Andre Ouellet

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Andre Ouellet
 

Patrick Holland donne raison à Pierre Gauthier

Publication: 19/03/2012 06:39

Pendant que Yanni Gourde domine la LHJMQ avec 122 points et que Tyler Toffoli et Michael Sgarbossa trônent au sommet des pointeurs de la OHL avec respectivement 99 et 98 points, le tout nouvel espoir du Tricolore, Patrick Holland, termine la saison régulière au 6e rang des pointeurs de la WHL avec 109 points.

Même si Rene Bourque ne connaît pas beaucoup de succès avec sa nouvelle équipe, on peut dire avec quasi-certitude que le Canadien a eu le dessus dans cette transaction puisqu'il a mis la main sur un espoir de qualité dans cette transaction.

Patrick Holland a été sélectionné en 7e ronde - 193e au total - lors du repêchage de 2010 et il est un autre bel exemple que tant que le repêchage n'est pas terminé, c'est possible de mettre la main sur un petit bijou.

L'ailier droit de 20 ans originaire de Lethbridge en Alberta a joué la totalité de son stage junior avec les Americans de Tri-City dans la WHL. Auteur de 36 points à sa première saison et de 62 l'an dernier, le numéro 41 des Americans a marqué 25 fois et a amassé 84 mentions d'aide en 72 matchs cette saison. On peut dire qu'il s'agit d'une saison extrêmement surprenante pour Holland, mais on peut aussi dire qu'il vient ajouter un peu de lustre à une banque d'espoirs pas très reluisante en attaque.

Pour avoir parlé de Holland avec quelques recruteurs et un journaliste qui couvre l'équipe à Tri-City, je peux vous dire qu'il fait l'unanimité. Certains m'ont même dit qu'il s'agissait d'une erreur de Jay Feaster d'avoir inclus ce jeune attaquant dans cet échange douteux pour Mike Cammalleri. Déjà que les Flames ne comptaient pas sur la meilleure banque d'espoirs, ils viennent d'en sacrifier un bon pour un joueur extrêmement énigmatique. Ce n'est pas pour rien que les Flames sont considérés comme la pire équipe côté « espoirs »...

Patrick Holland n'est pas le joueur le plus « flashy » et ce n'est pas lui que vous voyez en premier sur la patinoire, mais il peut tout faire sur la glace et il a la confiance de son entraîneur Jim Hiller qui l'a utilisé à toutes les sauces pendant la saison régulière. Holland a même permis à son équipe de terminer au tout premier rang de la conférence de l'Ouest avec une récolte de 104 points, bon pour le deuxième rang au général à 3 points seulement des Oil Kings d'Edmonton.Très efficace en défensive, on peut dire de Patrick Holland qu'il possède tout ce qu'il faut pour évoluer un jour dans la grande ligue.

Voici ce qu'un recruteur a mentionné au sujet de Holland :

« Holland is turning into a player I like. I don't have top line expectations for him, but I wouldn't complain about a great third line penalty killer or energy player. Any kid in junior who's already showing patience with the puck is good in my book. »

Évidemment, le but n'était pas de revenir sur cette transaction du Canadien, mais bien de vous vanter les mérites de Holland. Lorsque le Canadien fait des mauvais coups, on aime en parler, mais il faut aussi parler avec fierté des bons coups!

 

Suivre Andre Ouellet sur Twitter: www.twitter.com/AndreOuellet_UH