NOUVELLES

Un homme jette un lévrier anglais dans une mer glaciale

Un acte horrible.

10/11/2017 17:29 EST | Actualisé 10/11/2017 17:35 EST
SWNS

Une scène très choquante où l'on voit un homme sans coeur jetant son lévrier anglais (Greyhound) dans l'océan glacial, en Angleterre.

Des témoins ont rapporté avoir vu trois hommes avec neuf lévriers muselés marchant vers la mer.
Étrangement, l'un des hommes a ensuite été vu à plusieurs reprises jetant un des chiens dans l'eau et en le tirant avec une longue laisse, le jeudi 2 novembre.

SWNS

Un témoin, qui n'a pas voulu être nommé, a rapporté que lui et ses enfants ont été secoués par ce qu'ils ont vu arriver au chien à Hartlepool, comté de Durham.

Il a assuré: «Il a été mené jusqu'au bout de la structure et a été lancé brusquement depuis une hauteur d'environ 4 pieds et une distance, dans l'air, de 6 pieds.»

SWNS

«Les vagues étaient assez fortes et ma première pensée a été de craindre qu'il soit emporté par celles-ci et qu'il s'écrase sur les parois rouillées du quai.»

John Stephenson, qui dirige Greyhound Rescue North East, a été choqué d'entendre ce qui s'était passé et a indiqué qu'il n'avait jamais entendu parler de cela auparavant.

SWNS

«Pourquoi diable quelqu'un jetterait un chien dans la mer comme ça, surtout pendant ce temps de froid glacial, c'est juste stupide», a lancé M. Stephenson.

La RSPCA invite toute personne ayant des informations à se manifester sur ce qui a été décrit comme un incident «affligeant».

Une porte-parole de la RSPCA a déclaré: «Nous nous renseignons après avoir reçu un rapport selon lequel un groupe d'hommes avec un certain nombre de chiens a été vu à Hartlepool en jetant à plusieurs reprises un chien - un lévrier - dans l'eau jeudi 2 novembre.

SWNS

Un inspecteur a lancé une enquête et s'est rendu sur les lieux, mais le groupe n'était plus là.

«Depuis lors, nous avons été contactés par un individu qui a fourni des photos de ce qui semblerait illustrer un homme qui jette le chien à l'eau.»

«Ces images sont très pénibles et nous invitons tous ceux qui en ont été témoins, ou qui pourraient avoir plus d'informations, qui pourraient aider à une enquête, à nous contacter»

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Royaume-Uni a été traduit de l'anglais.