimer réellement des femmes, des personnes uniques et capables du meilleur et du pire, pour tout ce qu'elles sont et pourraient devenir. Tu as besoin de leur force, comme elles ont besoin de ta douceur pour célébrer la liberté et la force de votre humanité partagée.

C'est ça, aimer les femmes et les voir réellement.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les femmes les plus puissantes du monde selon Forbes (2015)

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter