NOUVELLES
19/12/2017 14:44 EST | Actualisé 19/12/2017 14:44 EST

Jessica Vinje a forcé une étrangère à performer des actes sexuels sur plus de 10 hommes

Trois mineurs auraient aidé Vinje.

CALGARY POLICE SERVICE

La police de Calgary demande l'aide du public pour localiser une suspecte recherchée pour trafic d'êtres humains.

Jessica Nyome Louise Vinje, 29 ans, a enfermé une autre femme et l'a forcée à des actes sexuels sur plus d'une dizaine d'hommes pour de l'argent, selon ce qu'explique la police dans un communiqué de presse.

La victime s'est rendue dans un magasin de Calgary l'après-midi du 13 décembre pour demander de l'aide. Elle a dit qu'elle a été retenue contre son gré dans un appartement de l'autre côté de la rue pendant cinq jours.

Elle a rencontré un jeune homme dans le lobby du bâtiment et s'est rendue à l'étage avec lui à un appartement, où elle a été agressée et confinée par quatre suspects, dont Vinje, note la police.

Vinje fait face à des charges de trafic humain et d'avantages matériels - trafic humain, agression sexuelle, séquestration, voyeurisme et agression. Elle est décrite comme blanche, 5'4'', 150 livres, de corpulence moyenne, avec les cheveux rouges et violets et les yeux bruns. Elle a un tatouage qui lit «MOB» sur sa main gauche, un qui dit «STACY» sur son épaule gauche et un autre qui note «AR DL» avec une étoile sur sa poitrine.

Trois suspects adolescents

Il y a trois autres suspects impliqués qui ne peuvent être identifiés parce qu'ils sont mineurs, selon la police. Un garçon de 16 ans, un garçon de 17 ans et une fille de 17 ans font face à des charges diverses incluant le trafic humain et l'agression sexuelle.

Celui de 16 ans avait une arme a feu et a aussi été accusé d'avoir dit des menaces.

Quiconque possédant de l'information à propos de ce cas ou à propos de Vinje doit contacter la police de Calgary au 403-266-1234, ou de façon anonyme à travers Crime Stoppers au téléphone au 1-800-222-8422 ou en ligne. Le numéros de référence du cas est le 17534677/3863.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.