POLITIQUE
13/02/2018 15:36 EST | Actualisé 13/02/2018 16:06 EST

Une pétition est lancée contre le blocage de la voie Camillien-Houde à Montréal

Cette décision de l'administration Plante n'a pas fini de faire parler.

Olivier Robichaud
Des cyclistes avaient occupé la voie Camillien-Houde au lendemain du décès de Clément Ouimet.

L'opposition à l'administration Plante s'organise en ce qui concerne la décision de fermer la voie Camillien-Houde et le chemin Remembrance à la circulation automobile. Une pétition circule pour permettre le passage des voitures sur le mont Royal.

La pétition a été lancée la semaine dernière sur le site change.org. Elle a reçu près de 700 signatures jusqu'à présent.

«Les citoyens de Montréal doivent pouvoir profiter du Parc et de ses divers points [...] sans avoir forcément à faire tout le tour pour un accès soit par l'ouest, soit par l'est. Et ceci, sans entrer dans d'autres détails, tels que la division symbolique recréée entre l'est et l'ouest, la différence de capacité des deux stationnements, les besoins des personnes à mobilité réduite ou des groupes, etc.», lit-on dans la pétition mise en ligne par le «Groupe pour Montréal», dont l'identité n'a pu être établie par le HuffPost Québec.

Les signataires demandent au responsable des grands parcs, Luc Ferrandez, d'étudier d'autres solutions pour améliorer la sécurité sur la voie Camillien-Houde. Ils suggèrent la réduction de la limite de vitesse, l'ajout de radars photo et de dos d'âne ainsi que l'ajout d'une piste cyclable en site propre, entre autres.

«Nous vous remercions de bien vouloir remettre votre projet sur la table de travail et de laisser le mont Royal être encore le coeur de Montréal, que ses habitants aiment parcourir ou traverser», conclut la pétition.

Les deux stationnements accessibles

Talonné sur le sujet mardi, lors d'une réunion extraordinaire du conseil municipal, M. Ferrandez a répondu que des mesures seraient mises en place pour permettre l'accès aux deux stationnements sans faire le tour de la montagne.

«L'accès au mont Royal est garanti. Notre projet pilote proposera des solutions pour toutes les familles qui viennent. Si un stationnement est plein, ils pourront avoir accès à l'autre», a-t-il promis.

L'opposition à l'hôtel de ville ne s'est pas encore positionnée sur la fermeture de la voie Camillien-Houde. En point de presse, le chef d'Ensemble Montréal, Lionel Perez, a répété que la décision est précipitée et mérite une étude plus approfondie.

«La façon dont laquelle ç'a été annoncé, ça démontre un certain amateurisme de la part de l'administration. Aucune consultation, aucune concertation avec les Amis de la montagne ou avec la Table de concertation du mont Royal ou avec d'autres acteurs. Il n'y a pas eu d'étude de faisabilité ou d'impact sur la sécurité. Est-ce qu'on va simplement déplacer le problème de Camillien-Houde sur d'autres artères avoisinantes?», a lancé M. Perez.

M. Ferrandez a répliqué que la décision est le fruit d'un «long processus de réflexion». Il envisage de confier le dossier à l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM).