NOUVELLES
22/01/2018 06:00 EST | Actualisé 17/02/2018 07:44 EST

Sondage Léger: plus d'un Canadien sur six a déjà insulté quelqu'un sur les médias sociaux

Les Québécois sont toutefois les moins virulents.

s-cphoto

Avez-vous déjà insulté quelqu'un sur les médias sociaux?

C'est la question que la firme Léger a posée à 1567 répondants dans le cadre d'un sondage. Le résultat: plus d'un Canadien sur six (16%) ont répondu oui.

Les Québécois sont toutefois les moins virulents alors que 14% des répondants de la Belle Province ont affirmé avoir déjà écrit une insulte à quelqu'un. La Saskatchewan et le Manitoba sont les deux provinces où les sondés ont répondu le plus à l'affirmative (20%) à la question du sondage.

Léger

Ce sont les répondants qui ont un revenu de moins de 40 000 $ qui présentent le plus haut pourcentage alors que 26% d'entre eux ont reconnu avoir déjà insulté une personne sur les réseaux sociaux. On peut y voir un lien avec les tranches d'âge puisque les répondants âgés 18 à 24 ans sont ceux qui ont le plus souvent fourni la réponse «oui» au sondage (28%).

La deuxième catégorie de revenu présentant le plus haut pourcentage de la réponse «oui» est celle dont les répondants touchent un salaire de plus de 100 000$ (17%).

On peut aussi voir une différence entre les sexes alors que les hommes (20%) ont plus souvent déjà placé une insulte au sujet de quelqu'un sur Internet que les femmes (12%).

Néanmoins, c'est du côté de l'âge des répondants qu'on peut voir une plus grande disparité. Les 55-64 ans (92%) et les 65 ans et plus (93%) sont ceux qui ont le plus répondu à la question par la négative.

Lorsqu'on analyse les résultats par génération, les milléniaux sont loin devant parmi ceux qui ont déjà porté une insulte à une personne sur les réseaux sociaux. Vingt-trois pour cent d'entre eux l'ont déjà fait, contre 17% pour la génération X et 8% pour les baby-boomers.

Est-ce que cela correspond à votre expérience des réseaux sociaux? On vous laisse juger...

Le sondage de la firme Léger a été réalisé du 18 au 21 décembre 2017 auprès de 1567 Canadiens représentatifs avec une marge d'erreur de 2,5%.

À voir également: