NOUVELLES
13/02/2018 09:20 EST | Actualisé 13/02/2018 10:38 EST

Mikaël Kingsbury avait prédit sa médaille d'or aux Jeux olympiques de Pyeongchang... il y a 16 ans!

C'est maintenant à son tour d'inspirer les jeunes!

Remporter une médaille d'or aux Jeux olympiques est le rêve que caresse la majorité des athlètes amateurs.

Pour certains, le rêve naît alors qui sont encore à un tout jeune âge. C'est le cas du bosseur québécois Mikaël Kingsbury.

Ce dernier a commencé le ski très jeune. Après les JO de Salt Lake City en 2002, son idée était faite: il allait un jour être champion olympique.

Alors âgé de 9 ans, Kingsbury a imprimé les anneaux olympiques sur une feuille. Sous ces derniers, il a inscrit «Je vais gagné» (on lui pardonne la faute d'orthographe).

Lundi, l'athlète de 25 ans a réalisé son rêve en décrochant la médaille d'or lors de l'épreuve des bosses.

Puisqu'il n'avait pas amené la feuille avec lui, son frère Maxime s'est occupé d'apporter une correction nécessaire (et ça corrige la faute en même temps)! Il a remplacé le «Je vais» par «Tu as» puisque son frère sera à tout jamais un champion olympique.

Seize ans après avoir été inspiré par les athlètes olympiques des JO de 2002, c'est maintenant le «King des bosses» qui marquera l'imaginaire des enfants qui auront vu son triomphe.

À voir également:

Les médaillés du Canada aux JO de Pyeongchang