POLITIQUE
29/01/2018 15:16 EST | Actualisé 29/01/2018 15:16 EST

Montréal souligne l'attentat à la mosquée de Québec

Premier anniversaire de l'attentat meurtrier à la mosquée.

Olivier Robichaud

Des élus de Montréal se sont joints à des représentants de la communauté musulmane pour souligner le premier anniversaire de l'attentat meurtrier à la mosquée de Québec, en attendant la cérémonie de lundi soir à Québec.

La mairesse Valérie Plante a tenu à souligner l'événement tragique en invitant les dignitaires dans le hall d'honneur de l'hôtel de ville.

«Ça montre que l'amour est plus fort que la haine, et c'est le message qu'on veut envoyer. Montréal est un endroit où il fait bon vivre et où tous et chacun peut se sentir en sécurité», a-t-elle dit.

Les élus et les invités ont demandé une minute de silence et ont écouté une prière pour la paix, alors que des images des six victimes d'Alexandre Bissonnette étaient diffusées sur un écran géant. Il s'agit d'Azzedine Soufiane, Khaled Belkacemi, Boubaker Thabti, Abdelkrim Hassan, Mamadou Tanou Barry et Ibrahim Barry.

Dignité des proches des victimes

Haroun Bouazzi, coprésident de l'Association des Musulmans et Arabes pour la laïcité a louangé les proches des personnes assassinées le 29 janvier 2017 pour leur réaction à la suite de ce terrible attentat.

«Je tiens à souligner la dignité. Je pense aux familles des victimes, qui nous ont donné un cours ce qu'est la dignité. Qui ont su garder la tête haute. Je pense aux gens de la mosquée de Québec, qui malgré les messages de haine qui ont suivi les attentats, malgré la voiture brûlée de leur administrateur, ont su rester fidèles à leurs valeurs. À des valeurs d'ouverture, des valeurs de paix», a-t-il dit.

Rappelons que les services de police de Montréal et Québec, entre autres, ont connu des pics de crimes haineux depuis l'attentat.

Certaines personnes ont réclamé la reconnaissance d'une journée nationale pour lutter contre l'islamophobie. Les principaux partis politiques québécois hésitent toutefois à appuyer cette demande. La députée Véronique Hivon, nouvellement nommée «vice-chef» du Parti québécois, a réitéré la position de son parti, soit que cette journée devrait être réservée au souvenir des six victimes.

Une cérémonie de commémoration aura lieu lundi soir à Québec, devant l'église Notre-Dame-de-Foy. Vendredi, la communauté musulmane se recueillait à la Grande Mosquée de Québec.