LES BLOGUES

Pourquoi Air Canada se sépare d'Aéroplan?

15/05/2017 11:41 EDT | Actualisé 15/05/2017 11:41 EDT

Air Canada a annoncé jeudi dernier qu'elle mettra fin à sa relation avec Aéroplan en juin 2020. C'est la date de fin prévue du contrat qui lie les deux compagnies. Dans son communiqué de presse, la compagnie aérienne rassure ses membres qu'ils peuvent continuer d'accumuler et d'utiliser leurs milles Aéroplan normalement jusqu'à 2020. Ce n'est pas la première fois qu'Air Canada se sépare d'Aéroplan. Après l'avoir créée en 1984, le transporteur avait besoin de liquidité en 2002 et le spin-off lui a permis d'encaisser 250 M$. Cependant, cette deuxième séparation est finale et voici les raisons.

Air Canada veut revenir à une relation directe avec ses voyageurs assidus et notamment ses clients les plus fidèles et les plus payants. Il est très rare que le programme de fidélité d'une compagnie aérienne soit en sous-traitance. Les données clients sont une mine d'information qui vaut très cher, la compagnie y aura accès directement et pourra agir plus vite pour accommoder ses passagers. C'est pour ça qu'Air Canada veut rapatrier à 100% la relation client. En septembre 2017, plus d'informations seront partagées sur le nouveau programme en question.

C'est dans la logique des changements de l'image de marque d'Air Canada. La compagnie aérienne avait dévoilé en février 2017 ses nouvelles couleurs sur ses appareils ainsi que ses nouveaux uniformes et son offre de menus améliorés à bord. Une nouvelle direction avec un nouveau programme de fidélité semble logique.

Malgré une bonne disponibilité de primes avec les partenaires Star Alliance (Lufthansa, United et cie), Aéroplan avait ses défauts: perception d'un programme peu généreux, des frais élevés pour des billets primes et des clients qui n'arrivent pas écouler leurs milles. Air Canada veut s'éloigner de cette perception.

Est-ce que ces changements esthétiques se refléteront dans la qualité du service et la compétitivité tarifaires pour le passager? J'ai quelques réserves.

Ceci dit, quelle surprise nous réserve le transporteur? Est-ce que ces changements esthétiques se refléteront dans la qualité du service et la compétitivité tarifaires pour le passager? J'ai quelques réserves. Car si le nouveau programme devient basé sur les dépenses et non sur les milles parcourus alors il ne sera généreux que pour ceux qui passent leur vie dans l'avion. Les transporteurs américains le sont tous devenus depuis plus d'un an et cette tendance est mondiale.

Air Canada veut générer de sérieux revenus avec son nouveau programme de fidélité. L'émission et la vente de milles génèrent plus de revenus que la vente de sièges pour plusieurs transporteurs aériens! Air Canada est mode expansion vers les États-Unis et à l'étranger depuis quelques années. Avec plus de membres, le transporteur (et ses futurs partenaires bancaires) pourra vendre ses milles aériens à un prix qui lui permettra de générer des profits importants tout en couvrant les coûts futurs associés aux sièges primes. C'est sans compter les offres d'achat de milles qui seront directement offertes aux voyageurs. Il ne faut pas oublier la mine d'or que représente la base de données client en soi.

C'est la fin d'une relation. Air Canada a une opportunité de créer un programme qui saura séduire les voyageurs. Est-ce que ce sera le cas? On en saura plus en septembre.

LIRE AUSSI:

» Air Canada lancera son propre programme de fidélisation en 2020

» Air Canada change de look (PHOTOS)

» Air Canada laisse un adolescent seul toute la nuit à l'aéroport (VIDÉO)


VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter