NOUVELLES

L'ex-femme du tireur de l'église raconte qu'elle vivait dans une peur constante

Tessa Brennaman a été victime de violence conjugale pendant plus d'un an.

13/11/2017 15:32 EST | Actualisé 13/11/2017 15:32 EST

L'ex-femme de Devin Patrick Kelley, le tireur de 26 ans qui a tué 26 personnes dans une église rurale la semaine dernière, raconte qu'elle vivait dans une «peur constante» de lui pendant leur bref mariage.

Dans sa première entrevue télévisée depuis le massacre, Tessa Brennaman s'est ouvert sur sa relation avec Kelley, disant que l'ancien membre de l'armée de l'air avait menacée de la tuer ainsi que toute sa famille, selon un clip publié vendredi sur le site web de CBS News.

«Il avait plein de démons et de haine à l'intérieur de lui», explique Brennaman, 25 ans, la première femme de Kelley. Elle raconte à l'émission Inside Edition à CBS que son court mariage avec Kelley était rempli d'abus et a décrit une interaction violente qu'elle a eue avec lui à propos d'une contravention pour excès de vitesse.

«Il avait un fusil dans son étui», se souvient Brennaman. «Et il a pris ce fusil et il l'a mis sur ma tempe en demandant: "Veux-tu mourir? Veux-tu mourir?"»

Kelley l'aurait étouffée, frappée et lui aurait donné des coups de pied. «Il y a des fois où j'étais sur le plancher en boule et où je devais protéger mes organes parce qu'il me donnait des coups de pied sur le côté.»

Brennaman a contacté sa soeur et l'armée de l'air à propos de l'abus, mais elle a dit que Kelley l'a menacée de la tuer ainsi que toute sa famille si elle le disait à quiconque. Il lui aurait même déjà dit: «Je pourrais t'enterrer dans le désert et personne ne pourrait jamais te trouver. »

HUFFPOST/REUTERS/GETTY
Devin Patrick Kelley a tué 26 personnes et blessé 20 autres la semaine passée à la First Baptist Church à Sutherland Springs, Texas. Il a ensuite été retrouvé mort d'une blessure volontaire.

Brennaman, qui a marié Kelley en avril 2011, a demandé le divorce un peu plus d'un an plus tard. Autour de la même période, Kelley a été accusé par la cour militaire d'avoir attaqué Brennaman et son enfant né d'une relation antérieure. En novembre 2012, il a plaidé coupable d'avoir étouffé, frappé et tiré les cheveux de Brennaman à plusieurs occasions, de même que de fracturer le crâne de son beau-fils. Il a été condamné à 12 mois d'emprisonnement dans une prison militaire.

Après avoir servi sa sentence, il été licencié de l'armée de l'air en 2014 pour mauvais comportement. Plus tard cette année-là, il a marié sa deuxième femme, Danielle Lee Shields.

La condamnation de la violence conjugale aurait dû interdire à Kelley d'acheter des armes à feu des vendeurs de fusil, mais l'Air Force a admis lundi qu'elle avait échoué à entrer la conviction dans une base de données nationale utilisée par les vendeurs de fusil afin de déterminer si un acheteur intéressé est admissible.

Cette omission flagrante a permis à Kelley d'acheter un fusil d'assaut à un magasin de sport en avril, une arme qu'il a ensuite utilisée à l'église où les proches de Shields allaient. Sa grand-mère était parmi les victimes.

L'Air Force a promis de faire «une revue complète des bases de données pour s'assurer que les documents des autres cas ont été déclarés correctement.»

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l'anglais.

VOIR AUSSI:

Au moins 20 morts dans une fusillade dans une église du Texas