POLITIQUE

La fin du Vrai changement pour Montréal?

Le parti n'a fait élire aucun candidat et fait le constat que sa stratégie ne fonctionne pas.

08/11/2017 13:56 EST | Actualisé 08/11/2017 13:56 EST
Vrai changement pour Montréal
Justine McIntyre

Le parti Vrai changement pour Montréal met un terme à ses activités politiques, faute de n'avoir fait élire aucun candidat lors des élections de dimanche.

La chef Justine McIntyre a publié une déclaration sur la page Facebook du parti dans la nuit de mardi à mercredi. Elle fait le constat que sa stratégie de miser sur les campagnes dans les districts plutôt que la mairie de Montréal «n'a pas trouvé écho» au sein de la population.

«Pour la suite des choses, le Vrai changement pour Montréal demeurera en tant que structure de parti, mais n'aura pas d'activités politiques à court ou à moyen terme», écrit-elle.

Lors des élections de 2013, la fondatrice du parti, Mélanie Joly, avait causé la surprise en obtenant la deuxième place derrière Denis Coderre. Vrai changement a toutefois fait élire peu de candidats au conseil municipal.

Depuis, les choses se sont corsées. Mme Joly a quitté le parti pour rejoindre Justin Trudeau et devenir ministre du Patrimoine canadien. Sa successeure, Lorraine Pagé, a rejoint Denis Coderre en 2015.

Il ne reste plus que trois partis à l'hôtel de ville. Coalition Montréal, jadis pressentie pour prendre le relais d'Union Montréal, n'a qu'un seul élu. Il s'agit de Marvin Rotrand, doyen du conseil municipal avec bientôt 39 ans de service.

En entrevue au HuffPost Québec, M. Rotrand affirme qu'il songe à laisser son siège de Snowdon en 2021. Quant à l'avenir du parti, il dit qu'il est entre les mains de ses membres.

VOIR AUSSI: