DIVERTISSEMENT

Joanie d’«Occupation double» est-elle la prochaine Maripier Morin?

En tout cas, Yves P. Pelletier en est convaincu.

04/12/2017 05:41 EST | Actualisé 04/12/2017 09:56 EST

Joanie, d'Occupation double Bali, connaitra-t-elle une carrière de la trempe de celle de Maripier Morin, qui avait aussi fait la pluie et le beau temps dans le même contexte à TVA, en 2006, et qui est aujourd'hui une animatrice populaire et en demande, après avoir fait rager des milliers de téléspectateurs?

Yves P. Pelletier en est convaincu. L'ex-membre de Rock et Belles Oreilles était emballé comme un enfant à Tout le monde en parle, dimanche, en parlant de la candidate la plus décriée de la téléréalité de V, percevant chez elle une bête de caméras capable d'attirer l'attention sur elle, plutôt qu'une pauvre fille aux prises avec des problèmes psychologiques, comme plusieurs la considèrent.

Assis près de son collègue humoriste pour faire le bilan de la saison d'Occupation double Bali et présenter son premier one man show, Bien faire, Jay Du Temple, qui a côtoyé Joanie au quotidien en animant le jeu à Bali, avait le regard émerveillé et acquiesçait silencieusement.

«C'est un jeu télévisé, a d'abord analysé Yves P. Pelletier, dévoilant du coup sa passion pour le concept. C'est un quiz avec un jeu de séduction. Ce n'est pas de la téléréalité, c'est du surréel. Moi, ce que j'aime, c'est que c'est complètement irréel. Moi, ce que je pense, c'est que ce n'est pas scénarisé : c'est de la sélection, c'est le casting. Et il y a des personnalités qui s'inscrivent à ça...»

«Comme elle, Joanie, une chance qu'elle était là, a-t-il poursuivi. Elle, dans deux ans, ça va être Maripier Morin. On va la voir sur toutes les tribunes. Elle a joué la comédie, elle savait où étaient les kodaks, à chaque fois qu'il y avait un bouleversement, elle réagissait plus gros...»

Yves P. Pelletier, qui lancera en 2018 son premier one man show, Moi?, a alors été interrompu par une petite cacophonie chez les autres convives de Tout le monde en parle, dont certains ne connaissaient visiblement pas Joanie, ses tactiques parfois douteuses et ses tendances à parler toute seule. Martin Matte, qui se fait imposer Occupation double Bali par sa fille de 13 ans, apparemment une adepte endurcie du rendez-vous, semblait pour sa part en désaccord avec la «théorie» d'Yves P. Pelletier.

«À chaque fois qu'il y a un rebondissement, à la place de se faire les ongles, elle fait une crise, elle s'en va dans la chambre, elle commence à papoter... Elle a fait des scènes toutes seules, des huit minutes de télé, Julie (Snyder)devait être contente (...) Elle verbalise tout, et tout devient conflictuel. Quand elle boude, elle fusillait les autres du regard (...) Elle le fait toute seule, pour avoir sa scène toute seule, et après elle le fait avec les autres, elle confronte les autres...», a rétorqué Yves P. Pelletier.

« Je me sens comme dans un souper d'élimination...», a répliqué à un certain moment Jay Du Temple, qu'Yves P. Pelletier a d'ailleurs salué pour la qualité de son animation à Occupation double Bali, qu'il a su rehausser avec un ton parfois ironique.

Show de twists

Un peu plus tôt, Du Temple avait dû détailler si, oui ou non, les soubresauts d'Occupation double Bali étaient «arrangés avec le gars des vues», et si la production avait manigancé pour conserver Joanie et son beau Sansdrick dans la course.

« La téléréalité, c'est un show de twists, a suggéré Jay Du Temple. Ça me surprend toujours de voir les gens surpris qu'il y ait des péripéties. C'est la 11e saison d'Occupation double, il faut brasser la soupe un peu. Toutes les twistssont prévues depuis très longtemps. C'est juste qu'à chaque fois que ça inclut ces deux personnages-là, les gens aiment les critiquer, et je les comprends. Mais moi, souvent, je trouve que ça revient entre les mains des candidats. Si les autres candidats mettent vraiment leur pied à terre, ils seraient sortis depuis quelque temps...»

Aussi à propos d'Occupation double Bali, Jay Du Temple ne s'est pas ému des cotes d'écoute de la télévision traditionnelle, plus basses qu'espéré, étant donné qu'il était établi depuis le départ que l'émission viserait les 18-34 ans, un public qui délaisse en masse le câble.

Quant au volcan Agung, il a déclaré sans trembler que la panique était davantage installée au Québec qu'à Bali et que, même là-bas, des Indonésiens ignoraient l'ampleur de la catastrophe qui s'annonçait, le lieu de tournage ayant été situé loin de l'éruption anticipée. Les candidats sont revenus au Québec un peu plus tôt que prévu, non pas parce qu'ils étaient en danger, mais parce qu'on craignait que les événements à Bali les empêchent de rentrer à la maison à temps pour l'enregistrement de la grande finale. Pour l'instant, les célibataires finalistes qui concourront pour la maison Micro-Natur de Bonneville et tout ce qui vient avec sont logés dans une maison dans le nord, à l'abri des regards indiscrets. Jay Du Temple a également dévoilé que ses parents, ses deux sœurs avec leurs conjoints et son meilleur ami, sont tous allés le voir à Bali pendant sa grande aventure professionnelle.

Aurait-il pu tomber en amour avec l'une des participantes d'Occupation double Bali? «Vous avez vu le castingféminin autant que moi. Moi, j'aime les filles plus relax...», a souri Jay Du Temple, relevant qu'il se «tenait loin» des demoiselles et qu'il s'en allait à Bali pour travailler.

Et aurait-il regardé Occupation double Bali s'il n'en avait pas été l'animateur?, l'a interrogé Dany Turcotte.

«Je suis bien occupé, moi, Dany...», a laissé planer Jay, blagueur, avant d'arguer poliment que «probablement que non», mais qu'il aurait pu le suivre à son insu via Internet.

Voir aussi: