POLITIQUE

Un gouvernement de la CAQ viserait la «péréquation zéro»

Une proposition qui a piqué au vif le premier ministre Couillard.

22/11/2017 12:36 EST | Actualisé 22/11/2017 15:28 EST

QUÉBEC – Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a piqué le premier ministre Philippe Couillard au vif avec sa proposition de défaire le Québec de la péréquation.

M. Legault, qui était fort souriant lors de la mise à jour économique, mardi, a accusé le premier ministre d'être « fier » que « le Québec soit dépendant de la richesse du reste du Canada », lors de la période de questions du lendemain.

« Ce que je veux dire aux Québécois, c'est qu'un gouvernement de la CAQ va viser la péréquation zéro, a déclaré M. Legault. Un gouvernement de la CAQ va éliminer l'écart de richesse avec le reste du Canada. Un gouvernement de la CAQ va avoir de l'ambition, va voir grand pour le Québec. »

La deuxième opposition estime que depuis l'arrivée des libéraux au pouvoir en 2003, la somme reçue par le Québec a triplé – passant de quatre milliards de dollars à 12 milliards.

« On verra », a rétorqué M. Couillard, en invitant M. Legault à être « plus précis ». « En combien d'années pense-t-il que le Québec peut avoir zéro péréquation sur la base de la formule actuelle? Qu'est-ce qu'il propose exactement? Il va falloir qu'il explique un peu plus en détail parce que jusqu'à maintenant, il l'a eu facile. »

La confrontation s'est par la suite poursuivie sur Twitter, alors que le premier ministre a donné un ultimatum de 24h au chef de la CAQ pour expliquer son plan de « péréquation zéro ».

Ce n'est pas la première fois que le chef de la CAQ parle de cette idée. Lors de la dernière campagne électorale, M. Legault avançait que le Québec devait devenir aussi riche que les autres provinces afin d'avoir « le gros bout du bâton » pour négocier avec Ottawa.