Amy Chan

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Amy Chan
 

Huit leçons de vie qu'on gagne à apprendre avec le temps

Publication: 08/03/2013 13:58

J'ai soufflé une bougie de plus récemment. Je constate que le temps passe vite, et je suis chaque fois ébahie par les nombreux changements qui peuvent survenir au cours d'une seule et même année. Lorsque des événements inattendus perturbent notre équilibre, il se peut que nous vivions un « cycle de changement » qui nous donne l'opportunité de réévaluer toutes les facettes de notre vie. C'est justement ce que j'ai accompli l'an dernier. Mon existence a été bouleversée à bien des égards, mais soyez sans crainte, les choses se replacent petit à petit.

2013-02-21-AmyChanBirthdaySmallerSize.jpg


Au terme d'une année mouvementée, j'aimerais donc partager avec vous le fruit de mes réflexions sous la forme des huit leçons de vie que voici.

1. La différence entre les gens heureux et malheureux tient à leur gratitude.

Si vous observez attentivement les personnes malheureuses, vous remarquerez qu'elles sont constamment insatisfaites et attribuent leurs difficultés à leur entourage, à la malchance ou à des événements passés. Au contraire, les personnes heureuses font preuve de gratitude. Au lieu de faire une fixation sur leurs lacunes en matière d'amour ou de carrière, elles sont à la recherche de solutions pratiques pour atteindre leurs objectifs. Lorsqu'un problème survient, les personnes heureuses expriment d'abord leur déception, leur colère ou leur nervosité, puis elles reviennent rapidement à leur approche positive.

Des études démontrent qu'il est possible de « reprogrammer » le cerveau en faisant preuve de gratitude sur une base quotidienne. Être reconnaissante est un choix conscient sur lequel nous avons le plein contrôle.

2. Il est possible de survivre à une peine d'amour.

Vous croyiez devenir plus apte à surmonter le chagrin avec l'âge, n'est-ce pas? La réalité vous a probablement rattrapée. Les échecs amoureux sont aussi intenses, voire plus intenses, au terme de plusieurs relations. Cela dit, nous possédons une force intérieure qui nous permet toujours de nous relever, même après la plus difficile des ruptures.

Lorsqu'on vit une peine d'amour, retrouver le bonheur semble impossible. Mais sachez qu'il reste toujours une petite étincelle de joie au fond de vous. Il suffit de la retrouver. La nature tend vers l'équilibre, alors si vous êtes profondément déstabilisée, pensez à ceci : vous aimerez encore, et vous serez encore aimée.

Loading Slideshow...
  • Ils ont un réseau social étendu

    Les gens heureux restent en contact avec leur famille, leurs voisins, leur lieu de culte et leur communauté en général. Ces liens sociaux sont un rempart contre la dépression, un phénomène qui a pris une ampleur dramatique au cours des 50 à 75 dernières années. L’Organisation mondiale de la Santé prédit que la dépression deviendra la deuxième cause de mortalité et touchera près d'un adulte sur trois dans le monde d'ici à 2020. Bien que plusieurs autres facteurs contribuent à cette augmentation, la rupture des liens sociaux et familiaux est sans contredit l'une des plus importantes causes de dépression.

  • Leurs activités correspondent à leurs forces et à leurs valeurs

    Il n'y a pas d'approche uniforme en matière de recherche du bonheur. Les gens qui s'adonnent à l'activité physique suivent généralement un programme visant à atteindre des objectifs précis. Les gens heureux font la même chose avec leurs objectifs émotionnels. Toutefois, certaines méthodes de promotion du bonheur me semblent galvaudées. Personnellement, je préfère celles qui permettent aux individus d'exprimer leur générosité et de s'impliquer davantage dans leur communauté. À cet effet, le livre The How of Happiness, de Sonja Lyubomirsky, offre un bon diagnostic permettant de jumeler les individus aux activités qui leur correspondent le mieux.

  • Ils expriment leur gratitude

    La gratitude a des effets physiques très concrets. Quelques mots d'appréciation permettent de diminuer le stress, d'augmenter son estime de soi, de vaincre les émotions négatives et d'acquérir une plus grande confiance en tenant compte du chemin parcouru. D'après certains chercheurs, la capacité d'un individu à exprimer sa gratitude serait directement liée à son degré de satisfaction envers la vie en général [1].

  • Ils font preuve d'optimisme

    Les gens heureux ont trois manières de vaincre leurs pensées négatives. Premièrement, ils consacrent leur temps et leur énergie à des tâches qu'ils maîtrisent bien. Autrement dit, ils savent lâcher prise et changer de direction lorsque leur stratégie ne fonctionne pas ou lorsque les circonstances échappent à leur contrôle. Deuxièmement, ils savent que le temps règle bien des choses et que les situations houleuses ne durent pas éternellement. Enfin, les gens heureux sont les plus aptes à « compartimentaliser » leur vie. Ils ne laissent pas les difficultés et les échecs propres à une sphère de leur existence gâcher toutes les autres.

  • Ils sont généreux

    Faire le bien fait du bien ! En effet, plusieurs études ont démontré la corrélation entre l'aptitude à aider autrui, d'une part, et la santé, le bien-être et la longévité, d'autre part. Les gestes de générosité contribuent à rehausser l'estime de soi et l'appréciation d'autrui. Les émotions positives qui en découlent se traduisent par une plus grande résilience physique et psychologique. Il n'y a donc rien de surprenant à ce que les gens heureux aient une propension plus marquée au bénévolat. Par exemple, une étude a suivi cinq femmes souffrant de sclérose en plaques pendant trois ans. [2] Ces femmes, qui devaient aider bénévolement 67 patients atteints de la même maladie, ont vu leur état s'améliorer davantage que les personnes qu'elles devaient aider.

  • La richesse matérielle n'est pas leur priorité

    Les gens heureux savent garder une saine distance entre leurs attentes personnelles et leurs possessions matérielles. Dans son livre The How of Happiness, la docteure Lyubomirsky explique qu'en 1940, 7,5 Américains sur 10 se disaient « très heureux ». À l'heure actuelle, cet indice de bonheur se situe à 7,2 malgré un revenu plus élevé et l'omniprésence de voitures sport, d'ordinateurs, de iPods et de téléviseurs dernier cri. Une étude s'est penchée sur le comportement de 12 000 étudiants universitaires de première année, puis a mesuré leur degré de satisfaction une fois parvenus à l'âge de 37 ans. Ceux qui avaient exprimé des attentes matérialistes à l'âge de 18 ans se sont avérés les moins satisfaits de leur vie deux décennies plus tard.

  • Ils s'adaptent mieux aux épreuves

    Les gens heureux font face aux mêmes situations stressantes que les autres, mais se démarquent par leurs stratégies d'adaptation plus efficaces. La croissance personnelle post-traumatique se définit comme l'ensemble des changements positifs qui surviennent chez les individus ayant dû faire face à des défis très sérieux. Ces changements surviennent chez des personnes de tous les horizons et ayant vécu toutes sortes d'épreuves. Selon les chercheurs Richard Tedeschi et Lawrence Calhoun, la croissance personnelle post-traumatique peut prendre cinq formes : une appréciation renouvelée de la vie; la définition de nouveaux objectifs de vie; une plus grande confiance en soi; l'amélioration des relations interpersonnelles et une vie spirituelle plus riche. Bref, les gens heureux savent tirer le meilleur parti des expériences les plus difficiles.

  • Ils accordent une grande importance à leur santé

    La gestion efficace du stress et une bonne santé physique et mentale sont des ingrédients essentiels au bonheur. Cependant, la santé ne se résume pas à l'exercice physique. La plupart du temps, les gens heureux agissent comme tels : ils sourient, ils font preuve d'entregent, ils insufflent une bonne dose d'énergie et d'enthousiasme à tout ce qu'ils entreprennent.

  • Ils ont des objectifs précis

    </strong>Les gens heureux ont un système de valeurs très développé et des buts pour lesquels ils sont prêts à redoubler d'efforts. Selon messieurs Diener et Biswas-Diener, la définition d'objectifs de vie pertinents est une composante très importante du bonheur. En ce qui me concerne, j'ai négligé cet élément lorsque je pratiquais le droit. Il a fallu que je fasse un burn out pour me rendre compte de l'importance de trouver un sens à ma vie. Pour sa part, le regretté Chris Peterson a résumé sa quête du bonheur en ces termes : « J'ai passé ma vie de jeune adulte à remettre à plus tard les petites choses que je savais importantes. Heureusement, je me suis rendu compte que je n'aurais jamais l'occasion de faire ces choses à moins d'aménager mon temps en conséquence. C'est à ce moment que le reste de ma vie a commencé. » En résumé, la capacité d'être heureux repose sur des stratégies à long terme qui nous font voir la vie différemment. Elle repose sur un bon dosage d'émotions et d'aptitudes pratiques.

  • Ils ont une vie spirituelle plus riche

    Selon la docteure Lyubomirsky, des recherches scientifiques de plus en plus nombreuses démontrent que les personnes pratiquant une religion sont plus heureuses, en meilleure santé et plus aptes à se rétablir après un traumatisme. [5] Dans leur livre Unlocking the Mysteries of Psychological Wealth, les chercheurs Ed Diener et Robert Biswas-Diener soutiennent que le sentiment religieux est essentiel au bonheur et à la plénitude psychologique, car il aide les individus à s'identifier à un univers plus vaste.

3. Perdre votre emploi est l'occasion d'en retrouver un qui vous conviendra davantage.

La fin d'un cycle correspond toujours au début d'un nouveau cycle. Il se peut que l'incertitude vous rende nerveuse, mais sachez que les meilleures choses arrivent à point nommé. Il suffit d'être ouverte aux opportunités qui se présenteront.

4. Vos proches ne manqueront pas de vous décevoir un jour.

Essayez de comprendre leurs intentions et de pardonner leurs erreurs.

Quand j'étais plus jeune, mes amitiés étaient en noir et blanc. Je pouvais être la meilleure amie ou une simple connaissance, mais il n'y avait aucune relation possible entre ces deux extrêmes. En effet, je mettais une croix sur une personne dès que celle-ci me blessait ou ne partageait pas totalement mes convictions. Avec le temps, j'ai appris que les gestes égoïstes, les petits oublis et le manque de considération sont des défauts largement répandus. Il faut développer un certain seuil de tolérance. Les gens se trompent parfois, mais il ne faut pas laisser leurs erreurs bousiller des années de relations cordiales.

Cela dit, certaines amitiés ont besoin d'un peu de temps pour reprendre leur souffle. Soyez patiente, tout s'arrangera.

5. La nature fondamentale d'une personne ne change pas.

Nos perspectives d'avenir, notre apparence physique et nos goûts changent constamment. Par contre, notre nature profonde change très peu, voire pas du tout. Lorsque j'ai demandé à un ami proche pourquoi il avait tenu à faire ma connaissance lorsque j'étais dans la jeune vingtaine - avec toute l'insécurité et l'instabilité que cela visait - celui-ci m'a répondu : « Je t'ai appréciée pour ton essence, qui a toujours été constante. »

La plupart d'entre nous ont développé des mécanismes de survie durant notre enfance, puis ont renforcé ceux-ci tout au long de notre existence. Or si vous voulez réellement connaître une personne, ignorez ses paroles et ses modes d'interaction usuels. Allez au-delà des apparences et vous apercevrez sa véritable essence. Les traits de caractère superficiels changent au fil du temps, mais la nature fondamentale d'une personne ne change pas.

6. Soyez sélective. Ne partagez pas votre cœur et votre corps avec n'importe qui.

« Nous acceptons l'amour que nous croyons mériter » -- Le Monde de Charlie

Nous blessons notre âme lorsque nous allons à l'encontre de nos valeurs. Il est donc important de connaître nos propres limites et de tracer une ligne avant de négocier quoi que ce soit. Rappelez-vous qu'une situation qui semble agréable en ce moment n'est pas toujours la meilleure option à long terme. Posez des questions sans hésiter afin de ne pas répéter les mêmes erreurs. Quel type de relation voudriez-vous entretenir dans votre vie? La décision que vous êtes sur le point de prendre vous rapproche-t-elle de vos objectifs?

7. Votre corps n'est pas invincible.

Pourquoi attendons-nous l'apparition de signaux inquiétants pour prendre notre santé en main? La prévention est beaucoup plus efficace. Pour éviter le cancer, par exemple, rien ne vaut un système immunitaire vigoureux. Le stress ainsi qu'une alimentation sporadique ou de mauvaise qualité peuvent cependant l'affaiblir. Lorsque les globules blancs ne font plus leur travail, les cellules cancéreuses prolifèrent et peuvent donner naissance à des tumeurs.

Croyez-moi, il n'est jamais trop tard pour entretenir votre corps. À défaut de le faire pour vous-même, prenez soin de la santé de vos proches. Et si vous pensez être invincible, imaginez ce que vos proches ressentiraient si vous succombiez à une grave maladie.

8. Une relation tendue peut mener à une autre relation beaucoup plus harmonieuse.

Cette leçon s'applique aussi bien aux relations amoureuses qu'aux opportunités de carrière. Nous élaborons souvent des plans de longue haleine avec l'espoir d'atteindre un résultat précis, et finissons par sombrer dans une profonde déprime lorsque les choses ne se passent pas comme prévu. Ces moments de découragement ne doivent pas nous faire oublier que la vie nous réserve d'autres défis. Les personnes qui nous entourent sont là pour nous guider et nous préparer à rencontrer d'autres personnes encore plus importantes.

À tous ceux qui me lisent - amis de longue date et purs inconnus -, je vous dis merci ! Merci de faire partie de mon chemin. J'espère que ces quelques leçons vous aideront à parcourir le vôtre. Un nouveau chapitre de ma vie commence et j'ai très hâte de partager mes impressions avec vous.

Amy Chan est une journaliste spécialisée en relations interpersonnelles. Consultez son blogue à l'adresse www.amyfabulous.com.

Pour lire plus d'articles d'Amy Chan (en anglais), cliquez ici.

Pour lire plus d'articles au sujet de la sagesse (en anglais), cliquez ici.

Suivez Amy Chan sur Twitter: www.twitter.com/amyfabulous

 

Suivre Amy Chan sur Twitter: www.twitter.com/amyfabulous

Suivre Le HuffPost Québec