DIVERTISSEMENT
26/01/2018 13:24 EST | Actualisé 26/01/2018 13:33 EST

Sarah-Jeanne Labrosse se prononce sur le phénomène des influenceurs

La comédienne dit avoir déjà refusé 25 000 $ en échange de deux publications Instagram...

Shayne Laverdière via Facebook/Sarah-Jeanne Labrosse

Le compte Instagram de Sarah-Jeanne Labrosse contient de nombreuses choses : des looks d'enfer, de l'humour et même des photos de rénovations. Mais s'il y a une chose qui s'y fait rare, ce sont les publicités.

De passage à l'émission Dans les médias, diffusée sur les ondes de Télé-Québec, la comédienne a expliqué que ce ne sont pas les offres qui manquent. «Je suis super sollicitée. Sans mentir, ça m'arrive toutes les semaines. Toutes sortes de marques inimaginables, des montants effrayants. Et je n'ai pas envie de me dire 'Oh, mon Dieu, mardi il faut que je fasse une publication avec mon pot de crème parce que finalement ils m'ont dit 2000$'. Je ne suis pas capable de penser à ça, parce que ce que j'ai envie de faire dans la vie, c'est jouer.»

L'actrice avoue cependant qu'il faut être dans une certaine position de privilège pour pouvoir lever le nez sur ces partenariats rapides, dont les montants se sont parfois élevés à 25 000 $ pour deux publications Instagram : «Il y a beaucoup d'offres et je comprends que c'est souvent difficile de refuser. Il faut que tu sois dans une très, très belle position pour te dire : 'je ne le fais pas'»

À l'ère des influenceurs, Sarah-Jeanne Labrosse désire se concentrer sur sa carrière d'actrice. Une décision qui, selon elle, lui sera bénéfique à long terme. Ce qui ne veut pas dire qu'elle ne s'associe pas à des marques en tant qu'ambassadrice ou pour des collaborations, comme elle l'avait fait avec sa collection de lunettes BonLook. Cela dit, elle ne ferme définitivement pas la porte à d'éventuelles offres. «C'est très personnel comme opinion, c'est un chemin que je prends instinctivement», explique-t-elle. «Mais j'ai l'impression que je deviendrais publicitaire et je ne me sentirais pas à l'aise. Et le jour où je vais avoir une offre qui me ressemble et dans laquelle je ne me sens pas transformée du tout, il y a de fortes chances que je dise oui».

Pour plus de nouvelles de stars, rendez-vous sur Hollywood PQ.

À voir également :