Anea Bogue

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Anea Bogue
 

9 choses que vous ignorez sur les menstruations (PHOTOS)

Publication: 26/09/2013 16:36

La mère de Gia Allemand a affirmé que le suicide de sa fille - ex-candidate de l'émission The Bachelor - était dû à un « syndrome prémenstruel intense ». On ne saura jamais dans quelle mesure le SPM a été un facteur déterminant de cette fin tragique, mais pour les téléspectatrices regardant Dr. Phil, cet élément de réponse a touché un nerf sensible. En effet, dans les jours précédant leurs règles, la plupart des femmes ressentent une grande variété d'émotions et de sensations qui vont de l'irritabilité à la gourmandise en passant par l'envie irrépressible d'aller sur une île déserte.

Le cycle menstruel des femmes est extrêmement puissant et a un impact sur la manière dont elles se sentent au quotidien. Chaque cycle peut aussi se traduire par une énergie accrue. Malheureusement, la plupart d'entre nous ignorons tout de ses complexités et sommes incapables d'en tirer le meilleur parti. La plupart d'entre nous arrivons à la puberté sans en être pleinement informées. Les menstruations féminines demeurent un tabou bien enraciné, que les femmes contribuent elles-mêmes à entretenir en gardant le silence.

Accepter ce silence est une forme de fatalisme qui sous-entend que le cycle menstruel serait honteux ou incorrect. Les femmes qui évitent d'aborder le sujet avec leurs filles, amies et collègues les empêchent d'accepter pleinement leur corps et de lui fournir tous les soins qu'il mérite.

Ce silence en matière de santé féminine peut tuer au sens propre comme au sens figuré. Le suicide de Gia Allemand, survenu le 14 août, semble avoir été provoqué par une saute d'humeur incomprise et l'incapacité d'en parler ouvertement. Mais dans la plupart des cas, les menstruations mal gérées minent l'amour-propre des femmes et les empêchent de réaliser pleinement leur potentiel.
Il faut surmonter le tabou des menstruations. J'ose espérer que nous y parviendrons en partageant quelques connaissances de base à leur sujet.

EN IMAGES:

Loading Slideshow...
  • <strong>1. Les menstruations suivent un cycle « lunaire » d’environ 28 jours.</strong> La plupart d’entre nous connaissons bien les règles, c’est-à-dire la période de saignement de 5 à 7 jours, mais ne savons presque rien des incroyables changements hormonaux que subit notre corps tout au long de ce cycle. La croissance et la décroissance de la lune dans le ciel durant ces 28 jours illustre bien ce qui se passe au plus profond de nous-mêmes.

  • <strong>2. Les règles ne sont pas la fin du cycle menstruel. </strong> Au contraire, le premier jour de saignement marque le début de la première phase du cycle. Le taux d’œstrogènes dans l’organisme monte en quelques heures et marque une rupture par rapport à la sensation de lourdeur du SPM. Au plan symbolique, cette énergie renouvelée est une libération. Elle se prête à un grand ménage de tout ce qui est devenu inutile : objets encombrants, relations malsaines ou émotions éprouvantes telles que la colère, l’anxiété et les regrets.

  • <strong>3. Le vagin est l’une des parties les plus poreuses et absorbantes du corps.</strong> Si vous utilisez des tampons durant vos règles, optez pour une marque exempte de dioxines et de chlore. Selon l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis, il n’existe AUCUN niveau sécuritaire d’exposition aux dioxines. Les tampons faits de produits 100 % naturels sont donc la meilleure option.

  • <strong>4. Les œstrogènes sont synonymes d’énergie, d’enthousiasme et d’extériorisation.</strong> Au cours de la deuxième semaine du cycle, ces hormones sont produites en plus grandes quantités ce qui entraîne une hausse de la sérotonine dans le cerveau. Vos aptitudes verbales s’en trouvent stimulées. C’est le temps idéal pour présenter vos idées au bureau ou avoir des conversations importantes à la maison.

  • <strong>5. Si votre cycle menstruel était géré par une reine, cette reine s’appellerait Ovulation.</strong> En effet, vos deux ovaires se relaient pour produire un œuf d’un cycle menstruel à l’autre. Ce phénomène important survient généralement de 12 à 16 jours après le début du cycle. C’est à ce moment que votre fertilité est la plus grande et que vous êtes la plus susceptible de tomber enceinte. Votre libido est accentuée et les hommes sont plus sensibles à vos charmes.

  • <strong>6. Après l’ovulation, les œstrogènes et la testostérone sont moins abondants.</strong> Ils font place à la progestérone, une hormone qui accentue l’intuition et l’introspection. Si les œstrogènes représentent la « marée », la progestérone symbolise le « reflux ». Des recherches scientifiques font état d’une plus grande activité dans le cerveau droit lorsque le taux de progestérone augmente au cours des troisième et quatrième semaines. Cela signifie que vous devez porter une attention particulière à votre intuition.

  • <strong>7. La nutrition a un impact important sur votre bien-être.</strong> Vous pouvez minimiser votre inconfort physique et émotionnel grâce à une alimentation équilibrée et des suppléments vitaminiques. Par exemple, il est recommandé d’augmenter votre apport en magnésium dans la quatrième et dernière semaine de votre cycle pour éviter d’avoir des crampes. Une consommation régulière de vitamine B6 tout au long du cycle, sous forme d’aliments ou de suppléments, permettra également de réduire vos sensations de ballonnement.

  • <strong>8. La phase prémenstruelle, correspondant à la quatrième semaine du cycle.</strong> Cette phase donne lieu à une augmentation continue du taux de progestérone. Mais à la toute fin, les taux d’œstrogènes, de testostérone et de progestérone plongent à leur niveau le plus bas. Si vous ignorez votre besoin naturel de vous reposer et de vous isoler, des sentiments de frustration, de colère et de ressentiment risquent de faire surface. Vous n’êtes pas folle ! La solution est simple : ralentissez le rythme et prenez du temps pour vous.

  • <strong>9. Garder une attitude positive par rapport à vos menstruations vous permettra d’aller plus loin.</strong> Des études démontrent que les effets indésirables du SPM, lors de la quatrième semaine, peuvent être atténués par un comportement plus informé et attentif.

1. Les menstruations suivent un cycle « lunaire » d'environ 28 jours.

La plupart d'entre nous connaissons bien les règles, c'est-à-dire la période de saignement de 5 à 7 jours, mais ne savons presque rien des incroyables changements hormonaux que subit notre corps tout au long de ce cycle. La croissance et la décroissance de la lune dans le ciel durant ces 28 jours illustre bien ce qui se passe au plus profond de nous-mêmes.

2. Les règles ne sont pas la fin du cycle menstruel.

Au contraire, le premier jour de saignement marque le début de la première phase du cycle. Le taux d'œstrogènes dans l'organisme monte en quelques heures et marque une rupture par rapport à la sensation de lourdeur du SPM. Au plan symbolique, cette énergie renouvelée est une libération. Elle se prête à un grand ménage de tout ce qui est devenu inutile : objets encombrants, relations malsaines ou émotions éprouvantes telles que la colère, l'anxiété et les regrets.

3. Le vagin est l'une des parties les plus poreuses et absorbantes du corps.

Si vous utilisez des tampons durant vos règles, optez pour une marque exempte de dioxines et de chlore. Selon l'Agence de protection de l'environnement des États-Unis, il n'existe AUCUN niveau sécuritaire d'exposition aux dioxines. Les tampons faits de produits 100 % naturels sont donc la meilleure option.

4. Les œstrogènes sont synonymes d'énergie, d'enthousiasme et d'extériorisation.

Au cours de la deuxième semaine du cycle, ces hormones sont produites en plus grandes quantités ce qui entraîne une hausse de la sérotonine dans le cerveau. Vos aptitudes verbales s'en trouvent stimulées. C'est le temps idéal pour présenter vos idées au bureau ou avoir des conversations importantes à la maison.

5. Si votre cycle menstruel était géré par une reine, cette reine s'appellerait Ovulation.

En effet, vos deux ovaires se relaient pour produire un œuf d'un cycle menstruel à l'autre. Ce phénomène important survient généralement de 12 à 16 jours après le début du cycle. C'est à ce moment que votre fertilité est la plus grande et que vous êtes la plus susceptible de tomber enceinte. Votre libido est accentuée et les hommes sont plus sensibles à vos charmes.

6. Après l'ovulation, les œstrogènes et la testostérone sont moins abondants.

Ils font place à la progestérone, une hormone qui accentue l'intuition et l'introspection. Si les œstrogènes représentent la « marée », la progestérone symbolise le « reflux ». Des recherches scientifiques font état d'une plus grande activité dans le cerveau droit lorsque le taux de progestérone augmente au cours des troisième et quatrième semaines. Cela signifie que vous devez porter une attention particulière à votre intuition.

7. La nutrition a un impact important sur votre bien-être.

Vous pouvez minimiser votre inconfort physique et émotionnel grâce à une alimentation équilibrée et des suppléments vitaminiques. Par exemple, il est recommandé d'augmenter votre apport en magnésium dans la quatrième et dernière semaine de votre cycle pour éviter d'avoir des crampes. Une consommation régulière de vitamine B6 tout au long du cycle, sous forme d'aliments ou de suppléments, permettra également de réduire vos sensations de ballonnement.

8. La phase prémenstruelle, correspondant à la quatrième semaine du cycle.

Cette phase donne lieu à une augmentation continue du taux de progestérone. Mais à la toute fin, les taux d'œstrogènes, de testostérone et de progestérone plongent à leur niveau le plus bas. Si vous ignorez votre besoin naturel de vous reposer et de vous isoler, des sentiments de frustration, de colère et de ressentiment risquent de faire surface. Vous n'êtes pas folle ! La solution est simple : ralentissez le rythme et prenez du temps pour vous.

9. Garder une attitude positive par rapport à vos menstruations vous permettra d'aller plus loin.

Des études démontrent que les effets indésirables du SPM, lors de la quatrième semaine, peuvent être atténués par un comportement plus informé et attentif.

Pour plus d'informations au sujet des menstruations, consultez les ouvrages des spécialistes en la matière. Mes auteures préférées sont Vicki Noble, Christiane Northrup, Suzanne Gilberg-Lenz, Kristi Meisenbach Boylan et Miranda Gray.

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.


 

Suivre Anea Bogue sur Twitter: www.twitter.com/AneaBogue

Suivre Le HuffPost Québec