LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Agathe Tupula Headshot

10 résolutions gagnantes pour stimuler le langage de vos enfants

Publication: Mis à jour:
Imprimer

À une période de l'année où plusieurs s'efforcent de respecter leurs résolutions et que d'autres les ont déjà abandonnées, certains se questionnent toujours à savoir quelles résolutions ils pourraient adopter pour s'améliorer en tant qu'individu ou améliorer leur vie quotidienne. Étant en contact au quotidien avec des parents de jeunes enfants dans le cadre de mon travail, j'ai eu envie de leur donner quelques idées.

Pourquoi ne pas adopter des résolutions gagnantes afin d'aider vos enfants dans leurs apprentissages? Cette liste de stratégies est bénéfique autant pour les enfants présentant un développement normal que pour les enfants ayant des difficultés de langage. De plus, il s'agit de stratégies toutes simples!

  1. À la hauteur de ton enfant tu te mettras. Pour communiquer avec votre enfant, favorisez le face-à-face et attirez son regard vers votre visage. Penchez-vous ou soulevez-le pour qu'il soit à votre hauteur. Il sera ainsi plus facile pour lui de vous regarder. Cette stratégie aidera votre enfant à mieux reprendre les modèles verbaux que vous lui donnerez pour améliorer sa prononciation et développer son vocabulaire.
  2. Plus lentement tu parleras. Gardez tout de même un débit naturel! En ralentissant votre vitesse de parole, il sera plus facile pour votre enfant de comprendre ce que vous dites et d'apprendre de nouveaux mots.
  3. De bons modèles verbaux tu lui donneras. Reformulez plus clairement et plus lentement les mots (erreurs de prononciation) et les énoncés (erreurs dans la phrase au niveau de la syntaxe ou de l'accord) incorrects produits par votre enfant en allongeant et en accentuant les sons ou les parties de phrases plus difficiles. Par exemple, si votre enfant dit « un beau voiture », répondez-lui « Oui, c'est unE BELLE voiture ». Évitez d'exiger qu'il répète, mais encouragez-le lorsqu'il essaie. Trop de pression risque de créer une atmosphère négative autour de la communication et d'amener votre enfant à perdre son envie de parler. De la même manière, vous pouvez reformuler un énoncé de votre enfant en y ajoutant quelques mots de plus pour l'amener à allonger et complexifier ses phrases. Par exemple, si votre enfant dit « Regarde le camion! », vous pouvez répondre « Je vois le gros camion rouge! » En outre, utilisez un langage clair et précis avec votre enfant. Il est important d'utiliser les bons mots pour développer son vocabulaire. Ainsi, éliminez les mots comme « ça, là, truc, chose, affaire » et les mots enfantins. Par exemple, ne lui demandez pas s'il veut un « kiki », mais plutôt un « biscuit ». Gardez en tête que votre enfant dira les mots qu'il entend!
  4. Les actions et les objets tu nommeras et décriras. Lorsque vous êtes ensemble, mettez des mots sur vos actions et sur les actions de votre enfant en décrivant simplement ce que vous faites dans la vie de tous les jours. Parlez lentement et avec des phrases simples. Ex: « Tu donnes à manger à ton ourson, moi je vais donner le lait au bébé. » Répétez souvent les mêmes mots, en présence des objets qu'ils représentent ou d'images claires, et nommez régulièrement les objets de son entourage qui peuvent lui être utiles ou en lien avec ses intérêts. Vous contribuez ainsi à enrichir le vocabulaire de votre enfant.
  5. Au besoin, tu reformuleras et des gestes du utiliseras. Reformulez une consigne ou une explication lorsque votre enfant ne comprend pas. Changez votre phrase pour qu'elle soit plus simple, redites votre message en d'autres mots. Vous pouvez utiliser des gestes pour appuyer visuellement la consigne à exécuter et donner une consigne à la fois. L'utilisation des gestes est fréquemment perçue comme étant une béquille qui affecte négativement le langage. Cependant, le support gestuel ou imagé est un pont qui favorise le développement langagier s'il est associé à un modèle verbal stable.
  6. Du temps tu lui laisseras. Laissez le temps à votre enfant de faire une demande avec des sons, des mots ou des gestes. N'allez pas au devant de ses besoins, même si vous devinez ce qu'il veut! Ce truc paraît très simple, mais pourtant, il est un des plus difficiles à appliquer par les parents de jeunes enfants. Organisez l'environnement en créant des situations dans le quotidien où votre enfant pourra faire des demandes (« communication temptations »). Par exemple, mettez son jouet préféré hors de sa portée, donnez-lui un bol de céréales sans cuillère ou mangez devant lui un aliment qu'il aime sans lui en offrir! Ces situations que vous provoquerez feront en sorte que votre enfant n'aura pas le choix d'initier la communication et de demander. Si votre enfant fait des demandes en pointant, nommez l'objet convoité et mettez des mots sur ses gestes. Au besoin, donnez-lui un choix de réponses (ex: Tu veux du lait ou du jus?). De la même façon, lorsque vous posez une question à votre enfant, laissez-lui au moins 5 secondes pour formuler son idée et prendre son tour de parole. S'il ne peut toujours pas donner une réponse après ce délai, proposez-lui un choix de réponses ou donnez-lui des pistes. Laissez volontairement des périodes de silence pendant les jeux pour permettre à votre enfant d'initier la communication.
  7. Des livres, régulièrement tu lui liras. Profitez de toutes les occasions de la vie quotidienne pour exposer votre enfant à la lecture (lire la liste d'épicerie, une recette de cuisine, etc.), et faites en sorte que des livres rejoignant ses intérêts soient à sa portée. La lecture enrichit le vocabulaire, développe l'imagination et la créativité, bâtit la capacité d'écoute et permet à l'enfant de s'exprimer. Pointez les images, nommez-les et ajoutez des commentaires. À l'aide des images du livre, expliquez-lui les mots nouveaux et fournissez-lui des exemples concrets. Faites participer votre enfant à la lecture de l'histoire, surtout si vous lui avez déjà lue. Par exemple, laissez-le compléter certaines phrases, demandez-lui de prédire la suite des événements et d'exprimer dans ses propres mots ce qui arrivera selon lui avant la fin du livre.
  8. Les questions et les commentaires tu équilibreras. C'est bien de poser des questions à son enfant pour l'aider à développer son langage et à parler (ex: C'est quoi? Qu'est-ce qu'il fait ? Quelle couleur ?). Mais attention! Dosez la quantité de questions, n'en posez pas en trop grand nombre et gardez-en tête que les commentaires sont encore plus importants pour développer le langage de votre enfant. En effet, seuls les commentaires permettent de transmettre de nouvelles informations.
  9. Des encouragements tu lui donneras. Prenez le temps de féliciter votre enfant de temps à autre pour ses tentatives, quand il essaie d'exprimer de nouveaux mots, de vous raconter un fait vécu ou une histoire, ou de vous formuler une demande. Encouragez ses petits progrès de façon à l'inciter à poursuivre ses efforts pour tenter de communiquer avec vous.
  10. L'emphase sur le plaisir tu mettras. Le langage des enfants est d'abord celui du plaisir: c'est la voie première de leurs apprentissages. Parler doit rester agréable en tout temps. Ayez du plaisir lors de vos interactions, car le plaisir est la base d'une communication réussie!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Close
Le portrait craché de leurs parents
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter