POLITIQUE

Le partenariat Montréal-Québec se poursuivra, selon Valérie Plante et Régis Labeaume

Ils s'aiment déjà, ont-ils lancé lors de leur premier point de presse conjoint.

23/11/2017 14:37 EST | Actualisé 23/11/2017 14:38 EST
Olivier Robichaud

Les liens qui unissent la métropole et la capitale nationale ne s'éteindront pas avec le départ de Denis Coderre, ont annoncé les maires des deux villes.

Valérie Plante et Régis Labeaume ont fait une première apparition publique conjointe jeudi. Ils ont souligné l'importance du partenariat Montréal-Québec, qualifié de «contrepoids» aux pouvoirs des gouvernements provincial et fédéral.

«Non seulement le partenariat perdure, mais Mme Plante et moi déjà trouvé dossiers sur lesquels on veut travailler au cours des prochains jours. Nous voulons continuer cette espèce de pression qu'on a exercé pendant quatre ans», affirme M. Labeaume, dont les atomes crochus avec l'ex-maire Coderre ont fait l'objet de plusieurs reportages.

«La métropole et la capitale seront ensemble pour faire avancer les projets qui vont être bénéfiques à tous les Québécois et aux populations de Québec et de Montréal», ajoute Mme Plante.

La Presse canadienne/Paul Chiasson

M. Labeaume qualifie de «spectaculaire» la campagne électorale de la nouvelle mairesse.

«C'est une victoire à documenter», lance-t-il.

Compétition en transport?

Les deux politiciens ont nié que leurs projets de transport collectif soient en compétition. La nouvelle administration montréalaise souhaite une nouvelle ligne de métro évaluée à 6 G$, alors que le maire de Québec souhaite un nouveau mode de transport lourd évalué à 1 G$, bien que la nature et l'emplacement de ce projet ne soient pas encore connus.

«Au contraire, je pense que de travailler ensemble pour revendiquer que la province de québec, la capitale et la métropole aient leur part du gâteau au niveau fédéral est une excellente stratégie. Je vois ça comme une force et non comme une compétition», dit Mme Plante.

Tous deux espèrent bénéficier des 120 G$ qui seront investis en infrastructures par le gouvernement fédéral au cours des 10 prochaines années.

Mme Plante souhaite ficeler l'ensemble de son projet à temps pour une pelletée de terre en 2021 ou 2022. M. Labeaume se donne jusqu'à 2019 pour déposer un projet concret au gouvernement fédéral.

Le hockey demeurerait toutefois un endroit propice à une rivalité entre les deux villes. M. Labeaume a d'ailleurs profité du point de presse pour décocher une flèche au Canadien de Montréal.

«Je trouve que c'est un bon moment pour ramener un club à Québec», a-t-il dit en référence aux piètres performances du CH cette saison.

VOIR AUSSI: