DIVERTISSEMENT

Rymz s'ouvre sur son prochain album, qui sortira le 17 novembre

Le dernier album du rappeur avait été nominé pour la catégorie «Meilleur album Hip-Hop de l'année» au gala de l'ADISQ 2017.

15/11/2017 16:09 EST | Actualisé 17/11/2017 10:53 EST

Le rappeur Rymz sortira le 17 novembre son troisième album solo, Mille Soleils. Dernier album d'une trilogie que l'artiste s'était promis de sortir avant l'âge de 30 ans, l'opus fait suite à Petit Prince, qui était nominé dans la catégorie «Album hip-hop de l'année» au dernier gala de l'ADISQ.

Selon Rymz, Mille Soleils peut être considéré comme étant un album en deux parties alors qu'il compile à la fois des titres ayant une atmosphère plus douce à d'autres plus festifs.

«J'ai essayé de garder ma thématique habituelle, qui est assez réfléchie, tout en faisant un album qui serait intéressant à présenter en spectacle. Je voulais qu'en show, ça brasse. Mais au final, il reste que c'est toujours l'émotion qui me guide», explique Rymz. Comportant 14 chansons, Mille Soleils se veut être un produit brut, alors que le produit final a été très peu retouché.

Le titre de l'album évoque essentiellement la conception de la jeunesse du rappeur. «Pour moi, Mille Soleils représente un peu les mille vies que tu peux avoir en une seule, toutes les contradictions, les différentes ambitions qu'on peut avoir. Une journée, je peux vouloir être millionnaire et l'autre, vouloir vivre de la simplicité volontaire. C'est mille façons de vivre à fond», illustre-t-il.

Des inspirations principalement francophones

Au niveau de l'inspiration, l'artiste évoque deux influences principales.

Selon moi, si Richard Desjardins était né à notre époque, il ferait du rap!

«Il fait beaucoup de rimes croisées et inconsciemment, il m'a un peu montré une voie d'écriture. Sinon, j'ai beaucoup écouté de rap français, comme Iam. D'ailleurs, je vais faire leur première partie au Centre Vidéotron à Québec, l'été prochain», indique Rymz.

Concernant des potentielles collaborations, Rymz avoue que participer à des projets avec Arcade Fire ou Lana Del Rey constituerait un rêve. Le Québec n'est cependant pas en reste pour le rappeur.

«J'aime beaucoup les artistes québécois et pas nécessairement juste au niveau du rap. J'aimerais vraiment collaborer avec Philippe Brach ou Klô Pelgag, mais le top des top pour moi, ça serait Charlotte Cardin. Elle chante vraiment bien et je l'ai rencontrée, elle est tellement gentille!»

Un concert annulé en septembre

Le style de Rymz n'a cependant pas toujours fait l'unanimité, alors qu'en septembre dernier, un spectacle qu'il devait présenter dans l'amphithéâtre d'une école secondaire de Sherbrooke a été annulé par le Service de police de la ville. La principale raison évoquée pour l'annulation était l'association de l'artiste avec le rappeur Souldia. Si le contenu des chansons de ce dernier est relativement controversé, il a également été appréhendé il y a une dizaine d'années en possession d'une arme à feu chargée.

Dans la vie de tous les jours, je suis éducateur en foyer auprès des jeunes. On s'entend que je ne serais pas engagé là si je vendais de la drogue!

«Quand j'ai lu la plainte, je me suis dit que ça n'avait aucun sens. À part s'il s'agit de menaces de mort, depuis quand on a plus le droit de s'exprimer? Ils ont fait une erreur et ils l'ont reconnu. C'était pas logique de m'empêcher d'aller à Sherbrooke après que j'ai performé sur la scène principale des Francofolies», déplore Rymz. L'artiste a d'ailleurs été invité à La Voix Junior deux semaines après l'incident.

«Pour les jeunes, c'était une activité positive. En plus, dans la vie de tous les jours, je suis éducateur en foyer auprès des jeunes. On s'entend que je ne serais pas engagé là si je vendais de la drogue!» souligne le rappeur.

Marc Desrosiers

Tournée potentielle

Rymz, qui considère faire du rap sauvage, aimerait partir en tournée, une fois l'album sorti. S'il envisage de faire des spectacles au Québec, il aimerait également s'attaquer au reste de la francophonie. Parmi ses cibles potentielles, on compte la Guadeloupe, Haïti, les pays francophones africains et les communautés canadiennes francophones.

«La francophonie en général m'intéresse plus que la France en elle-même. Je ne suis pas fermé pour autant, mais à la base les Français sont plus mitigés en entendant mon accent. Ça m'intéresse plus d'aller rencontrer des gens qui parlent ma langue ailleurs», souligne le rappeur.

Rymz, qui est signé sous l'étiquette Joy Ride Records, au sein de laquelle évolue également le rappeur Loud, avance que la maison de disque risque de faire signer des contrats à quelques artistes en vue au cours des prochains mois.

Rymz lancera Mille Soleils au Club Soda le samedi 18 novembre. Il sera notamment accompagné du DJ et producteur Shash'U, avec qui il collabore depuis longtemps et qui a signé quelques morceaux sur l'album.