DIVERTISSEMENT

Sydney Lallier remporte «La voix junior»

Une fabuleuse découverte que cette Sydney, résolument différente.

20/11/2017 06:59 EST | Actualisé 20/11/2017 07:06 EST
Facebook/LaVoixJunior

Sa coach Marie-Mai l'a qualifiée de «phénoménale» et de «superstar», et on peut difficilement la contredire. À 10 ans, Sydney Lallier, de Granby, a remporté la deuxième édition de La voix junior, qui se concluait à TVA, dimanche soir.

Douée pour le rap, la jeune Sydney, mignonne et souvent coiffée d'une tuque comme une digne chanteuse de hip hop, un style dont elle possède la dégaine tant vocalement que gestuellement, s'est démarquée toute la saison par son débit rapide - capable de rendre des morceaux compliqués comme Where Is The Love, des Black Eyed Peas, Hopeful, de Bars and Melody, et même Lose Yourself, de Eminem -, et par son aisance naturelle sur scène, qui laissait croire qu'elle avait fait ça toute sa vie. Énergique, le petit bout de femme danse avec aplomb, possède son espace et irradie dès que les projecteurs se braquent sur elle. Elle donne un réel spectacle chaque fois qu'elle pose le pied sur scène.

Une fabuleuse découverte que cette Sydney, résolument différente, qui «représente tellement bien [sa] génération», comme le lui a dit Marie-Mai à la fin de son ultime prestation, où elle a interprété La force de comprendre, de Dubmatique. «Tu es comme un mur de béton, il n'y a rien à ton épreuve», l'a aussi encensée Marie-Mai.

La gamine a été complètement ahurie lorsque Charles Lafortune a annoncé qu'elle était le choix du public – car ce sont les téléspectateurs qui avaient le dernier mot, dimanche. Émue, la gorge étranglée et les yeux pleins de larmes, Sydney n'a pas parlé beaucoup lorsque l'animateur lui a tendu le micro. «J'ai pas de mots», a-t-elle soufflé, avant de préciser que son rêve devenait réalité, le trophée en forme de main de La voix sous le bras.

Les amis de Sydney se sont ensuite rués sur elle pour lui prodiguer des câlins de félicitations. Quelques minutes après la fin de l'émission, Sydney et sa famille avaient droit à un selfie en compagnie de Pierre Karl Péladeau, que ce dernier a partagé sur les réseaux sociaux.

La petite chanteuse termine l'aventure La voix junior avec une bourse de 25 000$ en poche.

Demi-finale

La victoire n'allait toutefois pas de soi pour Sydney en ce soir de finale, puisque la puissance et le talent étaient au rendez-vous dans toutes les équipes, chez toutes les voix cristallines qui se sont exprimées dans ce dernier droit du concours.

En dernière étape, Sydney se mesurait à Alexandre Picard, 14 ans, de Montréal, et à Angélie St-Amand, 13 ans, de Dieppe, au Nouveau-Brunswick.

D'abord éliminé aux auditions à l'aveugle l'an dernier, Alexandre a eu à nouveau sa chance à La voix junior en 2017, sous le gentil parrainage d'Alex Nevsky. Sa très sobre et admirable incarnation de Quand on n'a que l'amour, de Jacques Brel, lui a valu de beaux commentaires de son mentor. «Je suis tellement fier, je suis tellement fier», lui a répété Nevsky, qui a également vanté les yeux remplis d'intelligence de son poulain. «Tu chantes de grandes chansons, on ne t'a pas donné des chansons de Passe-Partout», a fait remarquer le chef de clan.

Marc Dupré, lui, a félicité sa candidate Angélie en soulignant qu'elle est «douce, authentique, vraie, fragile» comme le morceau sur lequel elle avait misé, Si fragile, de Luc DeLarochellière. Belle à voir et à entendre, la discrète Angélie a offert un numéro tout en intériorité, mais porteur de grande émotion.

En début d'émission, six demi-finalistes ont dû d'abord se soumettre à un duel pour obtenir leur laisser-passer pour la dernière ronde. Chez Alex Nevsky, Alexandre, avec l'ardue Praying, de Ke$ha, a devancé au fil d'arrivée Clara Lévesque, 13 ans, de Montréal, qui a été très juste sur Fais-moi une place, de Julien Clerc.

Dans les troupes de Marc Dupré, Alyssa Ly-Mandeville, 12 ans, de Montréal, a été renversante sur Je t'aime, de Lara Fabian, mais a dû s'incliner devant Angélie.

Enfin, la lutte a sûrement été serrée chez les protégées de Marie-Mai, car Sydney la rappeuse et sa Lose Yourself affrontaient Silya Kacel, 14 ans, de Laval. Non-voyante, Silya a épaté tout l'automne avec ses aptitudes sans failles pour l'opéra, un genre auquel elle s'adonne avec une grande maturité. Ce fut à nouveau le cas cette semaine, alors qu'elle avait choisi comme cheval de bataille À travers tes yeux, de Jane Constance. Silya avait néanmoins l'air extrêmement contente pour sa coéquipière, fondant en larmes de joie lorsque Sydney a été nommée finaliste, pendant que cette dernière courait vers les bras tendus de leur guide Marie-Mai.

Charles a bien grandi

Le segment variétés de ce gala de clôture de La voix junior était assuré par Charles Kardos, le gagnant de l'an dernier, qui a bien grandi depuis sa victoire et qui devient un beau jeune homme avec ses cheveux toujours frisés et encore plus longs. Au piano, le chanteur et comédien a poussé Si tous ensemble, une composition originale vitaminée de son ancien coach, Alex Nevsky, qui lui allait comme un gant. «Je me sens nostalgique, j'ai tellement de beaux souvenirs dans ma tête», s'est enthousiasmé Charles, dont la voix évolue avec grâce.

Puis, le chanteur français Tibz a été entouré de toutes les frimousses vues à La voix junior dans les neuf dernières semaines. En chœur, le groupe s'est uni sur la version en français de Nation, l'air rassembleur qui a rendu l'artiste populaire cet été, après quoi Marie-Mai, Marc Dupré et Alex Nevsky sont entrés en piste pour propulser leur chanson-thème, Une place pour toi, pendant que des ballons volaient autour d'eux, un magnifique moment.

L'esprit d'équipe chez les candidats faisait chaud au cœur à constater, quelques minutes avant que Charles Lafortune ne révèle l'identité de «la» «voix junior» de l'année. Alexandre, Angélie et Sydney se tenaient tous la main, leurs coachs tous près derrière, et on a pu voir Sydney déposer un bisou sur la main d'Angélie. Les trois finalistes ont tous reçu un voyage pour quatre personnes au Mexique.

Tous les participants de La voix junior 2017 prendront part au spectacle collectif qui sera présenté le 9 décembre au Centre Vidéotron, à Québec, et le 16 décembre au Centre Bell, à Montréal. Consultez le site web officiel pour tous les détails.