NOUVELLES
31/01/2018 16:49 EST | Actualisé 31/01/2018 16:50 EST

Un «Pacemaker» pour le cerveau peut réduire les effets de la maladie d'Alzheimer

«Il est crucial d'explorer de nouvelles options pour aider à améliorer les soins quotidiens et la qualité de vie. »

Un «stimulateur cardiaque» pour le cerveau a permis d'aider un certain nombre de patients atteints d'Alzheimer à retrouver une partie de leurs fonctions cognitives qu'ils avaient précédemment perdue à cause de cette maladie.

Le processus consiste à placer des fils électriques minuscules profondément dans les lobes frontaux du cerveau et ensuite à déclencher un petit courant électrique.

Dans la nouvelle étude révolutionnaire menée par l'Ohio State University, un certain nombre de patients souffrant de la maladie d'Alzheimer ont été équipés de dispositifs de stimulation cérébrale profonde (SCP) et les résultats ont ensuite été analysés.

Ce qu'ils ont trouvé était en fait assez remarquable, les trois patients ont montré des améliorations significatives dans leur capacité à effectuer des tâches quotidiennes.

Âgée de 85 ans, LaVonne Moore, vivant dans la ville de Delaware, en Ohio, a montré des signes d'amélioration. Elle a retrouvé la capacité de préparer ses propres repas et elle peut dorénavant choisir les vêtements qu'elle veut porter.

«Nous avons beaucoup d'aide-mémoire, d'outils et de traitements pharmaceutiques pour aider les patients atteints de maladie d'Alzheimer, mais nous n'avons rien pour les aider à améliorer leurs jugements, prendre de bonnes décisions ou accroître leur capacité à concentrer toute leur attention sur une tâche spécifique en évitant toutes distractions», explique le Dr Douglas Scharre, coauteur de l'étude.

Bien que cette technique ne soit certainement pas un remède pour la maladie d'Alzheimer, elle pourrait avoir un impact significatif sur la vie quotidienne de ceux qui souffrent actuellement de cette maladie.

Même si beaucoup de démarches ont été faites pour aider à améliorer la mémoire des personnes souffrantes de la maladie d'Alzheimer, il reste beaucoup d'autres facteurs importants à considérer, y compris les tâches cognitives complexes.

Après trois ans d'implantation, la maladie d'Alzheimer de LaVonne Moore a progressé, mais à un rythme beaucoup plus lent que prévu. Elle peut toujours jouer du piano. Elle a également repris un certain nombre de tâches clés dans sa maison.

OHIO STATE UNIVERSITY

De la même manière qu'un stimulateur cardiaque maintient le coeur régulé, le SCP fournit une stimulation à une partie spécifique du cerveau.

«Le lobe frontal est responsable de choses comme la résolution de problèmes, l'organisation et le bon jugement. En stimulant cette partie du cerveau, la fonctionnalité cognitive des patients a diminué plus lentement qu'un patient Alzheimer», explique le Dr Scharre.

La prochaine étape pour les chercheurs est de voir s'il existe un moyen de reproduire la stimulation cérébrale profonde, mais sans la procédure invasive qui est actuellement nécessaire.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Royaume-Uni a été traduit de l'anglais.

VOIR AUSSI: