NOUVELLES
19/12/2017 09:02 EST | Actualisé 19/12/2017 10:43 EST

Bernard «Rambo» Gauthier quitte son poste du parti Citoyens au pouvoir du Québec

Il explique ce choix par des raisons personnelles et de santé.

Le célèbre représentant syndical Bernard «Rambo» Gauthier a annoncé son retrait de la politique active ainsi que de la vie publique.

Le Nord-Côtier a expliqué son départ du poste de porte-parole du parti Citoyen au pouvoir du Québec par des raisons personnelles et de santé.

«J'ai décidé de raccrocher mes patins au niveau de la politique et de la vie publique. Pour des raisons personnelles et peut-être même de santé. [...] Il y a des messages assez clairs dans la vie», a-t-il affirmé dans une vidéo publiée sur sa page Facebook.

Il a indiqué que ce choix n'était pas définitif, mais qu'il avait besoin de décrocher et d'être avec sa famille.

«J'avais demandé à avoir une année tranquille, ne pas parler de politique rien, ça a eu l'effet contraire. J'ai pas d'attaché politique, fait que je pense que j'ai brûlé la chandelle par les deux bouts à ce niveau-là. On va récupérer tout ça, j'ai besoin de récupérer ma vie privée», a-t-il lancé dans sa vidéo.

«C'est bien beau consacrer sa vie aux autres, mais à un moment donné, il faut penser à soi aussi, et il y a des messages qui sont assez clairs dans la vie aussi. Ton corps te parle, et les gens autour de toi te parlent aussi. Ma famille est plus importante que bien d'autres choses, et pour ces raisons-là, il faut que j'accroche.»

Gauthier a mentionné qu'il poursuivra son implication au sein du parti en demeurant militant.

Le syndicaliste a également indiqué qu'il prévoyait fermer ses deux pages Facebook vendredi. Il le fera vendredi question de «donner la chance de réagir» à tous ceux qui le suivaient depuis le début de son implication en politique. Il s'ouvrira plutôt une page «personnelle» dans laquelle il «fera un tri» des personnes qu'il acceptera parmi ses «amis».

Bernard Gauthier avait annoncé en décembre 2016 qu'il se lançait en politique active et espérait voir son parti présenter des candidats dans toutes les circonscriptions du Québec, lors des élections prévues l'an prochain.

Avec des informations de La Presse canadienne.