LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Agathe Tupula Headshot

7 astuces pour élever vos enfants bilingues

Publication: Mis à jour:
Imprimer

C'est bien connu, une grande diversité culturelle et linguistique est présente au Québec, et cette réalité multiethnique est davantage concentrée dans la grande région de Montréal. Bon nombre d'élèves d'origine immigrante sont scolarisés dans une autre langue que leur(s) langue(s) maternelle(s). En 2013, 43% des élèves dans l'ensemble des écoles primaires et secondaires montréalaises avaient une langue maternelle autre que le français et l'anglais. L'arabe se classe en première place, suivi de l'espagnol, du créole, de l'italien et du chinois (Comité de gestion de la taxe scolaire de l'île de Montréal, 2014).

Dans ce contexte, plusieurs parents veulent élever leur enfant de façon bilingue, ce choix étant motivé par différentes raisons. Abandonner la langue maternelle, qui constitue la base du développement du langage de l'enfant, revient à rejeter une partie de son histoire et bien souvent à des contacts moins nombreux avec les membres de la famille. En clinique, je suis souvent amenée à renseigner les parents de mes jeunes patients de façon à ce qu'ils transmettent une immense richesse à leurs enfants: leur langue d'origine. Saviez-vous que les jeunes enfants qui ont manqué d'opportunités pour développer des habiletés cognitives dans leur langue maternelle sont plus à risque de démontrer des retards académiques que leurs pairs qui ont pu développer et utiliser abondamment leur première langue? D'autre part, il y a les familles francophones qui souhaitent que leur enfant soit à l'aise de communiquer en anglais, et les familles anglophones qui désirent que leur enfant maîtrise bien le français.

Peu importe la combinaison de langues, qu'elles soient majoritaires ou minoritaires (non parlées par la société d'accueil), plusieurs études nous mènent à croire que les enfants bilingues démontrent une plus grande estime de soi et de plus grandes aspirations académiques en comparaison avec leurs pairs unilingues. Les enfants pouvant s'exprimer dans plus d'une langue apprennent plus facilement à lire et à écrire, comprennent plus tôt les règles de grammaire, ont une meilleure capacité à résoudre des problèmes et témoignent d'un attachement plus marqué à la culture d'origine de leurs parents. Et contrairement à certaines fausses croyances, le bilinguisme ne cause pas de retard de langage,

Saviez-vous que le bilinguisme ne se produit pas par osmose? Le simple fait de regarder la télévision en anglais ne permettra pas à votre enfant de s'exprimer couramment dans cette langue. Pour être bilingue, il est essentiel de multiplier les contacts avec chaque langue de façon à fournir un bain de langage suffisant dans les deux langues.

En effet, l'apprentissage d'une 2e langue nécessite une exposition répétée et fréquente, en plus d'avoir l'occasion de parler et d'interagir dans cette langue. Il est important de s'assurer que l'enfant soit exposé au moins 30% du temps à une langue, qu'il l'entende souvent et qu'il ait l'occasion de la parler afin qu'il développe la capacité de l'utiliser couramment. L'observation ne peut pas nuire, mais pour bien assimiler une langue, des interactions sociales sont nécessaires. Ceci peut s'avérer un véritable défi, particulièrement dans le cas où l'un des parents parle une langue minoritaire. En effet, il survient fréquemment qu'un enfant bilingue perde sa langue maternelle au détriment de sa langue seconde lorsque la langue maternelle est minoritaire.

Voici quelques trucs et astuces pour vous aider à élever vos enfants de façon bilingue:
  1. Vérifiez si des programmes pour enfants ou des services sont offerts dans votre langue, dans la communauté. Par exemple, certaines bibliothèques organisent des moments de lecture de contes dans des langues autres que le français et l'anglais. Peut-être y a-t-il des activités sportives ou d'autres activités organisées au centre des loisirs de votre quartier? Pensez jeter un oeil sur la programmation des films à l'affiche au cinéma. Et pourquoi ne pas rechercher des professionnels de la santé dans votre secteur qui parlent votre langue d'origine?
  2. Valorisez les deux langues pour un engagement affectif dans l'apprentissage des deux langues. Ne forcez pas votre enfant à parler dans une langue précise, laissez-le plutôt choisir la langue dans laquelle il veut s'exprimer. La valorisation de la langue d'origine est d'autant plus importante lorsque celle-ci est une langue minoritaire.
  3. Allez rendre visite à des membres de la famille ou aux proches qui parlent la langue minoritaire ou recevez-les à la maison! Des séjours à l'étranger ou la visite des membres de la famille élargie sont également indiqués!
  4. Lisez-lui des histoires, regardez des films, écoutez de la musique et faites des jeux dans votre langue maternelle! Après la lecture, l'écoute, le visionnement ou le jeu, asseyez-vous avec votre enfant et posez-lui des questions sur ce qu'il a vu à la télévision ou sur l'activité réalisée. C'est une bonne façon de le familiariser avec la langue, en créant une interaction sociale.
  5. Favorisez les périodes d'exposition prolongées. Diverses recherches ont démontré que l'apprentissage efficace des langues nécessitait des périodes d'étude d'une durée prolongée. Par exemple, avec une heure d'exposition à une langue par jour, les résultats seront inférieurs à ceux que permet un bloc continu de cinq heures par semaine. En une heure, l'enfant a tout juste le temps de s'acclimater à la langue, et c'est à recommencer chaque fois. Si la période est allongée, il prend de l'aisance et peut explorer des niveaux de langue supérieurs. L'option d'un camp de vacances peut s'avérer intéressante, entre autres, pour cette raison.
  6. Donnez à votre enfant un bon modèle langagier, d'où la nécessité que vous communiquiez avec lui dans la langue que vous maîtrisez le mieux, soit votre langue maternelle. Il est primordial que l'enfant apprenne une langue avec des gens qui la parlent bien, et mieux vaut parler à son enfant dans sa langue maternelle plutôt que de ne lui parler que très peu par peur de mal formuler sa pensée. Si le modèle qu'on peut offrir n'est pas parfait, mieux vaut s'abstenir d'employer cette langue pour les communications de la vie de tous les jours.
  7. Soyez patient! Ne vous découragez pas si votre enfant n'utilise pas les deux langues tôt dans son développement. Certains enfants peuvent nécessiter plus de temps d'exposition et plus d'interactions avant de commencer à utiliser une langue donnée. Cela ne veut pas dire qu'il est préférable se concentrer sur une seule langue. La patience et les efforts finiront par porter fruit!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Close
Les 25 langues les plus parlées à la maison par les immigrants au Canada
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter