NOUVELLES
15/01/2018 14:53 EST | Actualisé 15/01/2018 14:55 EST

#MoiAussi: le doc Mailloux propose maintenant «balance ton porc et ta truie de mère»

«L'hypocrisie est avant tout féminine.»

Facebook/Le Doc Mailloux et Josey

«J'ai hâte qu'il y ait une dénonciation qui s'intitule comme suit: "balance ton porc et ta truie de mère"», a lancé ce matin le doc Mailloux sur les ondes du 106,9 FM en Mauricie.

Le controversé psychiatre citait tout juste avant une étude de l'Université de Trente et rapportée dans La Presse+. «Dans les agressions sexuelles faites par les hommes, il peut y avoir participation active, acceptation passive, voire complicité, des madames», a-t-il déclaré, se basant sur l'étude.

C'est alors que Pierre Mailloux a souhaité que la campagne #MoiAussi se transforme en une campagne où les femmes complices seraient également dénoncées.

Questionnée à savoir s'il croyait que ces femmes pouvaient être amenées à participer à la campagne de dénonciation #MoiAussi, malgré leur complicité, le doc Mailloux a répondu «définitivement». «L'hypocrisie est avant tout féminine. Pas exclusivement. Mais l'hypocrisie est extrêmement répandue au Québec.»

«À l'heure actuelle, ce matin, hier, en fin de semaine, il y a des adolescentes qui se sont fait taponner par leurs géniteurs, par leurs grands-pères. Oui, balance ton porc et ta truie de mère. Eille, elle s'en va au bingo trois fois par semaine pour te laisser avec ton beau-père. Les nouveaux conjoints des mères se payent une traite. C'est la nouvelle voie préférée pour les pédophiles», a-t-il lancé.

Le doc Mailloux juge que c'est une bonne chose que des personnalités publiques victimes d'agression sexuelle dénoncent publiquement leur agresseur. «Ça augmente le poids, ou la valeur probante, de la désapprobation sociale. On ne peut pas mettre fin à tous les abus sexuels intrafamiliaux, incluant les nouveaux beaux-pères, à cette tendance lourde qui a toujours existé, que par la désapprobation sociale virulente. La voie des tribunaux a été essayée et c'est plutôt une joke», a-t-il affirmé.

À voir également: