DIVERTISSEMENT

Mariah Carey accusée de harcèlement sexuel par des gardes du corps

Personne n'y échappe...

08/11/2017 15:33 EST | Actualisé 08/11/2017 16:28 EST

La diva Mariah Carey n'a pas échappé à la vague d'accusations pour harcèlement sexuel qui déferle actuellement sur Hollywood et dans le monde. Une entreprise de sécurité personnelle menace de la poursuivre en justice pour harcèlement sur certains de ses gardes du corps.

C'est Michael Agnello, qui dirige l'entreprise, qui pourrait lancer les poursuites judiciaires selon le site américain TMZ. Les faits remonteraient à l'époque où la chanteuse employait les services de cette compagnie de sécurité, entre juin 2015 et mai 2017.

Le patron de l'entreprise raconte, par exemple, que la chanteuse l'humiliait régulièrement en le traitant de Nazi ou de suprémaciste blanc. Il affirme par ailleurs que Mariah Carey ne «souhaitait s'entourer que d'hommes noirs, jamais des blancs».

Il ajoute que lors d'un séjour à Cabo San Lucas, au Mexique, Mariah Carey lui aurait demandé de venir dans sa chambre afin de déplacer un bagage. Une fois arrivé dans la pièce, il aurait découvert la chanteuse vêtue d'une nuisette transparente. Il aurait tenté de s'échapper de cette situation embarrassante, mais la diva l'aurait contraint à déplacer la valise. Michael Agnello aurait ensuite quitté la chambre et précise bien «qu'il n'y a eu aucun contact physique» entre lui et la chanteuse.

Michael Agnello affirme par ailleurs que la diva lui doit plus de 220 000 dollars de salaires impayés. L'affaire serait déjà en cours de négociation, car les avocats du patron de l'entreprise de sécurité personnelle auraient rencontré ceux de Mariah Carey. Mais après les premières discussions et une première proposition d'arrangement, TMZ annonce que Michael Agnello ne serait pas satisfait du montant proposé par l'autre partie.

En revanche, le porte-parole de Mariah Carey annonce ne pas être au courant de l'accusation de harcèlement sexuel.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

À voir également :