BIEN-ÊTRE

À son mariage, il apprend à tout le monde qu'il ne mourra finalement pas du cancer

Le marié pensait que son temps était compté.

13/11/2017 16:00 EST | Actualisé 13/11/2017 16:21 EST

Un homme a demandé sa copine en mariage après qu'il ait appris qu'il lui restait seulement quelques semaines à vivre. Eh bien, cet homme a surpris les invités lors de son mariage en annonçant qu'il avait été mal diagnostiqué avec un cancer en phase terminale.

Jack Kane, un jeune homme de 23 ans en bonne santé, a été anéanti lorsqu'il s'est fait annoncer par les docteurs qu'il avait une tumeur mortelle dans la colonne vertébrale.

Le chargé de compte de Billingham au Royaume-Uni a décidé de demander en mariage sa copine des trois dernières années, Emma, 23 ans, pour ne pas perdre de temps avant sa mort.

Trois jours avant le mariage, un docteur de l'hôpital James Cook University Hospital à Middlesbrough a avoué à Jack qu'il n'était pas en phase terminale, mais qu'il souffrait en fait d'une condition neurologique rare et traitable nommée neuro-myélite optique.

Jack avait peur de jeter un mauvais sort sur la bonne nouvelle. Il a donc attendu le jour du mariage, le 23 octobre dernier, pour annoncer aux 130 invités qu'il n'était pas en phase terminale.

NORTH NEWS
Jack et Emma le jour de leur mariage.

Emma, qui est la maman de Lola, 4 ans, a révélé que le couple s'était préparé à se dire adieu.

«On savait depuis un bout de temps qu'on voulait passer le reste de nos vies ensemble, et d'apprendre qu'on avait seulement quelques semaines ensemble était la chose la plus difficile au monde. C'était épouvantable», explique-t-elle.

Le couple a commencé à cocher une liste de choses à faire avant de mourir. Ils pensaient qu'ils allaient se marier éventuellement, mais que ce serait dans le futur. Quand les tourtereaux ont appris que Jack allait mourir, ils ont décidé de le faire et ont planifié le mariage en huit jours.

«Quand on a appris que Jack n'était pas en phase terminale, c'était une émotion douce-amère. On priait pour qu'un miracle arrive, mais quand on a appris qu'il n'était pas condamné, nous ne voulions pas trop espérer.»

Ceci dit, la neuro-myélite optique peut causer la perte de vue ou peut vouloir dire que Jack sera dans une chaise roulante pendant longtemps.

Jack vit une réadaptation intense pour redresser ses jambes. Il devrait retourner chez lui d'ici un mois.

C'est lors de la réception du mariage que Jack a révélé la bonne nouvelle.

«Aussi longtemps que je vivrai, je n'oublierai jamais l'atmosphère qui règnait dans la salle lorsque Jack a révélé qu'il n'était pas en phase terminale. Vous pouviez entendre une mouche voler. Tout le monde a pris quelques secondes pour comprendre ce qu'il se passait, et la salle a éclaté en pleurs et en cris», raconte Emma.

Jack a décidé de révéler la bonne nouvelle à tout le monde au mariage alors que tout le monde était réuni,

«Depuis que j'ai rencontré Emma, je savais que j'allais me marier avec elle, et lorsque j'ai appris j'allais mourir, il fallait qu'on le fasse au plus vite», raconte Jack.

Il dit qu'il s'était préparé au pire, et qu'il a réalisé l'ampleur de la bonne nouvelle après l'avoir apprise. «Je l'ai dit à ma famille proche avant le mariage, et à chaque personne à laquelle je l'annonçais, je me sentais mieux. Pendant mon discours à la réception, la salle a vraiment réagi quand j'en ai fait l'annonce», se rappelle-t-il.

«La neuro-myélite optique est tellement rare qu'on ne connaît pas grand-chose sur la maladie. La route va être longue avant que je puisse commencer ma nouvelle vie - mais quelques mois à l'hôpital ne sont rien comparés à la mort certaine.»

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Royaume-Uni a été traduit de l'anglais.