NOUVELLES

Un premier bébé né après une transplantation d'utérus aux États-Unis

Il est en pleine forme!

04/12/2017 16:00 EST | Actualisé 04/12/2017 16:04 EST
stock_colors via Getty Images

Pour la première fois aux États-Unis, une femme née sans utérus a donné naissance à un bébé, selon Time. En effet, la femme a eu une transplantation d'utérus réussie avant de tomber enceinte.

Le bébé est né au Baylor University Medical Center à Dallas, au Texas. La chirurgienne de transplantation d'utérus Dr Liza Johannesson admet qu'elle et son équipe se préparaient pour ce moment depuis longtemps. «Je pense que tout le monde avait les larmes aux yeux quand le bébé est sorti, dont moi», admet-elle.

L'hôpital Baylor a un programme d'essai clinique de transplantation d'utérus pour les femmes qui ont un utérus non fonctionnel ou fonctionnel en partie. La plupart de ces femmes pensent qu'elles ne pourront jamais être enceintes ou donner naissance à un bébé.

Cependant, cette naissance prouve le contraire. Le bébé est né par césarienne. Il est en pleine forme.

«J'ai mis plusieurs enfants au monde mais celui-ci était spécial», explique le Dr Robert T. Gunby Jr., l'obstétricien et gynécologue qui a assisté à la naissance du bébé. «Quand j'ai commencé ma carrière, on n'avait même pas d'échographie. Maintenant, on met des utérus dans quelqu'un et on a un bébé.»

C'est l'infirmière Taylor Siler, 36 ans, qui a donné son utérus à la femme qui a donné naissance au bébé (qui préfère rester anonyme).

Siler a déjà eu deux enfants, et c'est suite à leurs naissances qu'elle a décidé de donner son utérus «J'ai des membres de ma famille qui ont eu de la difficulté à avoir des enfants, et ce n'est pas juste. Je pense que si l'on peut donner l'option à plus de gens, c'est génial», dit-elle.

Ceci dit, elle a été courageuse parce que le processus est long. Elle a dû avoir une chirurgie de cinq heures et une convalescence d'environ 12 semaines.

Malgré tout, Siler ne regrette pas son geste et a même été en contact avec la nouvelle maman. «Je pleurais juste à y penser. J'y pense chaque jour et je vais y penser jusqu'à la fin de ma vie.»

Déjà huit transplantations d'utérus ont été faites avec succès à Baylor. De plus, ce bébé né par un utérus transplanté ne sera pas le dernier, puisqu'une autre femme participant au programme est enceinte.

C'est un nouveau chapitre qui s'ouvre pour la recherche sur l'infertilité avec cette naissance, qui est sans doute la première d'une longue lignée!

VOIR AUSSI:
​​​​​​​