Andrea Reiser

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Andrea Reiser
 

15 questions à poser à vos enfants avant la rentrée

Publication: 22/08/2013 15:10

C'est la fin du mois d'août et avec lui, le temps de la rentrée et bientôt les soupers de retour d'école.

Alors comme un avant-match, le temps est venu pour vous d'endosser votre rôle de coach et d'organiser un face-à-face avec chacun de vos enfants.

Et pas besoin d'attendre forcément le souper pour ça. Le déjeuner, le dîner, le temps de la crème glacée sont autant de moments à saisir pour favoriser les confessions de la rentrée.

Il y a juste trois règles à respecter pour rendre ce moment le plus productif possible:
- indiquer à votre enfant à l'avance le but précis de cette conmversation
- choisissez un moment et un lieu où vous êtes certains de ne pas vous faire déranger (bavarder sur la prochaine année scolaire alors que vous êtes en skitesurf ou en train de faire les courses n'est pas idéal)
- écouter vraiment ce que votre enfant a à vous dire (ce qui veut dire aussi lire entre les lignes)

Nos enfants sont toujours plus matures et intéressants quand ils sont seuls et quand on est une mère de quatre enfants, il est important de pouvoir apprécier la personnalité de chacun de ses enfants à sa juste valeur.

Sans établir un ordre du jour officiel, voici les 15 questions que vous pourriez poser à votre enfant avant le jour de la rentrée:

1. Qu'est-ce qui t'excite le plus pour cette nouvelle année scolaire?
2. Pour quoi es-tu le plus impatient?
3. Quel est ton plus grand défi cette année?
4. As-tu des questions qui ne concernent pas l'école à propos de cette année à venir?
5. Quels sont tes objectifs académiques de l'année?
6. Quels sont tes objectifs personnels pour l'année?
7. Comment pouvons-nous t'aider à atteindre tes objectifs?
8. Y-a-t-il un sujet en particulier que tu as besoin qu'on aborde?
9. Que feras-tu différemment par rapport à l'année passée?
10. Y-a-t-il quelque chose en particulier qui t'aidera à te motiver ou à te concentrer?
11. Qu'est-ce qui améliorerait ton environnement ou tes habitudes de travail?
12. Quelles sont tes plus grandes distractions et comment pouvons-nous t'aider à les contrôler?
13. Comment vas-tu planifier ton travail scolaire et tes activités?
14. Comment pouvons-nous t'aider à t'organiser?
15. Quelle est la meilleure façon pour nous de diriger tes devoirs?

Parce qu'ils ont tous des points forts et des points faibles, des préoccupations spécifiques, chacun sortira de cette conversation avec un plan différent (développé expressément pour votre enfant). Une fois que nous savons comment l'aider et le supporter face à cette nouvelle année scolaire, la course effrénée pour la rentrée peut commencer. Direction le centre-commercial et l'achat des chaussures qui l'ont fait rêver tout l'été!

Loading Slideshow...
  • N'essayez pas de saboter l'amour de votre enfant pour votre ex en lui achetant son affection

    N'achetez pas des jouets pour tenter de diminuer l'amour de votre enfant pour son autre parent. Cela se retournerait contre vous.

  • N'excusez pas le comportement de votre enfant

    Ne trouvez pas plein d'excuses à votre enfant si son comportement pose problème. Il doit <em>aussi</em> apprendre à devenir responsable de ses actes.

  • Ne causez pas d'anxiété à propos de l'inconnu

    Évitez de créer de l'anxiété inutile chez votre enfant (et de diminuer sa confiance en lui) en ayant un discours positif à propos de ce qui est nouveau.

  • Ne gardez pas d'importants secrets concernant votre ex, surtout si votre enfant est impliqué

    Comme, par exemple, si votre ex-conjoint(e) a trouvé un(e) partenaire. Votre enfant pourrait se sentir mis à l'écart et vous en vouloir.

  • Communiquez avec votre ex pour le bien-être de votre enfant

    Évitez les conversations qui VOUS concernent pour privilégiez celles qui concernent votre enfant, et encouragez-le à exprimez ses sentiments.

  • Venez ensemble aux activités familiales et scolaires

    Sentez-vous concernés, ensemble, en trouvant un terrain d'entente.

  • Montrez-vous

    Montrez-vous impliqués dans les activités scolaires; votre enfant n'aura ainsi pas l'impression amère de ne pas être votre priorité.

  • Soyez constants concernant les règles s'appliquant aux devoirs

    Entendez-vous sur les règles de discipline et pour les devoirs. La performance scolaire de votre enfant en dépend.

  • Ne mentez pas à votre enfant concernant vos émotions

    Vous risqueriez d'envoyez des «messages mixtes».

  • Ne critiquez pas l'autre parent

    Si c'est le cas, l'enfant se sentira pris entre les deux et vous perdrez de votre crédibilité.

  • Réalisez que le divorce rend les choses quotidiennes plus difficiles pour votre enfant, à l'école

    Vivre dans deux maisons différentes peut rendre les choses compliquées.

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.


 

Suivre Andrea Reiser sur Twitter: www.twitter.com/AndreaReiser

Suivre Le HuffPost Québec