DIVERTISSEMENT
13/02/2018 18:59 EST | Actualisé 13/02/2018 18:59 EST

«Fugueuse» dépasse «District 31», «La voix» repart en trombe

Découvrez les audiences !

Getty Images/iStockphoto

Il fallait bien s'attendre à ce que Fugueuse gagne en popularité, avec tout l'engouement médiatique généré par la série de TVA.

Cette dernière fait jaser le web comme ce fut le cas pour peu de fictions québécoises jusqu'ici, mis à part, peut-être, District 31 et Unité 9. Et encore.

Tous les jours surgissent sur différents sites de nouvelles «raisons d'aimer Fugueuse» et autres «réactions de la toile», devant les scènes-chocs de ce portrait troublant de l'exploitation sexuelle chez les adolescentes que trace l'auteure Michelle Allen. Ludivine Reding, la talentueuse jeune actrice qui donne vie à la pauvre Fanny, devrait lancer illico sa plateforme mode, beauté ou recettes sur Internet : le concept ferait probablement fureur, compte tenu de l'attrait exercé autant par l'émission que par son joli minois.

Mais, trêve de plaisanterie. Le babillage autour de Fugueuse s'est transposé en un résultat d'écoute préliminaire fort satisfaisant, lundi, alors que 1 343 000 téléspectateurs se sont branchés à TVA pour regarder Fanny goûter véritablement pour la première fois à la violence de son prince-pas-du-tout-charmant, Damien (Jean-François Ruel).

Après six semaines en ondes, Fugueuse a ainsi obtenu ses cotes d'écoute en direct les plus élevées depuis ses débuts, le 8 janvier dernier, selon Numeris. Évidemment, les chiffres révisés feront encore gonfler l'auditoire confirmé de Fugueuse, ce qui nous permet de parler de succès sur toute la ligne pour cette production impeccable, réaliste et poignante de la maison de production Encore Télévision.

Ces premières données indiquent même que Fugueuse fut le rendez-vous le plus suivi de la soirée télé de ce lundi 12 février, surpassant même le roc qu'est District 31, qui continue de tout bouleverser sur son passage même en étant relayé 30 minutes plus tôt qu'à l'habitude en raison des Jeux olympiques de PyeongChang, qui occupent depuis vendredi pratiquement tout l'espace-horaire à Radio-Canada. Les troupes du commandant Chiasson (Gildor Roy) n'ont toutefois pas à baisser la tête ni à rougir de leur performance de lundi, ayant rejoint 1 240 000 adeptes en temps réel.

La voix cartonne

Autre raison de pavoiser dans les bureaux de TVA : le grand retour de La voix, dimanche, a été acclamé par 1 938 000 fidèles, qui ont également été très généreux de leurs commentaires sur les réseaux sociaux pendant la diffusion.

Avez-vous, comme Lara Fabian, versé une larme en entendant la version lancinante de Maudite promesse, de 2 Frères, de Félix Lemelin, et auriez-vous, comme Lara et Éric Lapointe, jeté les gants pour obtenir le bluesman Jonathan Freeman dans votre équipe? Avec quatre coachs, Fabian, Lapointe, Garou et Alex Nevsky, qui ne manquent ni de verve, ni de charisme, ce sixième chapitre de La voix ne manquera certainement pas de couleurs.

Reste à voir si le public répondra toujours aussi loyalement présent ; dimanche, 565 000 Québécois syntonisaient les Jeux olympiques à Radio-Canada, ce qui en a peut-être laissé davantage à La voix. Contre Tout le monde en parle, qui reprend du service le 25 février, ça sera peut-être une autre paire de manches. On verra alors si l'effet d'usure commence à gangrener la compétition musicale de TVA.

Du côté de Vlog, on a rejoint 989 000 intéressés, et La vraie nature a obtenu l'un de ses plus éclatants scores, avec 1 097 000 curieux qui voulaient écouter les confidences de Janette Bertrand, Michel Rivard et Debbie Lynch-White. Ç'a beaucoup chuté par la suite, avec 396 000 couche-tard qui ont repoussé l'heure du dodo pour apprécier le docu-réalité Obèse : changer de vie, déjà diffusé à MOI&cie à l'automne 2016.

Lundi, la «prolongation» de La voix, La voix Extra, à 19h, animée par Anouk Meunier, a distrait 771 000 mordus. En tout cas et L'Échappée ont pour leur part conservé leur vitesse de croisière avec, respectivement, 769 000 et 1 133 000 irréductibles.

À Radio-Canada, les sportifs de salon ont été au nombre de 439 000, en moyenne, à se connecter aux épreuves olympiques, mais à V, on tâchera d'oublier cet ingrat moment traversé par le volet quotidien de Danser pour gagner (101 000) et la rediffusion de Ça décolle (88 000). Avec ses 234 000 âmes à son deuxième épisode, la nouveauté humoristique Mets-y le paquet, pilotée par Dominic Paquet, peine à garder la tête hors de l'eau.

Les jeux sont faits

Enfin, un mot sur les Jeux de PyeongChang, qui ont déjà permis aux Québécois Justine Dufour-Lapointe, Mikaël Kingsbury et Kim Boutin, entre autres, de s'illustrer.

Dans le marché québécois, la cérémonie d'ouverture, d'abord présentée tôt vendredi matin, a captivé, dans un premier temps, 194 000 personnes à Radio-Canada et 47 000 à RDS, et sa rediffusion, en soirée, en a rassemblé 740 000 à Radio-Canada et 144 000 à RDS.

Dimanche, en matinée (7h45 – 10h45), plus de 500 000 friands, en moyenne, ont voulu suivre les récents développements à Radio-Canada ; on en comptait 427 en après-midi (12h30 – 17h) et 565 000 en soirée (18h30 – 1h).

Les principaux sommets d'écoute, à la même antenne, ont été touchés lors de la finale masculine de slopestyle en surf des neiges, samedi, entre 21h15 et 21h30 (932 000 téléspectateurs), où deux Canadiens, Max Parrot (médaille d'argent) et Mark McMorris (médaille de bronze) ont accédé au podium ; lors de la prestation du patineur artistique canadien Patrick Chan, dimanche, entre 20h30 et 20h45 (863 000 téléspectateurs), et lors de la finale féminine des bosses en ski acrobatique, quand Justine Dufour-Lapointe a décroché la médaille d'argent, dimanche, entre 8h15 et 8h30 (695 000 téléspectateurs).

À RDS, 230 000 personnes étaient au poste entre 21h45 et 22h, dimanche, pour la finale féminine de surf des neiges slopestyle, où la Québécoise Laurie Blouin a arraché la médaille d'argent, et 127 000 ont admiré les prouesses des Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir en patinage artistique, samedi, entre 21h et 21h15.